Mes Guitares #2 - Emmanuel Bighelli

Sémi Souamès - Le 08 Mars 2017

Emmanuel Bighelli donne une suite à l'ouvrage Mes Guitares sorti en 2015. Dans ce second tome, l'auteur reprend la même formule. Quarante guitaristes francophones nous racontent leurs histoires de guitares et nous y dévoilent leur relation à l'instrument. On y découvre que s'il y a de nombreux points communs dans la manière de vivre cette passion pour la guitare, il y a aussi des différences qui éclairent parfois le parcours artistique de chacun.

La double préface des luthiers Alain Quéguiner et Maurice Dupont nous plonge d'entrée de jeu dans un univers familier pour tous les passionnés de guitare. Tout commence souvent autour de l'enfance ou de l'adolescence par la fascination devant quelque idole et les notes qu'elle assène. Parfois, c'est une variante de cette histoire dans laquelle l'idole inaccessible est remplacée par un père, une mère voire une famille musicienne propice à l'éveil musical. Puis vient la première guitare. Et, quand le virus guitare s'accroche, il y a les suivantes. La passion pour la musique et la guitare a conduit Alain Quéguiner et Maurice Dupont sur le chemin de la lutherie. D'autres sont devenus musiciens accompagnateurs, chanteurs ou solistes. C'est sur ceux-là qu'Emmanuel Bighelli porte son attention et capte la nôtre.

Emmanuel Bighelli nous propose de découvrir la relation entre ces artistes et leur(s) guitare(s) à travers 40 interviews qui révèlent des détails et points de vue parfois diamétralement opposés. Il nous facilite la tâche puisque chaque invité répond aux mêmes questions que les autres. De la naissance d'une passion à sa guitare emblématique en passant par une liste détaillée de l'arsenal guitaristique ou la prochaine belle dans le viseur, chaque guitariste nous dévoile ici ses penchants et travers. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on y retrouve, ici ou là, des choses qu'on connaît tous trop bien comme l'attrait pour les guitares historiques ou le mélange d'admiration pour le travail des luthiers sans pour autant franchir le pas de se faire construire sa propre guitare.

La force du livre réside dans la diversité des guitaristes interviewés en terme de styles musicaux - de la guitare classique au metal en passant par le blues, le jazz ou la chanson - comme en terme de stature. On y trouve des profils aussi variés que Sebastien Chouard, Paul Personne, Basile Leroux, Christophe Godin, Jean-Marie Ecay ou Stephan Forté dont la réputation auprès des guitaristes n'est plus à faire. On y trouve également des personnalités beaucoup plus grand public tels que Thomas Dutronc, Bernard Lavilliers, Mademoiselle K, Axel Bauer ou Hubert-Felix Thiéfaine.  

Si la diversité des invités est le point fort du livre, c'est aussi un éventuel point faible. En effet, tout passionné qu'il soit, si le lecteur n'a pas d'atomes crochus avec l'artiste interviewé il peut s'avérer difficile de s'intéresser un minimum à son vécu. Je dois vous avouer que malgré tous mes efforts pour faire preuve d’ouverture, c'est en diagonale que j'ai parcouru les interviews de Vianney ou de Mattrach entre autres.

L'angle du livre fait la part belle au matériel pour mieux nous éclairer sur le côté artistique - l'inverse est tout aussi vrai cependant - et c'est la raison pour laquelle c'est un ouvrage très intéressant. Certaines interviews sont accompagnées d'un encadré du luthier attitré de l'artiste en question qui nous amène encore plus loin dans le lien entre l'objet guitare et sa finalité artistique. Pour ses illustrations soignées et ses interviews fouillées, on recommande la lecture de Mes Guitares #2 d’Emmanuel Bighelli.

Mes Guitares #2 par Emmanuel Bighelli

Editions Ouest-France - Collection Beaux Livres

216 pages

Prix public : 25 €

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement