Forum Amplification
  • Bienvenue sur le forum ampli !   Abonnez-vous aux lettres d'info de Guitariste.com :

› La vérité sur le mythe des ampli à lampes :)

La vérité sur le mythe des ampli à lampes :)

Aller à la page:   4 ...   
Auteur Message
BBG
Custom Supra utilisateur


Inscrit le: 04 Nov 09
Localisation: Paris

J'ai pas compris .
J'ai taper Rothery dans google pour me rensigner, je pense que tu parlais pas de ça :
 
Haut
lemg
Vintage Ultra utilisateur


Inscrit le: 20 Aug 04
Localisation: Loin des micros actifs.

BBG a écrit :
J'ai pas compris .
J'ai taper Rothery dans google pour me rensigner, je pense que tu parlais pas de ça :
 


Faut regarder la deuxième ligne.


_________________
lemgement lemg
Haut
Invité
Inscrit le: -
Localisation: -

mouai pas très objectif son comparatif.
Haut
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

lemg a écrit :
BBG a écrit :
J'ai pas compris .
J'ai taper Rothery dans google pour me rensigner, je pense que tu parlais pas de ça :
 


Faut regarder la deuxième ligne.



On perd au change, j'aime moins la disposition des rondeurs dans la deuxième photo (j'oubliais! la mention devenue obligatoire ces derniers temps: avis strictement personnel bien sûr ).
Haut
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

Personnellement (puisque cette précision est de rigueur ) je trouve l' article en question bien fait et trés souvent juste dans son appréciation (il y a certes quelques fautes d' hortografe et de seintaxe à corriger, mais tout le monde peut en faire, moi le premier).

Si l' on prend le temps de lire l' article mis en lien, ce qui est écrit est fort juste. Mais je pense que beaucoup de détracteurs n' ont pas pris le temps de lire entièrement cet article.
Il demanderai plus de développements sur certains chapitres (notamment le coût moindre en fabrication/production d' un ampli à transistors alors que l' on trouve des amplis à lampes bien moins chers aujourd' hui).
S' attacher aussi au fait qu' un ampli à lampes est plus facilement "twickable" (excusez l' anglicisme) qu' un ampli transistors (à moins de monter les CI sur des supports, ce qui ne reviendrait pas beaucoup plus cher).
Le chapitre HP est par contre tout à fait judicieux.

J' aime les lampes mais un ampli transistors peut se révéler tout aussi intéressant. On mentionne souvent le JC120 (utilisé entre autre par l' excellent Steve Rothery mais aussi par une longue liste d' autres "pointures" ) mais l' on pourrait mentionné tout aussi bien certains Fender (utilisés par le guitariste de Radiohead entre autres).
Haut
The Setlaz
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 24 Jun 05
Localisation: Reims (51, France) / Dublin (Irlande)

Allez je me lance
totovai a écrit :
1) les mythiques amplis a lampe, pourquois certain guitariste ne jure que par eux ?
Très probablement parce que toutes nos idoles du rock on joué sur des amplis à lampes, il faut dire qu'à

cette époque les transitors n'existaient pas, la question ne se posait donc pas.


L'effet transistor à été découvert en 1947, et le transistor a été LARGEMENT utilisé dans le domaine public dès le début des années 60 (TV, radio, médical...) alors amplifier un malheureux signal de guitare... c'était pas vraiment un problème pour l'époque. Mauvais argument à mon sens.

totovai a écrit :
Puisque personne n'était pret à investir dans les amplis à transistors, l'industrie s'est détournée du marché "ampli de qualité à transistor".


Ca reste très largement à prouver... Mais admettons

totovai a écrit :
oui mais certain me diront que pour jouer du métal il faut une tête à lampes...Faux, prennez ceci par

exemplehttp://fr.audiofanzine.com/tete-ampli-guitare/randall/Warhead/avis/ la tete warhead du

légendaire Dimbag Darell (Panthéra) est entièrement concue à base de transistor .


Oui, sauf que niveau son... A part Dimebag, étant bien dans le milieu metal, je ne connais pas beaucoup de fan de ces sonorité

totovai a écrit :
Le décibel est une échelle logarithmique et ne possède donc pas d'unité à proprement parler. Il s'exprime comme 20 fois le logarithme du gain (la gain étant le ratio signal de sortie sur signal d'entrée).


Le dB est une échelle logarithmique certes, mais beaucoup d'unité en sont dérivées, en acoustique et en électronique !
Le dBA, dBV, dBu, dBFS... j'en passe et des meilleurs... et 20 fois le logarithme du gain, c'est très réducteur et non représentatif.
Comment parler de gain dans le cas des dBA, comment parler de gain dans le cas du dBFS... Enfin bref, mauvaise explication.

totovai a écrit :
Or le rendement des hauts parleurs guitares varient de 95 à 103décibel, on voit donc que le volume sonore perçu par nos oreilles peut tripler en fonction du rendement et donc du haut parleur choisit.


Entre 95 et 103, je compte 7dB.. Sachant que le volume sonore perçu par nos oreilles (donc la sonie ) double tous les 10dB, je vois pas trop comment il peut tripler avec 7dB d'écart Les cours d'acoustique sont à revoir

totovai a écrit :
Alors qu'un transistor prévu pour 100W RMS ne pourra sortir plus de 100W sous peine de claquer.


L'auteur semble confondre puissance dissipée et puissance de sortie.
2 tubes de 25W peuvent sortir sans problème plus de 70W sans surdissiper... Pour vous dire la gravité de l'amalgame sur le plan électrique
Alors dire qu'un transistor peut être prévu pour sortir une puissance électrique donnée, c'est un non-sens.
Un transistor (tout comme un tube) peut dissiper une certaine puissance électrique, libre au concepteur d'utiliser au mieux les capacités de dissipation du composant pour en tirer la puissance électrique de sortie qu'il souhaite.
Au delà de ça, il est en revanche vrai qu'un transistor prévu pour dissiper 100W supportera beaucoup moins bien une sur-dissipation qu'un tube

totovai a écrit :
Cela est du (pour une fois) à la technologie,les lampes agissent par pincement ce qui donne un fléchissement de la courbe plutot que coupure nette,cependant il existe des transistors fet (field effect transistor) qui agissent eux aussi par pincement et dont le comportement est similaire a celui d'une lampe, on le retrouve donc dans les montages analogiques que je fais et ca sonne vraiment bien (ndlr : bah tiens, il va pas dire le contraire


Alors l'histoire du pincement là pour les lampes, j'y suis pas trop.
Si on s'en réfère a la définition du pincement dans un FET, je vois pas bien comment l'appliquer à un tube.

totovai a écrit :
La différence entre un ampli à transistors et un ampli à lampes réside surtout dans l'ampli de puissance, pour un ampli à lampes la saturation de cette étage ajoute des harmoniques pair plaisantes à l'oreille et du dynamisme.Alors que faire saturer l'ampli de puissance d'un ampli à transistors n'est pas souhaitable et risque meme de l'endomager.


La saturation d'une pentode produit des harmoniques IMpaires, contrairement aux triode. Or, je ne connais aucun ampli guitare avec un étage de puissance à triode (300B ou 2A3 pour les plus connues...)
La saturation de l'étage de puissance est à 90% dues au tube driver (une triode donc !) qui ne peut généralement pas fournir le courant lorsque la tension de grille de commande des tubes de puissance approche / dépasse les 0V (ce qui crée un chemin basse impédance G1 - K donc un appel de courant).
(ATTENTION : ceci est faux dans les ampli Ampeg qui fonctionnent généralement en classe AB2... mais ceci est une autre histoire !)

totovai a écrit :
c'est aussi pour ca que

lorsqu'on va au magasin essayer un ampli lampes mythique 100W on est toujour décu, puisque la bauté du son vient surtout de la saturation de l'étage de puissance or en magasin ca m'étonnerais que vous puissiez dépassé le cran 1 du master.


La majorité des ampli actuels façonnent leur sonorité dans le preamp.
La saturation de l'étage de puissance, on peut s'en approcher à faible volume avec des Master Volume Post-PI.

totovai a écrit :
Bref pensez y avant d'acheter votre 100watts à lampes,pour une utilisation en groupe 5 à 10W sont largement suffisant et vous permettrons d'avoir un beau son


Avec 5W, vous pouvez vous assoir sur le clean en groupe aussi

totovai a écrit :
le transfo (ndlr : de sortie) à une plage linéaire réduite, il apporte donc de la non linéarité au son


Une plage linéaire réduite de rien du tout... N'importe quel transfo audio de qualité va de 30Hz à 30kHz (voir beaucoup plus...)
Certes, il apporte une coloration, mais ça s'arrête là : le transfo n'apporte pas de non-linéarité.

totovai a écrit :
les tubes qui équipent les amplis à lampes ont quelque chose de matériel, ils vibrent,ils ont aussi un effet capacitif ce qui diminue le gain des hautes fréquences.


Tout comme les transistor

totovai a écrit :
ontrairement à la hifi,les non linéarités sont essentielles en amplification guitare


Et ben allez dire aux Hi-Fiste qui ont des ampli à tubes que ce sont tous des cons de pas avoir d'ampli à transistor tiens

totovai a écrit :
les lampes sont fragiles,leurs caractéristiques dépendent de la température


Les caractéristique des tubes ne dépendent absolument pas de la température, très contrairement au transistor.
Que l'auteur se renseigne sur la distorsion de mémoire des transistor...
(le transistor étant très sensible à la température, si le courant augmente, le transistor s'échauffe, ses caractéristique changent. Maintenant, imaginez que vous écoutez un morceau de musique classique, un passage Pianissimo puis un passage Forte et un passage Pianissimo derrière, et bien le second passage Pianissimo ne sera pas traité de la même manière que le premier car le transistor aura chauffé pendant le passage Forte... ce qui n'arrive pas avec des tubes !
Alors qu'on viennent pas me parler que les transistor non pas de non-linéarité hein... sans déconner

totovai a écrit :
sincèrement je ne pense pas que quiconque puisse distinguer un matos à lampe d'un matos à transistor pendant un concert


Ce qui est sûr, c'est que j'aurai pas aimé avoir du Hard-Rock façon AC/DC, Led Zeppelin sur des ampli à transistor car niveau crunch, le transistor est toujours à la rue face au tube

totovai a écrit :
Et pour terminer je dirais que très rare sont les guitaristes qui se prennent encore le chou en studio avec des micros devant un bafle et une tête à lampes, ce que vous entendez sur les disques n'est donc que très rarement un "son lampe".


Euhhh... WTF ?
C'est marrant, en tant que tech, j'ai toujours plein de clients qui me disent "Ouai faut retuber tout, je pars en studio faut que ce soit au poil !!"

Bon bah sur ce... je vous laisse méditer hein

PS : celui qui comprends l'analogie de pincement tube/transistor, je suis preneur !!

_________________
~ Membre du Sovtek User's Club ~
Haut
microwAves
Custom Total utilisateur

Inscrit le: 03 Nov 04
Localisation: France

The Setlaz a écrit :
Allez je me lance
totovai a écrit :
1) les mythiques amplis a lampe, pourquois certain guitariste ne jure que par eux ?
Très probablement parce que toutes nos idoles du rock on joué sur des amplis à lampes, il faut dire qu'à

cette époque les transitors n'existaient pas, la question ne se posait donc pas.


L'effet transistor à été découvert en 1947, et le transistor a été LARGEMENT utilisé dans le domaine public dès le début des années 60 (TV, radio, médical...) alors amplifier un malheureux signal de guitare... c'était pas vraiment un problème pour l'époque. Mauvais argument à mon sens.

totovai a écrit :
Puisque personne n'était pret à investir dans les amplis à transistors, l'industrie s'est détournée du marché "ampli de qualité à transistor".


Ca reste très largement à prouver... Mais admettons

totovai a écrit :
oui mais certain me diront que pour jouer du métal il faut une tête à lampes...Faux, prennez ceci par

exemplehttp://fr.audiofanzine.com/tete-ampli-guitare/randall/Warhead/avis/ la tete warhead du

légendaire Dimbag Darell (Panthéra) est entièrement concue à base de transistor .


Oui, sauf que niveau son... A part Dimebag, étant bien dans le milieu metal, je ne connais pas beaucoup de fan de ces sonorité

totovai a écrit :
Le décibel est une échelle logarithmique et ne possède donc pas d'unité à proprement parler. Il s'exprime comme 20 fois le logarithme du gain (la gain étant le ratio signal de sortie sur signal d'entrée).


Le dB est une échelle logarithmique certes, mais beaucoup d'unité en sont dérivées, en acoustique et en électronique !
Le dBA, dBV, dBu, dBFS... j'en passe et des meilleurs... et 20 fois le logarithme du gain, c'est très réducteur et non représentatif.
Comment parler de gain dans le cas des dBA, comment parler de gain dans le cas du dBFS... Enfin bref, mauvaise explication.

totovai a écrit :
Or le rendement des hauts parleurs guitares varient de 95 à 103décibel, on voit donc que le volume sonore perçu par nos oreilles peut tripler en fonction du rendement et donc du haut parleur choisit.


Entre 95 et 103, je compte 7dB.. Sachant que le volume sonore perçu par nos oreilles (donc la sonie ) double tous les 10dB, je vois pas trop comment il peut tripler avec 7dB d'écart Les cours d'acoustique sont à revoir

totovai a écrit :
Alors qu'un transistor prévu pour 100W RMS ne pourra sortir plus de 100W sous peine de claquer.


L'auteur semble confondre puissance dissipée et puissance de sortie.
2 tubes de 25W peuvent sortir plus de 70W sans surdissiper... Pour vous dire la gravité de l'amalgame sur le plan électrique

totovai a écrit :
Cela est du (pour une fois) à la technologie,les lampes agissent par pincement ce qui donne un fléchissement de la courbe plutot que coupure nette,cependant il existe des transistors fet (field effect transistor) qui agissent eux aussi par pincement et dont le comportement est similaire a celui d'une lampe, on le retrouve donc dans les montages analogiques que je fais et ca sonne vraiment bien (ndlr : bah tiens, il va pas dire le contraire


Alors l'histoire du pincement là pour les lampes, j'y suis pas trop.
Si on s'en réfère a la définition du pincement dans un FET, je vois pas bien comment l'appliquer à un tube.

totovai a écrit :
La différence entre un ampli à transistors et un ampli à lampes réside surtout dans l'ampli de puissance, pour un ampli à lampes la saturation de cette étage ajoute des harmoniques pair plaisantes à l'oreille et du dynamisme.Alors que faire saturer l'ampli de puissance d'un ampli à transistors n'est pas souhaitable et risque meme de l'endomager.


La saturation d'une pentode produit des harmoniques paires. Je ne connais aucun ampli guitare avec un étage de puissance à triode (300B ou 2A3 pour les plus connues)
Là encore, l'auteur ne semble pas savoir de quoi il parle : la saturation de l'étage de puissance est à 90% dues au tube driver (une triode donc !) qui ne peut fournir le courant lorsque la tension de grille de commande des tubes de puissance approche / dépasse les 0V (ce qui crée un chemin basse impédance G1 - K donc un appel de courant).

totovai a écrit :
c'est aussi pour ca que

lorsqu'on va au magasin essayer un ampli lampes mythique 100W on est toujour décu, puisque la bauté du son vient surtout de la saturation de l'étage de puissance or en magasin ca m'étonnerais que vous puissiez dépassé le cran 1 du master.


La majorité des ampli actuels façonnent leur sonorité dans le preamp.
La saturation de l'étage de puissance, on peut s'en approcher à faible volume avec des Master Volume Post-PI.

totovai a écrit :
Bref pensez y avant d'acheter votre 100watts à lampes,pour une utilisation en groupe 5 à 10W sont largement suffisant et vous permettrons d'avoir un beau son


Avec 5W, vous pouvez vous assoir sur le clean en groupe aussi

totovai a écrit :
le transfo (ndlr : de sortie) à une plage linéaire réduite, il apporte donc de la non linéarité au son


Une plage linéaire réduite de rien du tout... N'importe quel transfo audio de qualité va de 30Hz à 30kHz (voir beaucoup plus...)
Certes, il apporte une coloration, mais ça s'arrête là : le transfo n'apporte pas de non-linéarité.

totovai a écrit :
les tubes qui équipent les amplis à lampes ont quelque chose de matériel, ils vibrent,ils ont aussi un effet capacitif ce qui diminue le gain des hautes fréquences.


Tout comme les transistor

totovai a écrit :
ontrairement à la hifi,les non linéarités sont essentielles en amplification guitare


Et ben allez dire aux Hi-Fiste qui ont des ampli à tubes que ce sont tous des cons de pas avoir d'ampli à transistor tiens

totovai a écrit :
les lampes sont fragiles,leurs caractéristiques dépendent de la température


Les caractéristique des tubes ne dépendent absolument pas de la température, très contrairement au transistor.
Que l'auteur se renseigne sur la distorsion de mémoire des transistor...
(le transistor étant très sensible à la température, si le courant augmente, le transistor s'échauffe, ses caractéristique changent. Maintenant, imaginez que vous écoutez un morceau de musique classique, un passage Pianissimo puis un passage Forte et un passage Pianissimo derrière, et bien le second passage Pianissimo ne sera pas traité de la même manière que le premier car le transistor aura chauffé pendant le passage Forte... ce qui n'arrive pas avec des tubes !
Alors qu'on viennent pas me parler que les transistor non pas de non-linéarité hein... sans déconner

totovai a écrit :
sincèrement je ne pense pas que quiconque puisse distinguer un matos à lampe d'un matos à transistor pendant un concert


Ce qui est sûr, c'est que j'aurai pas aimé avoir du Hard-Rock façon AC/DC, Led Zeppelin sur des ampli à transistor car niveau crunch, le transistor est toujours à la rue face au tube

totovai a écrit :
Et pour terminer je dirais que très rare sont les guitaristes qui se prennent encore le chou en studio avec des micros devant un bafle et une tête à lampes, ce que vous entendez sur les disques n'est donc que très rarement un "son lampe".


Euhhh... WTF ?
C'est marrant, en tant que tech, j'ai toujours plein de clients qui me disent "Ouai faut retuber tout, je pars en studio faut que ce soit au poil !!"

Bon bah sur ce... je vous laisse méditer hein

PS : celui qui comprends l'analogie de pincement tube/transistor, je suis preneur !!




J'aime pas écrire des pavés, donc +1
Haut
The Setlaz
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 24 Jun 05
Localisation: Reims (51, France) / Dublin (Irlande)

Citation:
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.

_________________
~ Membre du Sovtek User's Club ~
Haut
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

The Setlaz a écrit :
Allez je me lance
totovai a écrit :
1) les mythiques amplis a lampe, pourquois certain guitariste ne jure que par eux ?
Très probablement parce que toutes nos idoles du rock on joué sur des amplis à lampes, il faut dire qu'à

cette époque les transitors n'existaient pas, la question ne se posait donc pas.


L'effet transistor à été découvert en 1947, et le transistor a été LARGEMENT utilisé dans le domaine public dès le début des années 60 (TV, radio, médical...) alors amplifier un malheureux signal de guitare... c'était pas vraiment un problème pour l'époque. Mauvais argument à mon sens.

totovai a écrit :
Puisque personne n'était pret à investir dans les amplis à transistors, l'industrie s'est détournée du marché "ampli de qualité à transistor".


Ca reste très largement à prouver... Mais admettons



Je ne discute pas l' argumentation technique que tu contredis, mais attention à la pseudo utilisation du transistor. Il faut savoir que ces derniers coûtaient pas trés chers en fabrication (avec un RetD trés bas en coût) comparé à un tube à vide. La démocratisation de l' utilisation de transistors n' est intervenue que trés tard compte tenu de ses possibles développements et de son faible coût par rapport à une lampe en fabrication. Ce qui a beaucoup freiné a été (et tu l' explique par sa sensibilité aux températures) sa fiabilité dans la vie de tous les jours.

Aprés même si l' article fait un peu provoc, beaucoup d' artistes ont joués (et enregistrés des albums) sur des amplis à transistors. Je garde en mémoire aussi la prestation lors de l' hommage à Freddy Mercury (uniquement visible en vhs) de Bob Geldof à Wembley avec une quart de caisse branchée dans un Park G20 (pour ceux qui connaissent).

Et trés franchement j' ai longtemps cru que Steve Rothery jouait sur LP (il a joué sur une Yamaha SG dans les premiers temps) branché sur un ampli à lampes alors qu' il jouait sur une Strat (Squier au début) branché dans un JC120. Le post traitement que l' on applique au son en studio ou sur scène peut s' avérer redoutable.
Haut
The Setlaz
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 24 Jun 05
Localisation: Reims (51, France) / Dublin (Irlande)

Est-ce que les "nombreux artistes" (qu'ils soient connu ou non !) peuvent être assimilé à l'écrasante majorité des guitaristes ?

Je te rappelle ce qui est écrit
totovai a écrit :
très rare sont les guitaristes qui se prennent encore le chou en studio avec des micros devant un bafle et une tête à lampes


Personnellement, de tous mes clients zicos, je n'ai pas souvenir qu'un d'entre eux joue sur autre chose que son ampli personnel en studio.

Il faudrai avoir l'avis d'autre tech (Vintageamps, Manulonch...) mais en général, la "révision d'ampli" va assez souvent de paire avec le "départ pour le studio" ou "départ/retour de tournée"

_________________
~ Membre du Sovtek User's Club ~
Haut
Page 4 sur 38 La vérité sur le mythe des ampli à lampes :) › début du sujet
Aller à la page:   4 ...