[Scène Ouverte] Chiendent - Perdre sa chair

Maritta Calvez - Le 15 Avril 2017

Avec ce quatuor angevin, on a vite fait de "Perdre sa chair". Cet EP 5 titres passe à une vitesse affolante, pas plus de 15,42 mn, donc accrochez-vous ! Mais concentrez-vous sur les textes aussi, surtout même, parce que du texte bien chiadé tu vas en avoir, pas un mot placé au hasard, pas une image qui n'ait lieu d'être. Il est toujours admirable de voir comme un parolier arrive à poser une histoire, un personnage, un contexte, une ambiance en 3 mn chrono. Manu déverse son encre avec une plume acérée et précise, aussi précise que l'est sa diction. Le rock de Chiendent peut compter sur sa rythmique basse/batterie solide comme un roc. La guitare quant à elle se balade sur ses belles lignes mélodiques, en osmose avec l'atmosphère de chacun des titres, avec la ferme intention de souligner les propos abordés. Et puis, arrêtez-vous sur la cover de l'EP qui en un shoot en dit si long... On aime ! La tournée de Chiendent continue sur sa belle lancée, il est fortement recommandé d'aller "serrer les fesses" avec eux en concert.

Réponses rédigées par Manu (chanteur/guitariste)

Loin d’être de la mauvaise graine, racontez-nous la genèse du groupe…  
Le groupe est parti d’une intention première qui était la mienne. Écrire au kilomètre des histoires qui parlent de gens, de civilisations et les inscrire dans de la musique rock qui m’a parue la plus évidente pour porter haut le message. Très naturellement et rapidement, les rencontres se sont faites entre les protagonistes de la mauvaise herbe.

Le mieux, c’est de l’écouter, on est tous d’accord, mais avec quels mots définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos influences à chacun ? On notera votre reprise sur scène du titre « Il pleut des cordes » d’Eiffel.  
Quelques mots nous viennent comme liberté, fougue, vent, désinvolture, indépendance …  
Les influences musicales qui nous animent sont si variées qu’elles ne reflètent pas la réalité de notre son réellement. Quand on parle influences on parle de quoi ?  La musique, le sens du texte ou la nature de la langue… ?    
Sur certaines influences on peut évoquer un certain "désir sombre", Bashung, Brel, The Doors, Prohom, Saez forcément, mais là c’est moi qui parle.
Chez mes amis on retrouve Jeff Buckley, U2, Depeche mode, Archive…

Qui fait quoi ? Comment s’organise votre travail d’écriture, de compo et de répétition, les textes tenant une place importante ?  
C’est nous quatre qui inventons ou réinventons les tournures et le style musical. Moi, je suis le parolier. Le protocole est différent suivant l’humeur. Soit je viens avec un texte et on tourne autour, soit je viens avec un texte et un semblant de riff guitare. Parfois, je viens sans rien et là c’est plus dur pour moi de me coucher sur une mouture déjà faite et je dois trouver ma place dans l’inconnu mais ça se fait bien.

Où et dans quelles conditions a été enregistré l’EP ; avec qui ?
L’EP  a été enregistré au Dôme studio [49]  de notre super ami David Potvin qui n’est pas moins que le guitariste des groupes de métal angevin ‘’Lysanxia’’ et ‘’One Way Mirror ‘’.    
David et Vincent, son frère, ont su capter et sublimer le punch qui se trouve dans nos petites intentions de rockers classiques, sans poils ni tatouages, non conventionnés par le Hellfest… quoique… [rires]

Six ans entre les sorties du 2 titres "La Cage" et "Perdre sa chair", c’est long… Que s’est-il passé ?    
Entre les deux, n’étant pas signés et n’ayant pas vraiment d’impératifs, on a choisi de prendre le temps de sortir notre meilleur jus sans être pourchassés par le « pilon à produire ». Là, maintenant que l’EP est sur les rails et, un peu galvanisés aussi par les retours positifs qu’on a pu en avoir, disons que nos ambitions évoluent un peu.

Côté guitares, amplis, effets, quel matériel a été utilisé pour ce dernier ?  
Gibson / Marshall JCM800 VS Télécaster / VOX AC30  
Les pédales c’est du MXR Burck.  
Le numérique, non. On aime trop se rouler dans les tortillons infinis de câbles.  
Ampeg et Gretsh pour tout ce qui fait "Houm Houm" ou "Boum Boum".

Quels sont les actus et projets ? Sorti en décembre 2016, vous défendez sur scène "Perdre sa chair" depuis plusieurs mois bien sûr ! Avec un nouveau bassiste d’ailleurs, Jack Raimbault.  
Oui on a ouvert le bal de la mauvaise herbe récemment à notre nouvel ami Jack. C’est un très bon musicien, une belle nouvelle aventure qui s’offre à nous, avec un but commun "faire vibrer la scène" et ça marche plutôt pas mal.    
Pour le reste, quelques nouveaux titres commencent à voir le jour et une résidence est planifiée pour bientôt, donc on commence déjà à réfléchir à un prochain disque en fait.

On sait combien il est difficile pour les artistes indés de tout mener de front seuls. De qui, de quoi auriez-vous besoin d’autre pour le bon développement du groupe ?  
En amont je parlais des groupes non signés qui ont encore ce choix de prendre du temps pour composer… mais bien évidemment, tout ça n’est pas que par choix donc l’expérience de signer se tentera certainement avec un label ou/et un distributeur qui sauront respecter notre projet, et pas l’inverse. Nous restons de la mauvaise herbe tout de même !!! [rires]. 

Originaires d’Angers, dites-nous ce qu’il se passe et ce qui est fait pour la musique actuelle dans la région, de quelles infrastructures, de quels types d’accompagnement bénéficiez-vous ?    
Angers fait beaucoup pour la musique et la culture en général.  
Le CHABADA [SMAC 49] c’est notre Mausolée à Zicos à nous. Cette salle participe à de nombreux projets de développements artistiques [l’Equipe Espoir, les tremplins On Stage, Angers Musique 2020 ...)  
Nombre de résidences s’y déroulent dans les locaux des studios "Tostaky"  dont on se demande bien, d’ailleurs, où ils sont allés chercher le nom [rires].

Pas de question, la voie est libre pour dire ce que vous voulez ! Libre !!  
Un gros merci à toi Maritta ainsi qu’à Guitariste.com, magazine d’utilité musicale publique n°1 à défendre [du coup grâce à vous j’ai trouvé une nouvelle pédale overdrive ! Yeah !].  
A bientôt !

Un petit mot sur la vidéo que vous souhaitez mettre en avant ?   
Elle est courte mais très représentative du travail accompli sur l’EP, c’est un extrait du morceau "La Face B" pris lors de l’enregistrement au Dôme Studio pendant l’été 2016.

 

Dates de concerts :  

15.04 DOUE LA FONTAINE (49)  La Capsule Maltée  
05,05 NANTES (44) Le Dockyard – avec Way out of dreams  
19.05 ANGERS (49) Le Colisée - avec les SAMOURAI FURAX  
24.05 (85) Saint André Treize Voies – La Trève
27.05 CHOLET (49)  Le Barouf – avec The Slates & Power Ducky Club  
02.06 GESTE (49) Fête de la Musique  
10.06 ANGERS (49) Festival Au Clair de la Zik     
08.09 GEVEZE (35) Festival La Flume Enchantée

Liens Internet :   

www.facebook.com/GroupeChiendent   
https://groupechiendent.bandcamp.com   
https://soundcloud.com/groupechiendent   
https://www.youtube.com/user/chiendentrock 

Crédit photo : Cat Savatier

Cette rubrique est aussi la vôtre, alors n'hésitez pas à envoyer vos productions pour être interviewé par Maritta Calvez à maritta[a]guitariste.com (remplacez le [a] par @).

POUR ALLER PLUS LOIN

Scène ouverte :
  • [Interviews] [Scène Ouverte] We Are Milk
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Strakelin - Escaping Sheeple Nation
  • [Interviews] [Scène Ouverte] So Was the Sun - Plastic Gun Fight
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Lonely Longhorn - Beast But Class
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Blake Diamond & the Pearls. Get what you deserve !
  • [Interviews] [Scène Ouverte] TESKA - Primal Scream
  • [Interviews] [Scène Ouverte] The Foolproof Chameleons - Time to Shine
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Teleferik : Lune Electric
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Kirin Dosha – Recovery (Démo)
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Shake the Deaf
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Holispark - The Harvest
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Soulfakers - Where the lights dance
  • [Interviews] [Scène Ouverte] DoctoR DooM - This seed we have sown
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Moosy - L'Orignal
  • [Interviews] [Scène Ouverte] UBIKAR - altitude.Zero.
  • [Interviews] [Scène Ouverte] CODA - Rêve d'un monde en apnée
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Watusi
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Diamond Fizz Waves / Erased
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Libido Fuzz
  • [Interviews] [Scène Ouverte] JB Moonshiner - Shallow Graves
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement