DragonForce - Reaching Into Infinity

Nicolas Didier Barriac - Le 27 Juin 2017

De tous les groupes de metal qui ont eu droit à leur moment de gloire en dehors du public habituellement concerné, DragonForce est un des plus atypiques. Leur crédo (jouer des soli de guitare le plus rapidement possible) semblait être un gimmick voué au mieux à l'abandon et au pire à l'oubli. Contre toute attente, les Britanniques ont survécu à la vague Guitar Hero et sont encore là plus de dix ans après leurs faits d'arme. Aujourd’hui, ils se désossent sur une musique à peu près identique et mettent en vente leur septième album, le second produit par l'excellent Jens Borgen, Reaching Into Infinity.

Si vous n'avez pas posé une oreille sur un disque de DragonForce depuis Inhuman Rampage, vous ne vous sentirez pas dépaysé. Certes, la moitié du line-up, dont le chanteur, a changé depuis, mais il n'est pas dit que vous le remarquiez. Les chansons sont devenues légèrement plus courtes et les influences metal extrême un peu plus nombreuses, en dehors de ça, les innovations sont à peu près aussi nombreuses que les changements vocaux de Lemmy au cours de sa carrière. Les projecteurs, eux, brillent toujours sur Herman Li et Sam Totman qui nous donnent le tournis à la whammy sur quelques tours de force que les spécialistes apprécieront.

Peu importe les qualités déployées, mélodiques ou d’écriture sur un morceau, on en revient à la même question : est-ce que le solo tient la route ? Si pour vous, l'idée d'un bon solo revient à écouter un Pacman en manque de crack, il y a des chances pour que vous criiez fréquemment au génie au cours de Reaching Into Infinity. Peut-être que DragonForce va continuer à sortir des disques durant 20 ans. On pourra alors organiser de grands jeux sur la télé du futur et faire des blind tests restreints aux soli de la paire Li/Totman. Lorsqu'il y en a plusieurs au sein d'un même morceau, il est déjà difficile de les différencier alors les reconnaître entre les différents albums voilà un beau défi ! Malgré le talent impossible à mettre en doute, il faut bien reconnaître que cela fait plusieurs disques que le groupe fait du surplace.

Lorsque DragonForce s'écarte de son chemin et titille le thrash sur WAR!, le death metal sur The Edge of the World ou la power ballad sur Silence, on regrette instantanément les titres plus clichés. Certes, ils n'ont pas une once de surprise mais ils sont interprétés avec plaisir et un savoir-faire hors de portée pour 99% des groupes de metal. Les 6 Londoniens semblent prisonniers du style qu’ils ont eux-mêmes créé. D’autres s’y sont cassé les dents en se vautrant dans la répétitivité (Rhapsody, Manowar...) et bien peu ont réussi à se renouveler intelligemment (Nightwish, Helloween...). Le futur de DragonForce passe forcément par un genre de rupture. On espère qu’ils sauront trouver la clé car nous sommes convaincus qu’il y a encore beaucoup de choses à entendre chez Li & Totman qui, à environ 40 ans chacun, ont encore le temps de connaître une seconde jeunesse.

Discographie :

 - Valley of the Damned (2003)
 - Sonic Firestorm (2004)
 - Inhuman Rampage (2006)
 - Ultra Beatdown (2008)
 - The Power Within (2012)
 - Maximum Overload (2014)
 - Reaching into Infinity (2017)

Tracklist de Is Reaching Into Infinity :

 1. Reaching into Infinity 1:25
 2. Ashes of the Dawn 4:33
 3. Judgement Day 6:13
 4. Astral Empire 5:24
 5. Curse of Darkness 5:35
 6. Silence 4:50
 7. Midnight Madness 6:21
 8. WAR! 5:19
 9. Land of Shattered Dreams 4:59
 10. The Edge of the World 11:03
 11. Our Final Stand 5:04
 (en gras les morceaux essentiels)

 

DragonForce - Reaching Into Infinity
earMUSIC
dragonforce.com

 

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • Groupe peu connu ici... DragonForce qu'en pensez vous? (196)
  • Herman Li ( DragonForce ) (168)
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement