Evènement Yamaha : présentation des nouveautés série basses BB, Helix...

Nicolas Minier - Le 19 Juillet 2017
Evènement Yamaha : présentation des nouveautés série basses BB, Helix...
Salut tout le monde, c'est Nicklaus, aujourd'hui un petit article pour vous narrer mon aventure chez Yamaha lors de l'événement "Tools For Tomorow's musician" qui s'est déroulé le 28 juin à Milan. De belles basses BB, deux versions du Helix, un très bon accueil, de belles rencontres, de supers zicos et quelques surprises étaient au rendez vous! Alors, pourquoi ne pas vous faire ça sous la forme d'un petit journal de bord hein?

Tout d'abord, je ne vais pas vous faire un topo sur Yamaha, je pense que vous connaissez un peu la marque non ? Mais si, vous savez les motos et les instruments de musique là ! Ni sur Line 6 (qui on été en quelque sorte les précurseurs de simulations d'ampli notamment avec leur haricot rouge, leur fameux Pod ;-)) Sachez donc qu'aujourd'hui les deux marques fonctionnent main dans la main et franchement c'est carrément une bonne chose !

Yamaha qui reste fidèle à ses principes tout en mettant un coup de pied dans la fourmilière en terme d'évolutions techniques, un joli mélange qui tape fort. Et Line 6 qui fait un bon en avant assez impressionnant, on n'est plus dans le tâtonnement de simulations d'amplis de l'époque, là on est un sacré niveau au dessus, on vient de rentrer dans la cour des grands comme Kemper et Fractal, oui oui messieurs-dames, on ne rigole plus, le temps des haricots est révolu !

Bref... Cher journal :

Mercredi matin (le roi la reine et le p'tit princeuuuu , bon ok je ne vais pas commencer comme ça ou vous allez tout de suite décrocher, désolé), après une courte nuit de 3 petites heures je me lève (et je te bouscuuuule, non non ok là c'est bon j'arrête promis) et me fais gentiment conduire à l'aéroport pour prendre mon vol de 9h00 direction Milan. Je vous passe les détails de l'embarquement, de mon café croissant et du vol en lui même.

Arrivé à l'aéroport de Milan ou une petite équipe m'attend, j'y retrouve Hugo de Euterpe music (qui en fait était sur le même vol que moi) et avec qui nous allons partager 45 minutes de route (dans une voiture allemande avec chauffeur italien, ma que !?!), quelques bavardages autour de la musique bien évidement puis nous voilà arrivés chez Yamaha. Le siège de Yamaha Musique Europe est très bien achalandé (oui je sais je voulais le placer celui là), nous sommes très bien accueillis, pass, gestion de nos bagages, bel agencement combinant motos et instruments, bref c'est joli comme tout et on se sent tout de suite dans le vif du sujet.

Puis nous sommes invités à entrer dans le salon en lui même. Très haut de plafond (Stéphane Plazza serait impressionné ;-) ), un éclairage violacé intimiste et un alignement de présentoirs sur chacun desquels nous pouvons retrouver le Helix, le Helix LT et Guitares et Basse qui les accompagnent.

 

Le salon est d'ailleurs tout spécialement orienté sur la présentation de la nouvelle collection de basses Yamaha BB, mais aussi sur le Helix. Nous retrouvons aussi des modèles de Variax, point fort de chez Line 6.

 

J'avoue qu'on en prend un peu plein les yeux, car c'est joli, ça brille , il y a plein d'instruments et il y a du beau monde. Caro m'avait parlé de Monica Bellucci , mais finalement elle n'a pas pu se libérer, bon, ce n'est pas grave ce sera pour une prochaine fois...

Ha oui  je ne vous ai pas parlé du buffet! Petits fours variées, du bon vin, des jus de fruits et évidement du café italien, "expressos serrés à souhait" qui peuvent aisément vous provoquer un ulcère de l'estomac ou une crise d'épilepsie si vous en abusez !

J'ai pu rencontrer plusieurs acteurs du monde Yamaha et Line 6, il y avait fondateurs, directeurs, équipe marketing, commerciaux, vendeurs, toute l'échelle hiérarchique était là, il ne manquait plus que les clients. Bref , ça papote, ça discute avec un verre à la main dans un environnement qui fait plaisir aux yeux, aux oreilles et aux papilles, on ne va pas se mentir.

Apres avoir reluqué rapidement les modèles présents sur les stands et grignoté 2 ou 3 petits fours, la "présentation" commence. Nous sommes invités à prendre place sur des sièges, face à une scène où va se dérouler un show un peu à l'américaine, enchaînant sommaires et chapitres présentés par une hôtesse, des projections de vidéos diverses et variées, des interventions de différents acteurs de Yamaha et Line 6 puis quelques musiciens qui présenteront en live la nouvelle série de basses Yamaha BB, le Helix et un modèle Shuriken de chez Variax (qui sera d'ailleurs la seule guitare présentée). 

La vidéo de la prestation ici : 

On en apprend alors pas mal et il est temps maintenant de vous faire un petit topo sur ce que j'ai pu voir ici.

Nouvelles basses série BB

Alors concernant les Basses, l'objet principal de cet event. Yamaha nous présente la nouvelles série BB qui célèbre ses 40 ans. Pour le coup la marque ne s'est pas contentée de dépoussiérer les bestioles en actualisant ce modèle bien connu mais a littéralement repensé l'instrument sous divers aspects tout en gardant cette patte particulière qui a fait son succès dans les années 80. Les artistes de la marque ne sont d'ailleurs pas dépaysés , bien au contraire, tout en bénéficiant des fameux avantages que propose Yamaha sur ces nouvelles BB. Je ne vais pas vous bourrer la tête de précisions techniques car un petit tour sur le site de la marque sera suffisant mais bon voilà quand même quelques infos :

- Un corps en Aulne/Erable/Aulne ou Aulne Massif selon les séries, plus petit et donc plus léger, n'en déplaise à nos amis bassistes!

- Un manche vissé par 6 Vis, en 5 pièces (Erable /Acajou) ou érable pour la série 200

- Touche palissandre ou érable pour le modèle BB434M

- Des micros customs adaptés à chaque modèle de la série mais avec ce son typique des BB d'époque

  - Custom V7 (Alnico V)
  - Custom V5 (Alnico V)
  - Custom V3 (Ceramic)

- Un nouveau chevalet permettant de passer soit les cordes a travers le corps ou comme un chevalet classique, vous pouvez aussi choisir le profil des pontets pour laisser reposer la corde sur un pontet arrondi ou anguleux.

Bon il y a d'autres choses évidement mais pour s'en rendre compte il faut essayer (haha! allez, foncez dans votre magasin de zik !)

On retrouvera donc les :

  - Série 200 BB234
  - Série 400 BB434 et BB434M
  - Série 700 BB734A
  - Série Pro BBP34

Le Helix

Concernant le Helix j'ai pu apprendre en discutant qu'un nouveau Firmware était disponible et qu'il apporte beaucoup , notamment sur les simulations et add-ons orientés basses! (En tout 22 modélisations de baffles, effets, amplis en plus) J'ai pu tester et franchement j'adhère, ça sonne super et sans ampli, le Helix, un casque et c'est parti !

Et j'ai pu tester des fonctions propres à l'utilisation du couple Variax/Helix qui vous font tourner la tête : de l'open tunning en un clic de pédale, ce n'est pas rien (ça peut paraitre gadget à première vue mais on se prend vite au jeu je vous assure), du changement de preset Variax grâce au Helix, bref ça marche dans tous les sens et pour le peu qu'on ait un peu de temps pour apprivoiser l'ensemble, on peut rapidement se sentir tout-puissant ! Bref, lecture des fichiers IR, midi clock, nouvelles fonctions comme des générateurs de signaux avec des notes et accords pilotables au pied pour faire du back track en temps réel... fiou !!! Il y a presque trop de choses dans ce nouveau firmware, moi qui bavais déjà dessus, je commence presque à le considérer comme un achat indispensable !

Ha oui, il y a aussi le petit dernier, le Helix LT. Eh bien sachez que d'un point de vue sonore, c'est exactement la même chose, seuls l'apparence, les finitions, connectiques et écrans diffèrent de son aîné le Helix (tout court). Il y en a donc pour toutes les bourses (enfin, façon de parler), vous pouvez en quelques sortes choisir la version Light ou la version De Luxe.

En gros la ligne de conduite de Yamaha/Line 6 se comprend dans le slogan de cet event.

Des outils pour les musiciens de demain, de l'innovation aves des technologies toujours plus abouties,notamment sur les produits Line6, mais aussi des recherches sur le son, la lutherie et le confort, tout en restant un instrument vivant avec sa chaleur et son expressivité.

Rencontres et Live

Voilà, parenthèse terminée, le show de présentation touche à sa fin, c'était plutôt cool même s’il fait assez chaud, il y a du bon zicos et une mention toute particulière pour Miki Santamaria qui sort un peu du lot et qui assure carrément. Ce dernier sait rendre un très bel hommage à cette nouvelle BB par sa versatilité, sa musicalité et sa polyvalence. Saluons aussi les autres zicos évidement : Chris Minh Doky, Claus Fisher, Stevic MacKay.

C'est lui là :

(Mais non, pas celui avec son t shirt Led Zep, ça c'est moi)

Apres cet épisode nous sommes séparés en 3 groupes pour continuer la présentation et en attendant que lesdits groupes se forment et que chacun soit dispatché on refait un petit tour au buffet évidement!

Allez c'est parti , on suit notre hôtesse qui nous amène à l'extérieur. Bon, la pluie s'est invitée mais attention ils ont tout prévu chez Yamaha, chacun a donc droit à son parapluie qui au final nous suivra toute la journée mais pour l'instant jusqu'au van/studio installé pour l'occasion dans lequel on trouve un trio qui va nous jouer un p'tit morceau groovy.

Le son est bon mais on aimerait en entendre un peu plus car voilà le second groupe qui arrive. On laisse donc notre place et nous filons au stand de Red bull (sponsor pour l'occasion) et de glaces italiennes (miam) avant de passer à l'étape suivante. 

Nous voilà conduits dans un couloir, avec un peu de suspens qui se dissipe rapidement lorsqu'à l'entrée d'une seconde salle on trouve un réceptacle à boules Quies. On s'attend alors à prendre du gros son dans les oreilles. Il s'agit là d'une prestation live de quelques morceaux du groupe australien "Twelve Foot Ninja" endorsé Yamaha. 

Les guitaristes jouent sur Variax et Helix. Au cours de la toute première prestation live, l'un des guitariste nous explique les gros points forts du couple "Helix/Variax". En plus des simulations et multi-effets, l'open tunning presque magique est vraiment bien exploité. Stevic MacKay nous explique que sans bouger une seule clef, il switch entre une dizaine d'accordages différents en cours de morceau, mute des cordes, utilise des open tunning impossibles à faire avec une guitare normale, et simule même le son d'instruments traditionnels, ce qui donne à son groupe une touche très originale. Bon, c'est du jonglage technique, on adhère ou pas mais sachez en tous cas qu'on peut faire un paquet de choses avec ce combo de geek du son, c'est vraiment ultra complet !

Voilà voilà, la première partie présentation touche à sa fin, on reprend notre parapluie, nos bagages et on file dans le bus direction l'hôtel pour une petite halte avant la suite du programme. Nous avions en principe le droit à un petit tour dans Milan mais les intempéries et le petit retard accumulé nous font sauter cette escale. C'est un peu dommage, j'aurais bien fait quelques emplettes et côtoyé un peu les autochtones, mais bon, là aussi ce sera pour la prochaine fois sans doute !

Alors ! Après une petit trajet d'une cinquantaine de minutes nous voilà arrivés à l'hôtel Westin Palace Excelsior de Milan. Ouais ok, là on ne se moque pas de nous. On est accueillis pile poil comme il faut, le hall du 5 étoiles est brillant de partout et on se retrouve chacun dans une suite tout confort avec un lit immense. La déco fait un peu kitchoune j'avoue mais franchement il n'y a pas de quoi se plaindre ! Regardez :

Bon, hop, petite douche rapide, on se change et on retourne en bas, en avant pour un concert surprise. Enfin surprise... Je devais être un des rares à ne pas avoir pigé qui il allait y avoir ! Mais chutt je vous dirais ça après...

Re - petit trajet en bus pour arriver à Alcatraz (non, pas la prison mais la salle de concert dans Milan) :

Le lieu est classe, spacieux et on sent qu'on va passer un bon moment quand un serveur vient avec un plateau nous proposer un apéro. Hop, re-discutaille, du coup je salue au passage Kevin (oui, ça fait bizarre de retrouver une connaissance d'Amiens à Milan),  Denis, Sebastien, Xavier et François !

Allez, il est temps de passer aux choses sérieuses, une belle tablée juste devant la scène.

Je vous avoue que le repas était sympa, surtout accompagné d'un petit concert bien choisi avec entre autres Peter Hook and The Light, The Answer mais surtout la présence de Billy Sheehan! (oui j'étais comme un gosse surtout quand ils on balancé un "30 Days In a Hole "!)

S'ensuit alors la petite séance "fan" pour aller prendre quelques photos, bon... j'ai un peu pleuré quand je me suis rendu compte que la petite vidéo que j'avais faite avec Billy Sheehan passant le bonjour à Guitariste.com était illisible sur mon téléphone (maudite carte mémoire, j'ai eu envie de la brûler je vous avoue !)...

C'est tout ce que j'ai pu récuperer :

Mais bon à défaut de pouvoir vous montrer ça, je sais que ça restera dans un coin de ma tête comme un super souvenir !

Je vous passe la fin de soirée et le retour à l'hôtel...

Quoique...

Petite surprise en buvant un dernier verre devant le Westin Palace :

Oui oui, Guthrie Govan qui sirotait une bière entre potes ! Bon ok, je suis allé le déranger 2 minutes pour faire le jeune fan de 15 ans et le selfie de rigueur ;-)

Apres tout ça, retour dans la chambre, réveil, transport, avion et retour à la réalité. Ce fut un super moment alors un gros merci à Caro, Laurent et à Guitariste.com et bien sûr à Yamaha pour ce petit voyage sympa !

Pour résumer, sur ce coup là Yamaha tape un grand coup avec son pote Line6. Les séries BB sont vraiment classe, à la fois en terme de look et d'un point de vue son. C'est riche, dynamique et les basses en en plus d'une superbe finition, offrent une réel confort. Jouant beaucoup de basse dans divers projets en ce moment, j'avoue que j'ai été séduit. Yamaha peut contenter plusieurs types de zicos, du funk man au metalleux bien énervé : il y a du look varié et surtout une grosse polyvalence. 

Bon ok j'avoue n'avoir pu tester les basses que sur le Helix et au casque donc je me fais peut être une opinion un peu erronée, mais quand même, dans cette config ça sonne vraiment bien et pour le confort, là on ne peut pas se tromper et j'en ai essayé pas mal.

Sinon pour le Helix, pas de  grosse surprise du coup (j'en ai deux en test chez moi, oui oui la review comparative des deux modèles arrive bientôt ;-) ), ça sonne grave, c'est bien fini et il y a une réelle avancée technique et une qualité de son qui a dépassé mes espérances. Moi, gros puriste du son lampes et pas ultra fan des simus, eh bien là je suis sur le cul. Autant de choses dans un seul pédalier, franchement c'est bluffant. D'ailleurs mention spéciale pour ce nouveau firmware ultra complet et cette ouverture qui a été offerte pour les bassistes ! Ha oui et vous savez cette fameuse 5eme corde qui peut vous rendre fou sur votre basse, celle qui vibre trop sur votre ampli, qui sort du mix, qu'on ose pas trop attaquer de peur de se faire frapper par son ingé son, eh bien avec les presets du Helix plus de soucis, c'est super bien géré ! Merci Yamaha et Line 6 !

Sur ce je vais faire un peu de basse et me souvenir que j'ai trinqué avec Billy !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Plus d'info sur l'évènement sur le site de Yamaha.