Enquête pour l'étude du marché autour de la consommation des instruments de musique

La rédaction - Le 10 Mai 2017
Enquête pour l'étude du marché autour de la consommation des instruments de musique
C'est une grande première en France que cette étude grand public qui s'intéresse (enfin !) au sort de l'industrie de la musique en définissant sa place auprès d'un panel de 10 000 personnes (pratiquant ou non un instrument) et les habitudes de consommation actuelles en achat ou location, afin de mieux adapter la demande et les offres.

Qui sont les organisateurs de cette étude ?

Cette étude, avant tout grand public puisqu’elle ne s’adresse pas uniquement aux pratiquants d’un instrument, est initiée par la CSFI (Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale), qui regroupe depuis 1980 des sociétés et des artisans fabriquant, distribuant et exportant des instruments et accessoires de musique. Elle compte également  parmi ses membres des revendeurs et quatre associations professionnelles d'artisans luthiers (Aladfi, Glaaf, Aplg, Unfi). Le but majeur de tous ces acteurs est de dynamiser le marché en mettant en place des actions concrètes encourageant la pratique d’un instrument.

Pour cette enquête, la CSFI s’est adjoint pour partenaire la DGE (Direction Générale des Entreprises), créée en 2014 et placée sous la férule du ministère de l'Économie et des Finances, dont la mission première est d’œuvrer pour le développement et la croissance des entreprises dans un objectif de croissance durable et d’emploi.

L’étude est conduite par le CREDOC (Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie), organisme d'études et de recherche au service des acteurs de la vie économique et sociale. Créé il y a plus de 50 ans, le CRÉDOC a mis en place en 1978 une méthode d'enquête portant sur le mode de vie, les opinions et aspirations des Français. Il développe des outils méthodologiques en s’appuyant sur les récents acquis de la recherche, garantissant la qualité et le sérieux de ses travaux d’enquête.
Cet organisme a été sélectionné sur appel d’offre par la CSFI et la DGE.

Objectifs et déroulement de l’étude

Ce n’est pas un scoop de dire que les diverses mutations de ces dernières années dans le domaine des instruments de musique ont plongé les acteurs du domaine dans une crise sans précédent. Il en résulte aujourd’hui un flou, une méconnaissance, une approche incomplète et très restreinte tant pour les offrants que pour le public, qui handicapent fortement les distributeurs et les revendeurs.

Cette étude a donc pour but d’apporter les éclaircissements nécessaires à une meilleure compréhension du marché français afin de permettre aux professionnels de s’y (re)positionner efficacement pour assurer la pérennité de leur activité et de leur savoir-faire en répondant au mieux aux attentes et en adaptant au plus près l’offre et la demande. L’étude se fera en 2 temps :

Vague 1 : Analyse de la demande sur le marché français

Le CREDOC dressera, sur un échantillon de 10 000 personnes, un état des lieux de la pratique instrumentale et de la demande à partir de plusieurs critères s’articulant autour de thèmes tels que le profil et de l’âge des personnes interrogées, le fait de pratiquer ou non un instrument de musique, le niveau et la fréquence de la pratique, les habitudes d’achats, etc.  

Vague 2 : Adaptation de l’offre

Après analyse des résultats du volet 1, le CREDOC proposera différentes préconisations afin d’adapter l’offre au marché français mais aussi au marché extérieur. Ces préconisations s’adresseront non seulement aux professionnels du domaine des instruments de musique mais également aux pouvoirs publics, afin de leur donner des outils supplémentaires en vue d’améliorer la compétitivité des entreprises et de la facture instrumentale française en général.

Participation à l’étude

Que vous soyez vous-même musicien ou non, quel que soit votre profil, votre niveau, votre participation est essentielle pour la réussite de cette belle initiative. N’hésitez pas à en parler autour de vous, tous les instruments sont concernés !

Guitariste.com soutient largement ce projet, notamment en assistant aux réunions du CREDOC/CSFI/DGE afin d’y apporter sa petite pierre à l’édifice en faisant remonter les informations en notre possession, tant au niveau de la situation des professionnels avec qui nous sommes régulièrement en contact qu'avec la synthétisation de vos propres attentes et retours d’ expériences auprès de ces professionnels, que nous lisons dans nos forums.

Pour participer c’est ici, attention, clôture le 22 Mai 2017 !

Les résultats nous seront communiqués courant septembre 2017 et feront bien évidemment l’objet d’un article sur le sujet.

Merci à tous et n’hésitez pas à faire circuler l’info !

Liens organisateurs

En savoir plus sur la CSFI   
En savoir plus sur la DGE   
En savoir plus sur le CREDOC

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTAIRES (6)


ridingsly
# Publié par ridingsly le 15/05/2017 à 04:13   Répondre
Mon profil de "consommateur d'instrument de musique" n’intéresse pas les gens qui enquête sur ce sujet... Pourtant j'y laisse quelques plumes tous les ans... Surprenant!

Ça me fait penser aux organisme de sondages politiques, qui essayent de nous faire croire des choses (et qui se plantent souvent d'ailleurs) et en se renseignant autour de soi on se rends compte qu'aucun de ses proches n'a été sondé...
dj_fly_05
# Publié par dj_fly_05 le 11/05/2017 à 21:38   Répondre
Hyper intrusif, et lourd au possible.
questionnaire à fuir !
meikah
# Publié par meikah le 11/05/2017 à 20:32   Répondre
Heeeuu.... C'est quoi ce questionnaire ?!

Non non, un questionnaire sur la pratique d'instruments de musiques qui pose autant de questions sur la vie privée, j'y crois pas une seconde.

Même pas d'explications sur le pourquoi du comment de ces questions (2+2... vraiment ??!!!) et la publication n'explique pas grand chose de plus que du vent.

Je doute très fortement aussi que les magasins / fabricants aient réellement besoin de ces informations. Les profils de clients ils les voient en magasins, pas besoin de statistique pour ça...

Enfin, si les fabricants veulent innover, ils innovent. Ils sont eux même musiciens, ils connaissent les besoins des musiciens.

J'ai surtout l'impression que l'institut de sondage a trouvé une bonne poire pour payer une enquête aussi indiscrète que futile.
Au passage si quelqu'un du Credoc passe par là, pitié, prenez des leçons d'UI/UX, votre sondage est imbuvable (et quand comprendrez vous qu'il faut ajouter une case "autre" pour le genre ?).

Je trouve ce questionnaire très douteux et je n'y répondrais pas.
Kitcool
# Publié par Kitcool le 11/05/2017 à 17:42   Répondre
rigolo ! on ne peut pas avoir acheté plus de 2 instruments sur une période de 5 ans sinon la réponse est non valide...

Ils ne connaissent pas le GAS ceux qui ont rédigé ce questionnaire
pask30620
# Publié par pask30620 le 10/05/2017 à 18:08   Répondre
Questionnaire trop long, j'ai abandonné au 3/4 de la première moitié et cela faisait déjà plus de 5 minutes que je répondais aux questions. Des questions sont sans le moindre intérêt (ex : Combien font 2+2) d'autres sont posées à plusieurs reprises en ayant une formulation différente. C'est sans moi.
GhjuGhju
# Publié par GhjuGhju le 10/05/2017 à 10:32   Répondre
le lien pour participer ne fonctionne pas.
Guitariste.com
# Publié par Guitariste.com le 10/05/2017 à 11:15
Oups c'est réparé, merci pour l'info !
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :