Les frettes de la guitare

Stéphane Garrigue - Le 22 Avril 2016
Les frettes de la guitare
Aujourd'hui nous allons nous pencher sur un élément d'une importance capitale de ouf sur nos guitares ! Voui voui, les bidules en métal sur le manche sur lesquels on vient au mieux appuyer les cordes, au pire s’écorcher les doigts ! Alors on se pose plein de questions sur les frettes, des questions existentielles comme "les frettes sont-elles solubles dans le Gin ?" ou "les Yuyuanozoons avaient-ils des frettes ?". Mais surtout des questions plus simples comme "Pourquoi ça frise ?", "mes frettes sont-elles mortes ?", "Pourquoi faire une planif' ?", "pourquoi des frettes s'usent-elles plus que d'autres ?", "Pourquoi y a-t-il différentes tailles ?"etc.

On va commencer par rappeler à quoi sert une frette.
Les violonistes, violoncellistes et autres joueurs de fretless sont des êtres supérieurs venant d’ailleurs, capables de mettre le doigt précisément à l'endroit de la corde qui correspond à la longueur vibrante correspondant à une fréquence (et donc une note) précise.
Pour le gratteux lambda comme moi qui a déjà du mal à coordonner ses deux mains, on a inventé un truc génial, un petit rail en métal positionné à des endroits précis sur la touche correspondant à des demi-tons.
En appuyant n'importe où entre deux frettes, on donne à la corde une longueur vibrante fixe.

Ce qui nous amène directement à un premier point important : la précision.
Alors oui, une guitare n'est pas un instrument « juste », les frettes perpendiculaires au manche ne tiennent pas compte des différences entre chaque corde (d'où les frettages « tempérés »). Mais ce n'est pas notre problème pour le moment, on va se concentrer sur les guitares... de base. (Et puis les frettages tempérés, ça rend fou et aveugle!)
Donc pour qu'une frette soit précise, elle doit être bien posée déjà, mais elle doit offrir une surface la plus petite possible pour que le point de contact de la corde soit... précis !
Ceci n'a rien à voir avec la taille des frettes. On entend souvent dire qu'une frette « narrow », fine est plus précise qu'une grosse jumbo. En fait, c'est parfaitement valable... quand la frette s'use ! (on le verra plus loin).
Une frette parfaitement ronde dont le sommet n'est en théorie qu'un point du cercle sera précise.

On a donc des frettes de tailles diverses, de formes diverses et de matériaux divers.
Une frette peut avoir une largeur allant de moins de 2mm à plus de 3mm, ce sont en gros les marges de fine à Jumbo. Elles peuvent être hautes, basses, elles conditionneront la sensation de jeu... même triangulaire !
Chacun a ses goûts en matière de frettes, on peut aimer les frettes basses et très larges pour un jeu tout en glissé, les frettes hautes et moyennes pour un jeu en précision, certains n'aimeront pas les frettes fines ou trop hautes qui heurtent les doigts, etc.
En fonction des marques on trouve de tout !


On trouve aussi différentes duretés dans le matériau des frettes, du truc mou des guitares bas de gamme (ou pas) jusqu'au « ultra hard ».
On trouve aussi des alliages différents, bronze, laiton, « nickel argent » 12 ou 18%, acier inox.
On entend souvent que les frettes inox sont dures et inusables ou qu'elles « sonnent » de manière agressive. C'est plutôt un mariage dureté/matériau qui donnera un caractère sonore particulier. On trouve bien de la frette inox assez tendre comme on trouve de l'inox extra hard. Idem pour le nickel argent que l'on peut trouver avec une dureté hors du commun.
Tout dépend de la marque (Jescar, Sintoms par exemple pour les frettes « haut de gamme »). Ainsi, des frettes nickel argent « extra hard » sonneront plus « claquant » que des inox molles ^^

La dureté et les matériaux vont surtout conditionner un autre point important : l'usure !

Les frettes ne sont pas immortelles... comme tout le reste, ça s'use !
On se retrouve vite avec une guitare qui frise principalement pour 2 raisons (je ne parle que de l'usure des frettes, pas de la frise due au sillet/manche/action, etc.) :

1) A force de jouer toujours au même endroit, la frette se creuse (bend, cordes rouillées, transpiration...) on a un joli creux plus ou moins marqué qui va amener la corde à une hauteur inférieure à la frette suivante.Evidement, celle-ci va frotter dessus, d'où la frise.

2) Le sommet de la frette devient plat (même usure que précédemment mais plus homogène sur la longeur de la frette) : même résultat, avec en prime le fait que la corde n'appuie plus sur une zone réduite et centrée au sommet de la frette : elle va reposer sur la tranche coté doigt qui appuie et buzzer sur le faux plat coté case opposée (maladie des frettes jumbo usées).

Voici un exemple : des trous, des creux, des faux plats... bref plus franchement agréable à jouer !

 

 

Quand les frettes ont encore une bonne hauteur (1mm minimum), on peut la rectifier. C'est la plani ou surfaçage bien connus !


La plani va se passer en plusieurs étapes (je passe la mise à niveau du manche, etc.. je ne parlerais que des frettes elles-mêmes) :
1) Remettre toutes les frettes à niveau : avec une cale bien plate ou radiussée (au goût du luthier), on va poncer le sommet des frettes pour les ramener toutes à la même hauteur (disparition des creux).

Sur cette photo, le marqueur rouge aide à bien voir que la frette indiquée par la flèche verte est beaucoup plus basse que la frette de la flèche rouge qui a déjà bien été mangée par la lime.


On va donc mettre toutes les frettes à niveau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de creux !

2) Vérification de l’homogénéité des frettes 3 par 3 (avec un outil appelé « fret rocker ») : si ça bascule un peu, c'est que les frettes ne sont pas au même niveau !


3) "Dressing" ("doming" ou "crowning") des frettes, on va leur redonner l'arrondi nécessaire avec des limes creuses spéciales :

En image, ça parle tout seul : la frette de gauche, après la mise à niveau, est bien plate sur le dessus.
La frette juste à coté est en train d'être arrondie, on voit bien que le filet laissé par le marqueur est en train de disparaître, il ne reste plus qu'une toute petite zone au centre.



4) Dernière vérification avec le fret rocker et polissage des frettes : les limes pour le « doming », même diamantées, laissent des stries dans le métal :



On va donc polir avec des gommes abrasives ou des disques à polir pour dremel de différents grains.
Et au final, ça brille, c'est doux, les cordes ont une meilleure intonation, claquent mieux, on retrouve de la brillance, la Corée du Nord devient pacifique et ton voisin chiant t'offre l'apéro !
Que demander de plus ?!

Bon...
La plani c'est bien quand il reste de la frette, mais des fois c'est mission trop pas possible !
« Bonjour, quand je joue sur ma vieille LP ça fait des trucs tout bizarres ! » … hum....


Alors oui, y a un moment où on ne peut plus faire grand chose. 
Dans ces cas-là, il ne reste plus que le refrettage. Je ne m'attarderais pas sur les méthodes pour enlever les frettes (chauffer, outils, etc.).



Juste pour montrer un outil indispensable quand on se retrouve avec un binding comme au dessus.
Un outil qui a trop le swag, le robocop des pinces coupantes, le bidule tellement marrant qu'on achète des frettes juste pour jouer avec ^^


Avec un binding on ne peut pas mettre la frette dans toute sa longueur, forcément sur le bord de la touche, ça pose problème !
Cette pince permet de couper le pied de la frette, ainsi le dessus de frette (la partie sur la touche) peut déborder légèrement sur le binding.
On peut s'en servir aussi pour masquer le pied de la frette sur le borde de touche sans binding (il suffit de boucher le rainurage avec une pâte teintée comme la touche).

C'est tout pour la partie « gros travaux et théorie » !

Maintenant nous arrivons à la question cruciale... « Mais moi, chez moi, qu'est ce que je dois faire avec mes frettes ? »

On veut en prendre soin, les chouchouter, on ne veut pas qu'elles s'usent trop vite parce que la plani et le refrettage ça fait peur, c'est cher et les luthiers c'est que des gros ours poilus, ronchons, qui vivent au fond d'une grotte avec du bois partout par terre !
Bref... Mais qu'est ce que je peux faire simplement, sans matos qui coûte cher ?

Bon heureusement, par rapport au travail des frettes, l'entretien c'est plus simple.

Ahhhhhh, voilà une bonne nouvelle !
En gros on a besoin de laine d'acier 000000 et d'un petit truc en métal qui protège la touche (le fret guard).
Rien qu'avec ces deux choses, on peut transformer en frettes neuves de vieilles frettes rouillées verdâtres qui raclent les cordes et bouffent l'attaque, la brillance, le sustain.

Parce que n'oublions pas que l'usure des cordes et des frettes est un mariage d'amour entre les cordes... et les frettes !
Des cordes oxydées abîment les frettes qui abîment les cordes qui abîment les frettes, etc. Cela ne sert à rien de changer ses cordes si on ne s'occupe pas en même temps des frettes.

Bref, polissez vos frettes ! Elles dureront plus longtemps, vos cordes aussi, et vous garderez l'intégrité de votre son !

 

Suivre l'auteur de l'article sur son Topic Pro

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTAIRES (8)


buz74
# Publié par buz74 le 01/10/2016 à 22:10   Répondre
Oublie les trolls d'électroniciens qui n'ont jamais du souder olus que 2 potards sur une gratte, qu'il aille s'acheter des kits pour ce faire la main et après ils ramèneront leur science.
Le frette gard n'a pas été inventé pour rien, continue tes tutos moi j'en tire plein d'enseignement et de combines qui permettent de faire bien les choses simplement, on fait des grattes rock'n roll pas des œuvres de marqueterie ... et pis du miror sur une touche lol, à la rigueur une touche érable vernis mais pli ou ébène pfff le désatre
lbop
# Publié par lbop le 01/10/2016 à 07:25   Répondre
Polissage des frettes: des oublis malheureux.
1 pâte à polir des carrossiers,
2 finition au Miror.

C'était la "méthode Jacobacci", procédée au "coton à polir", également applicable au lustrage du vernis de la guitare et ce, sans besoin d'un quelconque outil de protection ni de "Dremel de torture".

10 000 guitares produites neuves et d'innombrables d'autres ont subi ce traitement simple, mais efficace.

Evitons donc que Dédé et Roger se retournent dans leur tombe.
10:15
# Publié par 10:15 le 01/10/2016 à 09:53
Oui, c'est bien, j'utilise aussi de la pâte à polir pour le "fini" des frettes (Soloplast puis Ouator à la place du miror (etains et cuivre.. de l'Argentil dans ce cas plutôt) ça dépend des frettes (std, 18%, extra hard, inox, etc..) et systématiquement pour les vernis (pate puis polish)... Avant de hurler que tel grand maître faisait comme ci ou que l'utilisation d'un fretguard n'est pas conforme à la méthode ancestrale, tu devrais d’abord penser à qui s'adresse cet article : ce n'est pas un tuto de lutherie ! ça ne s'adresse pas au luthier l'amateur (y a des forums et des bouquins pour ça) C'est juste un aperçu qui ne traite qu'une petite partie. Maintenant, Jean Kévin qui lit l'article et veut juste nettoyer rapidement ses frettes dégueulasses aura plus vite fait avec un fretguard et de la laine d'acier fine qu'avec un coton et de la pâte à polir (surtout quand il aura bien rempli les pores de son palissandre autour des frettes avec la pâte ;) le fretguard évite les conneries.. pas besoin d'avoir le coup de main d'un "maître luthier".
C'est bizarre, entre luthiers on a pas ce problème, on a tous des méthodes différentes et ça gêne personne.. ;) Y a que sur ce genre de forum qu'on voit des "Eh pourquoi tu fais comme ça ? C'est pas bien, machin il fait ça lui !"
Enfin bon tu as raison, évitons que les maîtres ne se retournent dans leur tombes, je vais arrêter de faire ce genre de petit article sans prétention si c'est pour devoir expliquer à chaque fois "non c'est pas un truc exhaustif, c'est pas un tuto, c'est pas la vérité universelle, oui machin il fait pas comme ça mais il est pas le seul et y a des dizaines d'autres méthodes tout aussi valables ou pas.. etc.." la lutherie n'est pas une science et encore moins une science exacte.
lbop
# Publié par lbop le 01/10/2016 à 15:08
Je dois m'excuser auprès de Stéphane pour mon ingérence dans ses commentaires subtils sur les frettes.

Cependant, il me semble qu'il n'a pas encore produit les 10 000 guitares effectivement construites par les "Jaco brothers".
10:15
# Publié par 10:15 le 01/10/2016 à 15:50
1000 excuses monseigneur, je ne savais pas qu'il fallait construire 10 000 guitares pour avoir le droit de l'ouvrir... je m'en vais de ce pas prévenir mes collègues (tous treeees loin du compte) qu'ils doivent éviter de s'exprimer à l'avenir... surtout s'ils ont des méthodes différentes des "Jaco brothers" :D
Adieu !
casseoreille
# Publié par casseoreille le 14/07/2016 à 23:25   Répondre
Bel article, très intéressant, très explicatif, qui révèle l'importance de l'état des frettes pour avoir un bon son!
vjau
# Publié par vjau le 04/05/2016 à 13:49   Répondre
Merci pour cet article, tu ne parles pas du "rolling" des frettes (je ne connais pas le terme exact), la mise en forme des bords pour que ça n'accroche pas la main.
10:15
# Publié par 10:15 le 05/05/2016 à 22:26
non, ce n'est pas un tuto ;) je survole seulement, en mettant l'accent surtout sur la surface des frettes : j'essaye dans cet article de mettre en avant l'importance du contact cordes/frettes
8oris
# Publié par 8oris le 30/04/2016 à 15:16   Répondre
Le petit outil en metal (dernière photo en bas à gauche) que vous utilisez pour ne polir que les frettes, ça se trouve dans le commerce ou c'est du home-made?
Guitariste.com
# Publié par Guitariste.com le 01/05/2016 à 14:51
Il s'agit d'un fret guard ou fingerboard guard chez le vendeur de matériel de lutherie qu'on connaît tous.
10:15
# Publié par 10:15 le 03/05/2016 à 09:10
On en trouve même dans quasi toutes les boutiques en ligne de matériel de guitare ;)
8oris
# Publié par 8oris le 03/05/2016 à 22:15
Ok, merci! :)
Spawn-X
# Publié par Spawn-X le 27/04/2016 à 13:12   Répondre
"On va donc polir avec des gommes abrasives ou des disques à polir pour dremel de différents grains."

Me suis justement lancé dans la planimetrie de ma Starto US Standard de 91 qui en avait bien besoin.
Tu préconise quelles références de gommes et de disque pour la Dremel?
J'ai bien des disques en coton mais je trouve ça un peu faiblard sur les frettes.
PinkFloyd44
# Publié par PinkFloyd44 le 24/04/2016 à 16:10   Répondre
Orthographe clairement à revoir. La liste des fautes est longues.

Par contre, le fond de ton article est vraiment très intéressant!
laurent
# Publié par laurent le 25/04/2016 à 17:12
Effectivement, on s'est rendu compte tardivement qu'il s'agissait de la version non corrigée ! Merci de l'avoir signalé !
olivier77000
# Publié par olivier77000 le 09/05/2016 à 19:55
"La liste des fautes est longues"
Avant de donner des leçons d'orthographe et de grammaire :
La liste des fautes est longue (c'est la liste qui est longue).
Colonel Blues
# Publié par Colonel Blues le 22/04/2016 à 18:01   Répondre
Super article ! Merci à toi ! :OK:
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement