• Guitariste.com
    Portail guitare & basse
  • Guitare Live
    Cours & pratique de guitare
News ampli
AccueilArticlesAmpli › Test du Marshall JVM 410

Test du Marshall JVM 410

Nicolas Gardon - Le 12 Mars 2007
Test du Marshall JVM 410
© Droits réservés
La nouvelle série de Marshall, les JVM410, vient de débarquer en France. Test...

Face aux assauts répétés de la concurrence, Marshall sort l'artillerie lourde avec sa nouvelle série JVM avec une tête (JVM 410H) et un combo (JVM 410C) tout lampes, tous les deux 100 W. Les spécifications techniques ont l'air alléchantes et, même pour un guitariste réticent au son Marshall tel que votre serviteur, l'essai de la version tête ne se refuse pas. On branche donc la bête dans le baffle de rigueur (un 1961 dans le cas qui nous intéresse), on dégaine deux guitares à tout faire (une Music Man Petrucci et une Gibson LP Studio), et c'est parti.

Bon, les débuts ne sont pas évidents : comme d'habitude chez Marshall, la tête est en pleine crise d'acnée, la multiplication des boutons et potards pouvant effrayer de prime abord. Alors, de gauche à droite : une section master avec volume 1 et 2, resonance et presence ; une section reverb avec un potard pour chaque canal (clean, crunch et les deux overdrive) ; puis une section dédiée pour chaque canal avec volume, bass, middle, treble et gain. Une fois le diplôme de docteur ès-JVM en poche, le test peut commencer.

La tête est fournie avec un footswitch à six boutons programmable selon les besoins de l'utilisateur. Et, grande nouveauté chez Marshall, le JVM mange aussi du midi, en entrée ou en sortie. Autre surprise, et pas la moins agréable : chaque canal possède trois modes avec différents niveaux de gain soit, au final, douze possibilités. Bref, on est ici dans le royaume de l'éclectisme sonore. Mais tout ceci ne veut pas dire grand chose tant que l'on n'a pas commencé à gratouiller les cordes.

Le canal clean est de toute beauté. Il bénéficie d'une équalisation très efficace qui le fait passer du cristallin le plus pur à un son moelleux à souhait. Un vrai bonheur qui laisse la majorité des amplis de sa catégorie loin derrière. Le crunch, lui, est un peu moins convaincant. On est sur le territoire, par exemple, d'un JCM 800 mais, étant donné le choc ressenti avec le canal clean, on pouvait s'attendre à mieux. Un petit manque de dynamique peut-être...

Par contre, de dynamique, les deux canaux overdrive n'en manquent pas. Pour ne pas faire de fausse joie aux amateurs de sons énormes : le JVM410 n'est pas un ampli high gain. Il conviendra aux guitaristes rock au sens très large. Pour eux, les possibilités sont immenses. Certes, on retrouve bien le grain Marshall mais décliné à l'infini. Ca bave parfois un peu (certains aiment) mais, une fois les bons réglages trouvés, c'est chaud et précis. Une impression d'amplitude sonore que l'on attendait plus de la part de Marshall.

Bref, en revenant en première ligne avec le JVM 410, Marshall fait très fort. Cependant, petit bémol : selon le distributeur, peu de JVM 410 sont arrivés en France dans un premier temps et, comme la demande risque d'être importante, il se peut qu'il y ait quelques ruptures de stocks. Mais tout s'arrangera d'ici un à deux mois".

Tête et combo 100 watts
4 canaux
3 modes par canal
Boucle d'effets programmable
128 presets midi assignables
Lampes : 4 ECC83 en préampli, 1 ECC83 et 4 EL34 en amplification
Footswitch six boutons programmable
Dimensions (cm) : 75x31x21,5 (tête) et 69x51x26,5 (combo)
Poids (kg) : 22 (tête) et 34,5 (combo)
Deux haut-parleurs 12 pouces pour le combo.


Prix conseillés : 2035 euros pour le combo, 1534 euros pour la tête.

Site de la marque :
http://www.marshallamps.com

Discutez sur le forum de "Test du Marshall JVM 410"

COMMENTER l'ARTICLE