[Pleins Feux Sur] Guitar Sound Systems

La rédaction - Le 01 Juin 2017

Comme pour beaucoup de fabricants, le dicton "on n'est jamais mieux servi que par soi-même" s'applique parfaitement à la genèse de Guitar Sound Systems (GSS pour les intimes !), toute jeune société créée par Didier Elchardus il y a trois ans. Pas de recette miracle mais seulement de la passion, de l'énergie, l'amour du travail bien fait et l'écoute des musiciens, le tout saupoudré d'une bonne dose de patience et de persévérance. "Stay tuned" comme nous dit le prolifique Didier, car à peine sortis les derniers produits de la marque, de nouveaux projets sont déjà dans les tuyaux !

Peux-tu te présenter et nous expliquer comment est née Guitar Sound Systems ?   
Je suis Didier Elchardus, j’ai 48 ans, et j'ai créé GSS (Guitar Sound Systems) il y a tout juste trois ans. Tout est parti d'un simple constat dans ma vie familiale : pas assez de place dans le coffre de ma voiture pour emporter mon ampli de basse et l'ampli guitare de mon fils quand on part en week-end avec mes trois enfants et mon -gros- chien. D'où l'idée de créer un mini ampli guitare et un mini ampli basse de haute qualité, et suffisamment puissant pour pouvoir faire un bœuf avec des amis quand bon nous semble. J'ai donc réalisé deux prototypes à partir de circuits électroniques numériques sélectionnés et de haut-parleurs de qualité. Ensuite, il ne restait plus qu'à industrialiser le tout et confier la fabrication des différents sous-ensembles de ces deux premiers produits à des sous-traitants.

Quel est ton parcours professionnel / technique et ce qui t’a amené à cette activité ?  
J'ai longtemps travaillé pour des sociétés de semi-conducteurs à des postes de support technique, de direction technique, de marketing, de vente internationale et de management. J'ai ensuite mis mon expérience technique, juridique, marketing, commerciale, sourcing, etc...au service de la création de GSS.

Quelles sont tes influences musicales ?  
Mes influences musicales sont très larges. J'apprécie la musique au sens large, en tant que mode d'expression, et la compagnie des musiciens de tous bords et de tous styles. La philosophie imprimée à mes produits est donc de disparaitre devant le jeu de l'artiste tout en permettant un maximum de définition  et d'expressivité. Lorsque je sors une tête d'ampli guitare qui permet de sortir notamment des sons saturés très gras et lourds comme le "Tube Sandwich", je n'en oublie pas moins  le besoin exprimé par les guitaristes de Jazz endorsés GSS qui demandent un réglage de tonalité parfaitement droit et neutre lorsque l'égalisation est laissée "à plat".

Quel a été le premier ampli que tu as utilisé et dans quel contexte ?   
Mon premier ampli de basse devait être un vieux Fender Rumble100 qui avait au moins l'avantage d'être puissant et robuste. Par contre, graves mous et définition inexistante dans le medium-aigu. Un bel ancêtre correct pour du pop rock si l'on n’ a pas de problème de dos :-)    
Premier ampli guitare ? A priori un petit Roland micro cube: pratique pour répéter dans sa chambre, mais vraiment peu puissant (impossible de jouer avec d'autres musiciens) et manquant cruellement de définition en son clair. Ça restait un super petit ampli pour débutant, surtout à une époque où les petits amplis avec effets intégrés n'étaient pas nombreux sur le marché. Bref, un précurseur sur le segment des amplis nomades ultra-portables.

Et celui que tu as fabriqué ?  
Le premier ampli que j'ai fabriqué date de l'époque où j'étais étudiant.  Il s'agit en fait de la modification d'un vieil ampli tout lampes de sonorisation Bouyer (simple 6L6 en lampe de sortie et étage d'entrée / driver avec un mix de triode 12AX7 et de pentode EF86) pour le transformer en une espèce de réplique des premières générations de Fender Champ...Une bidouille avec une dynamique à couper le souffle ! Avant ça, j'avais déjà largement arrosé toute ma famille avec des réalisations hifi amateur d'amplis et de haut-parleurs. Ma passion du son et de l'électronique ne date pas d'hier !

Quelle est la particularité, la valeur ajoutée de tes fabrications ?   
Le fil rouge qui guide la création de tous les produits GSS est d’obtenir un rapport poids / puissance unique : je cherche à réaliser, soit des amplis tout petits, comme le petit cube « 05G200 », qui affiche une puissance de 50 Watts RMS malgré son haut-parleur de seulement 13 centimètres de diamètres (et même 100 Watts lorsqu’on le relie à un cab supplémentaire), soit des produits compacts de très faible poids comme le cab “Creamlite-12“, qui utilise un haut-parleur de 30 centimètres de diamètre et affiche des dimensions contenues, tout en restant assez “classiques“, pour un poids maintenu sous la barre des 6 Kg grâce à l’emploi de multiplis de bois de peuplier pour la structure et d’un haut-parleur Celestion très léger équipé d’un aimant Néodyme.  

Au-delà de ses considérations de taille, de poids, et de puissance, chaque produit fait l’objet d’une sélection par écoutes successives des haut-parleurs et des composants électroniques clés, afin de garantir un niveau de transparence sonore digne des meilleurs amplis hifi haut-de-gamme. C’est, à mon humble avis, le seul moyen de garantir que l’on retrouve bien, avec les amplis GSS, toute la signature sonore de son (ses) instrument(s) préféré(s).

Avant tout, ton travail tente de toucher quel public ? Musiciens amateurs, confirmés ou pro ?
Les amplis GSS s’adressent à un très large public. Le petit ampli “Jazz Cat“ est utilisé par de nombreux guitaristes de Jazz en France et aux états unis (New York essentiellement). La tête d’ampli à lampes “Tube Sandwich“ a elle aussi des utilisateurs pro, de New York à la Russie. Idem pour nos amplis de basse qui sont très appréciés des musiciens professionnels en France et à l’étranger (basse électrique et contrebasse). Enfin, il m’arrive de réaliser des produits “full custom“ pour aider des musiciens pro à réaliser le plus précisément possible l’ampli de leurs rêves.     

J’apprécie énormément l’échange avec les musiciens professionnels, dont les remarques guident la conception de tous mes nouveaux produits. Ceci dit, 80% de la clientèle de GSS est aujourd’hui constituée de musiciens amateurs débutants à confirmés, et c’est avec la même attention que je m’efforce de répondre à toutes les questions et de prendre en compte tous les besoins et toutes les remarques de chacun de mes clients.

Le guitariste lambda est souvent freiné par le prix des produits élaborés par les artisans. GSS se positionne sur une gamme de produits restant à des prix tout à fait abordables pour des fabrications artisanales. Qu’est-ce qui a guidé ce choix qui doit être un peu casse-tête parfois, non ?   
Je commencerais par une petite mise au point : les produits GSS ne sont pas à 100% des produits artisanaux, et mon but n’est pas de concevoir et de réaliser des produits entièrement fais à la main à base d’éléments fabriqués à la main en France. J’ai une grande admiration pour le travail des artisans français, à la fois pour des raisons affectives et familiales. Cependant, ça n’est pas ma démarche : je ne pense pas que le travail artisanal puisse répondre à 100% aux besoins des musiciens professionnels et amateurs français, tout simplement pour des raisons de budget, mais aussi pour d’autres raisons et j’y reviendrai un peu plus loin. 

Je souhaite que GSS puisse contribuer au développement de la pratique musicale en France et à l’étranger en proposant des produits au tarif “démocratique“. J’ai donc envisagé GSS, dès ses débuts, comme une petite société faisant appel à de nombreux sous-traitants de confiance, en France et à l’étranger. Pour les produits d’appel comme le mini ampli guitare 05G200 ou le mini ampli basse 06B400 par exemple, la conception a été réalisée en France et la fabrication des sous-ensembles qui constituent ces produits a été confiée à des sociétés réparties dans le monde entier : France, Royaume Uni,Italie et la Chine. L’assemblage final reste lui 100% made in Toulouse ! 

Pour d’autres produits aux contraintes budgétaires moins serrées, comme le cab “Creamlite-12“ par exemple, nous avons une réalisation 100% fait main en région Toulousaine. Et au-delà des impératifs budgétaires, il est un fait que certains produits comme la tête d’ampli “Tube Sandwich“ ne pourraient tout simplement pas être réalisés à la main de façon artisanale. En effet, le niveau de compacité de ce produit et certaines caractéristiques techniques, comme le niveau de bruit de fond par exemple, n’ont pu être atteints qu’en faisant appel à des technologies de pointe utilisées par exemple dans les télécommunications (circuit imprimé à quatre couches, utilisation de composants de précision de moins d’un millimètre de long pour garantir un trajet ultra-court du signal électrique,…). La tête d’ampli “Tube Sandwich“ est assemblée partiellement en machine, partiellement à la main, par une société spécialisée de la région Toulousaine.

Tu viens de lancer plusieurs nouveautés : la tête Tube Sandwich, petite tête hybride transistors/lampes, une nouvelle version nomade de l'ampli 25G200 et une enceinte équipée d'un Celestion Creamback de 12", comment s’est passée la gestation de ces produits ?   
Concernant la tête d’ampli “Tube Sandwich“ et le baffle “Creamlite-12“, j’avais envie depuis longtemps de créer une ensemble tête + cab moins restrictif dans son utilisation que les minis amplis de la série 05G200,  lancés au tout début de la société. En effet, ces minis amplis restent des produits nomades de conception volontairement minimaliste, avec juste un beau son clair et une réserve de puissance suffisante pour les petits concerts quand on n’a pas besoin d’un niveau de graves élevé (leur haut-parleur ne fait que 13 centimètres de diamètre). Ils sont parfaits pour des petites ambiances acoustiques, des concerts Jazz, musiques du monde, etc…Je voulais donc concevoir un couple de produits qui satisfasse aussi bien les amateurs de Blues que de Rock et qui soit capable de donner un “gros“ son.
Fidèle à la constante de la marque avec un beau son clair, droit et détaillé, le couple Tube Sandwich + Creamlite-12 apporte une très large palette de sons saturés “à l’ancienne“, c’est-à-dire basé 100% sur la saturation des lampes et des réseaux de filtrages analogiques. De plus, il vient aussi combler le déficit de fonctionnalités qui avait été sciemment décidé sur la gamme des minis amplis. J’ai donc ajouté une reverb de qualité (Accutronics), une boucle d’effets, une sortie casque, un footswitch et diverses autres petites choses. 

Un autre impératif qui a présidé à la gestation de la tête Tube Sandwich, était de conserver le même facteur de forme que la tête embarquée sur les minis amplis 05G200 : la tête à lampes est à peine plus grosse que son homologue numérique, et peut être posée sur le même mini cab équipé d’un HP Celestion 13 centimètres que celui du mini combo. 

Pour ce qui est du 25G200SLP pour “Street Live Performance“, ce petit stack de 100 Watts à deux haut parleurs a été mis au point au vu du nombre croissant de clients des mini-amplis et mini-stacks GSS qui demandaient des versions customisées ou qui bricolaient eux-mêmes un système pour pouvoir porter ces amplis en bandoulière, afin de jouer en marchant, au sein d’une fanfare par exemple.

Quelle est ton actu et/ou tes projets à court et moyen terme ?  
A moyen terme, en vrac :  
- Des mini têtes d’amplis numériques pour les guitaristes et les bassistes qui cherchent juste une petite tête d’ampli qui tient dans la poche, neutre et          transparente, utilisable sur n’importe quel cab,  
- Des Power Amps plus petits et moins puissants que la gamme actuelle pour les amateurs de home studio et les utilisateurs de préamps, cab simulators, rack d’effets…  
- Un Power Amp plus puissant pour les bassistes qui ont besoin de plus de Watts que les 600 Watts du GSS « Baby Sumo »  
- Plusieurs baffles pour les bassistes…

Quels sont les problèmes majeurs que tu as rencontrés ou que tu rencontres encore depuis le lancement de ton activité ?  
Quand on créé une société, les problèmes sont légion. Il faut apprendre à les prendre à bras le corps, sans en négliger aucun et en restant toujours positif, quoi qu’il en coûte.
Pour rester sur le plan général, je vois surtout deux grands problèmes : 
1) le fait que très peu de fournisseurs et de sous-traitants soient prêts à investir, même une infime partie de leur temps et de leur activité, pour prendre part à l’aventure d’une start-up .Combien de coups de téléphone et de messages à des entreprises françaises sont restés sans réponse…parfois, des semaines d’attente pour finalement recevoir une proposition hors-sujet ou au tarif – volontairement ? –  dissuasif ! 
2) Créer une nouvelle société est déjà un exercice de style pour le moins semé d’embûches, mais quand en plus, on créé une nouvelle marque parfaitement inconnue dans un segment de marché déjà inondé d’offres de tous horizons, il faut être très patient et redoubler d’efforts pour se faire connaitre et se faire accepter.

Penses-tu que d’une manière générale la presse et les pouvoirs publics s'intéressent suffisamment à l'artisanat ?   
Je ne pense pas être bien placé pour répondre à cette question sur l’artisanat. Je vois beaucoup de communication sur le net et à la télévision sur l’artisanat français en ce moment. C’est très bien. Par contre, je vois peu de sujets sur la création d’entreprise en France, le parcours du combattant des jeunes pousses, etc… Sans être nécessairement artisanale, la création d’une entreprise à partir de zéro est souvent une affaire de passion et d’énergie débordante qui mériterait bien une petite vidéo de temps en temps.

Le mot de la fin, ton message à la communauté de Gcom ? 
Stay tuned  pour les nouveautés GSS…ça va parfois très très vite ! Il suffit que trois amis musiciens me parlent du même concept de produit, que je trouve un moyen de sortir le produit rapidement, et c’est parti ! N’hésitez pas à me contacter par quelque moyen que ce soit si vous avez une question, un besoin spécifique : je vous répondrai toujours avec grand plaisir !
Et si vous passez à Toulouse, je serai ravi de vous accueillir pour une petite séance d’essai des produits GSS ! 


En savoir et en voir plus sur les produits Guitar Sound Systems :

Sur le Topic Pro GSS dans le Forum    
Sur son site Internet 

Cette rubrique est destinée à mieux faire connaître les artisans présents en Topic Pro dans nos forums. Si vous souhaitez plus d'infos sur ce service pour être vous aussi présenté en [Pleins Feux sur], écrivez à Caroline à l’adresse caroline[@]guitariste.com (retirez les crochets).

POUR ALLER PLUS LOIN

Pleins Feux Sur :
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - Castle Made Of Sound
  • [Actualité] PRS Custom 24 plus polyvalente que jamais
  • [Actualité] La Physique de la Guitare
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - A-Waï Amplification
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - SP Custom
  • [Actualité] Fender Supreme Stratocaster
  • [Actualité] Satriani rajoute un chapitre à son livre Strange Beautiful Music
  • [Actualité] L'histoire des oiseaux de PRS
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - Zorg Effects
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Dasviken Guitars
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] CG Lutherie - Cyril Grandgirard
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Sébastien Gavet - SG Lutherie
  • [Guides] Le guide PRS 2017
  • [Chroniques] Gibson SJ-200: 80 ans de règne pour the King of Flat Tops
  • [Interviews] [Pleins Feux sur...] Doc Music Station : un fabricant qui fait de l'effet
  • [Interviews] Interview [Pleins Feux Sur] Le luthier 10:15 - Ten Fifteen 
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur...] FredAmp Custom Amplification
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur...] Sebaston Lutherie
  • Lire les 57 messages sur le sujet Minis amplis Guitar Sound Systems

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement