Forum Bla bla et guitare
  • Bienvenue sur le forum !   Abonnez-vous aux lettres de Guitariste.com :


› La quête du jazz

La quête du jazz

Aller à la page:    ... 63 ...     
Auteur Message
John_Mac_Rigole
Modérateur


Inscrit le: 28 Jan 08
Localisation: un tout petit peu avant la quinte

@courtial : merci pour ton explication. Dans le "Realbook III" page 346, on a une grille légèrement différente de celle que tu cites.

Je regarderai ce soir sur mon support CD "Hal Leonard : Sinatra". C'est probablement le Backtrack que j'utiliserai.


_________________
Jazz guitar :http://www.youtube.com/user/ClaudeAndCo

Publier sa musique remet assez bien les idées en place sur la différence entre son niveau supposé et son niveau réel.
Haut
sasqat1
Special Cool utilisateur

Inscrit le: 02 Nov 06
Localisation: France

jeffroi a raison sur le principe. C'est une question d'approche des grilles et je dirais que c'est ce qui fait aussi la différence entre les musiciens. Chacun développe sa façon d'interpréter des grilles.

Donc je comprends que John n'est pas cette approche (ce n'est pas la mienne non plus)

l'idéal étant d'absorber la kyrielle de possibilités pour accroitre sa palette de couleurs musicales

ma vue sur le Ab° :

c'est un accord de transition pour arriver sur le Gm7
La grille aurait pu commencer par Am7 Ab° Gm7

FM7 est une subsistution du Am7

de fait, FM7 Ab° rappelle la gamme de Amineur harmonique

ou bien on utilise une gamme demi-ton - ton qui passe par toutes les notes de l'accord (moi j'aime bien cette gamme) :
G# A B C D D# F F#
Haut
jeffroi
Special Supra utilisateur


Inscrit le: 17 Apr 08
Localisation: France

Je suis bien d'accord sur l'approche propre à chaque musicien, ce qui est vrai pour l'un ne l'est pas pour l'autre,

j'ai peut-être une vision un peu étroite des choses, je le reconnais volontiers.

Mon intuition me dit que le passage obligé pour toutes les approches est d'arriver (en single note déja) à enchainer des accords de manière continue, en tenant le tempo.

Libre a chacun de choisir ses outils, mais il me semble que tant qu'on est pas capable de jouer une grille de bout en bout avec un métronome avec les outils qu'on connais, on peu passer un temps infini a analyser des choses qu'on ne pourra finalement pas jouer ... on the spot.

Cela tiens aux automatismes sur les II-V, à la manière de trouver des chemins entre 2 accords où que l'on soit sur le manche, de sorte à ce que l'oreille puisse jouer son rôle dans ce qu'on va jouer (si on réfléchi en jouant, on ne joue pas ...).

Ainsi, l'analyse harmonique peut servir de base pour construire son vocabulaire, mais l'important n'est pas de trouver de nouvelle couleurs, mais déjà de faire avec ce que l'on sait et de le maitriser,

Ensuite, l'étape suivante, effectivement, peut être de chercher de nouvelles voies pour élargir son vocabulaire, mais en sautant l'étape de la maitrise on passe à coté de l'essentiel, à mon humble avis d'amateur.

Quand j'écoute Chet, Jonnhy Smith, Wes, Tal Farlow, Grant Green, j'entends essentiellement des arpèges, des modes majeures, quelques mineures mélodiques sur les accords mineures et les V, des gammes diminuées (sur les V aussi), et en avant la musique ... je ne pense pas, John, que l'on puisse dire que leur jeu est trop téléphoné Harmoniquement, ce n'est pas très compliqué (même s'ils ont chacun dans leur jeu quelques trouvailles qui rendent leur jeu génial et spécifique) ils utilisent un vocabulaire de base assez facile à comprendre.

En conclusion je dirai que le travail essentiel est avant tout pratique : enchainer des grilles avec une BT ou un metronome (mieux) à partir d'outils que l'on connait, et maitriser cette étape.

Ensuite enrichir son vocabulaire quand on sens qu'on plafonne.

Mes outils de base (quelque soit le morceau et le rôle de chaque accord )
Maj = Ionien
Mineure = Dorien ou mm
mb5 = mode majeure ou mm correspondant (je ne sais plus les noms)
Dim = dim
V qui résoud : mm 1/2 au dessus ou dim 1/2 au dessus
V qui ne résoud pas : mm de la quinte (il me semble, je ne sais plus)

Alors c'est sûr que c'est dur de ne pas penser en même temps que l'on joue, c'est là que l'harmonie peut aider (mais alors l'harmonie pour les nuls, tu vois)
Genre : F7 et Cm c'est Kif Kif. je joue l'un pour l'autre et vice versa, et voila, un truc de moins à penser, et pleins de nouvelles couleurs sous les doigts (les analyste me diront que c'est logique et c'est tant mieux !)
Gm et BbMaj, pareil, c'est kif kif pour moi, que je vois ces accords dans la grille, je me fou de savoir quel rôle ils tiennent, je sais que je peux jouer les notes de l'un ou de l'autre, je laisse mon oreille choisir lesquelles, y compris les chromatismes qui vont bien.

Désolé pour ce post un peu long et merci à ceux qui l'ont lu !
Haut
sasqat1
Special Cool utilisateur

Inscrit le: 02 Nov 06
Localisation: France

automatismes ne veut pas dire musique "mécanique"
on peut faire de l'impro "au kilomètre" sans qu'il y ait la moindre âme.

et c'est aussi le risque d'aligner encore et toujours les mêmes schémas.

bien sur, même les plus grands font ce que j'appellerais du "tout-venant"
ils font le "boulot".

à mon niveau, j'en fait aussi, ... beaucoup, mais je le considère comme des exercices (comme faire ses gammes), pas comme de la musique créative.

Lorsque je joue avec des potes quelque soit le context, si je ne suis pas parvenu à dépasser ce stade du "tout-venant", c'est que j'ai été mauvais.
Haut
jeffroi
Special Supra utilisateur


Inscrit le: 17 Apr 08
Localisation: France

oui, je crois que quelque soit la méthode employé, il faut privilégier la créativité ou au moins jouer des phrases qui ont du sens.

il me semble (mais je ne suis qu'un amateur) qu'il faut avoir un peu délié ses doigt avant pour pouvoir ouvrir ses oreilles, et savoir instinctivement qu'on peut trouver la note que l'on entend à tel ou tel endroit, parcequ'on l'a cherché et trouvé en travaillant des centaines de fois déjà.

je pense qu'il faut passer un minimum par cette phase de travail un peu mécanique avant que l'oreille puisse prendre le relai,

Depuis peu (genre 15 jours) j'arrive à chanter ce que je joue (enfin je marmonne, serait plus juste). Du coup ce que je joue à beaucoup plus de sens (du moins pour moi, pour les auditeurs j'en sais rien mais je suppose que oui, en tout cas c'est ce qu'on me dit). J'avais déjà essayé avant, mais je n'y arrivait pas, car je n'étais pas suffisamment certain de trouver les notes que j'entendais.

Maintenant, à force d'enchainer les accords, j'entends certaines notes et je vais les chercher (au milieu d'un fatras de notes sans intérêt, je reste lucide ...) mais quand ça m'arrive, je sens vraiment que c'est du au travail d'enchainement d'accords sur grille, et pas du tout à une inspiration soudaine, encore moins un talent ...

je crois que l'inspiration a toujours été là, mais qu'elle n'avait pas d'espace pour s'exprimer,
le travail sous contrainte à créé un espace, dans lequel je peux m'exprimer, il est étroit, certes, mais au moins c'est de la musique,

je ne crois que j'aurai pu arriver là si j'avais continué à picorer des bouts de méthodes par ci par là,
ça a vraiment commencé à se débloquer quand j'ai pris la décision de jouer avec ce que j'avais, j'ai décidé subitement de laisser tomber mon travail sur les pentatoniques, les triades, les modes mineures etc et je me suis concentré sur ce que je connaissait déjà et j'ai décidé de faire de la musique avec,

je pense que des gens opiniatre (dont je suis) sont capable de rester des années à travailler des trucs sans arriver à jouer quelque chose de correct (des morceaux entiers, avec intro, comping, solo, conclusion, 4/4, 2/2 les doigt dans le nez), et je trouve ça dommage ... et je m'inclus dans le lot, je commence tout juste, du coup, à pouvoir jouer un morceau de bout en bout sans partition et sans me paumer ... je ne crois pas que j'aurai pu faire ça ET élargir mon vocabulaire en même temps ...
je crois qu'à un moment, il faut franchir le pas
désolé encore un post long ....
Haut
John_Mac_Rigole
Modérateur


Inscrit le: 28 Jan 08
Localisation: un tout petit peu avant la quinte

Dire que ça fait 4 ans que je traîne sur les forums de jazz uniquement pour lire ces confessions. ... pour comprendre ce qui se passe dans la tête d'un "bon joueur".
Lire des textes tels qu'on en lit depuis quelques jours sur ce thread me rempli de bonheur.

Merci à tous pour vos contributions. Ca vaut de l'or !

_________________
Jazz guitar :http://www.youtube.com/user/ClaudeAndCo

Publier sa musique remet assez bien les idées en place sur la différence entre son niveau supposé et son niveau réel.
Haut
sasqat1
Special Cool utilisateur

Inscrit le: 02 Nov 06
Localisation: France

bon, j'ai vraiment honte de présenter ce qui suit mais c'est pour étayer mon discours.

le son et l'image sont pourris, qd à la tenue, elle est assez improbable
je n'avais pas l'intention de partager . mais c'est pour montrer à John ce que j'entends par engagement, prise de risque ...

http://youtu.be/3wQAVTtWsL4

par ailleurs, j'avais mis une 2eme video du même morceau sur la chaine dont la qualité technique est légèrement meilleure mais dont le contenu musical est d'un moindre intérêt.
Haut
John_Mac_Rigole
Modérateur


Inscrit le: 28 Jan 08
Localisation: un tout petit peu avant la quinte

sasqat1 a écrit :


Merci pour cette démo. C'est très impressionnant.

_________________
Jazz guitar :http://www.youtube.com/user/ClaudeAndCo

Publier sa musique remet assez bien les idées en place sur la différence entre son niveau supposé et son niveau réel.
Haut
jeffroi
Special Supra utilisateur


Inscrit le: 17 Apr 08
Localisation: France

Et oui ca joue !
Resultat de l'engagement : on a envie d'ecouter !
Haut
bullfrog
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 28 Mar 04
Localisation: Liège Belgique

jeffroi a écrit :

Quand j'écoute Chet, Jonnhy Smith, Wes, Tal Farlow, Grant Green, j'entends essentiellement des arpèges, des modes majeures, quelques mineures mélodiques sur les accords mineures et les V, des gammes diminuées (sur les V aussi), et en avant la musique ... je ne pense pas, John, que l'on puisse dire que leur jeu est trop téléphoné Harmoniquement, ce n'est pas très compliqué (même s'ils ont chacun dans leur jeu quelques trouvailles qui rendent leur jeu génial et spécifique) ils utilisent un vocabulaire de base assez facile à comprendre.

plus le reste du post... je suis 100% d'accord avec toi. Ce que tu décris là, c'est clairement l'approche verticale de l'harmonie, donc l'approche bebop et hardbop, c'est ce qui va faire la différence sur un même morceau entre un René thomas et un kurt rosenwinkel.

je suis bien content de te lire car j'en suis au même point, en tout cas je partage ta philosophie.


J'ai eu un prof marseillais vertical, ça ne se soigne jamais

_________________
Thank heavens the Ampeg doesn't sound like a Deluxe Reverb!
Haut
Page 63 sur 242 La quête du jazz › début du sujet
Aller à la page:    ... 63 ...