[Scène Ouverte] Lonely Longhorn - Beast But Class

Maritta Calvez - Le 15 Février 2017

"Hello les coyotes !" C'est ainsi que Benoit interpelle ses fans, et le fait est que ça colle parfaitement à Lonely Longhorn. Faites tourner le ventilateur au plafond car la chaleur est rude et humide, servez-vous un drink, et matez le clip de folie "Music and Family". Resservez-vous un drink (enfin j'dis ça, rien d'obligatoire hein) et écoutez les 7 titres de son EP "Beast But Class". Sa voix est rocailleuse et profonde, sa guitare est grasse, son rock sent bon le cuir, pas d'effets pour vous détourner du son brut et authentique, tout y est sauvage. Tout ça se construit avec les moyens du bord, la route est longue et laborieuse, mais l'atmosphère, elle, est déjà empreinte de sa forte identité, comme si Benoit n'avait pas eu à se chercher. Tous les artistes ne peuvent se targuer d'y être parvenus avec autant d'évidence... Ne lâche rien cow-boy ! Amis Montpelliérains, préparez vos montures pour découvrir l'animal sur scène. Quant à moi, au hasard des morceaux, je me réécoute en solitaire "Man & Beast" de sa voix la plus grave, et le premier qui me dérange, je le fume. Okay ?

Salut Benoit. Après quelques échanges en privé, heureuse de te retrouver enfin pour l'interview ! Animal solitaire, raconte-nous l'histoire de Lonely Longhorn, please...

Salut ! Très content d'être là ! Cette aventure a commencé entre 2011/2012, alors que mon précédent groupe était en train de splitter. Je composais dans mon coin, en créant cet univers influencé par la musique et un genre de cinéma qui me plaît (autant l'esthétique que les bandes son).

Le mieux, c'est de l'écouter, on est tous d'accord, mais avec quels mots définirais-tu ta musique ? Quelles sont tes influences ?

Blues, Grunge, Western, sincérité et authenticité, ça me paraît bien. À propos d'influences, je dis souvent que ça se situe entre Johnny Cash et Nirvana, dans un film de Rodriguez/Tarantino. Ça résume assez bien ! Après, j'écoute pas mal de choses, plus ou moins calmes, que ce soit Motorhead, Jeff Buckley, The Black Keys, Scott H'Biram, de la scène française aussi... La liste est très longue !

Bon, la question "qui fait quoi ?" n'a pas de sens ici, puisque tu fais tout ! Comment organises-tu ton travail de compo ?

Il est vrai que sur les deux EP, j'ai tout fait et joué seul. Mais le fait de travailler avec d'autres musiciens ne diffère pas vraiment, hormis de leur laisser leur liberté. Je commence toujours avec ma gratte, ensuite vient ma voix et le reste s'enchaîne. Je donne la base pour garder l'identité du morceau, mais après chacun amène sa griffe avec son jeu.

Quelles sont tes sources d'inspiration essentielles dans l'écriture de tes textes ? Tu as d'ailleurs il y a quelques temps dévoilé un titre qui serait en préparation en français ?

Je n'ai pas de thème de prédilection. Il y a toujours des textes qui parlent du personnage de Lonely Longhorn, soit pour le décrire, soit pour le mettre en scène dans des sujets qui me touchent. Lonely Longhorn est un peu le personnage d'un film comme Machete ! Il y a également des textes sur des sujets plus ou moins d'actualité, mais qui me parlent, que ce soit des bonnes choses ou des coups de gueule. Pour le français, ce sera pareil. C'est ce que je suis, donc ma façon d'écrire. Le premier est un hommage à Lemmy.

Où et dans quelles conditions a été enregistré l'EP; avec qui ? Tu as remporté un concours je crois qui t'a permis d'enregistrer ce 2ème opus ?

Effectivement, ce disque a été enregistré à Avignon, suite à un tremplin que j'ai remporté, organisé par le magasin Cultura. Le studio ayant été choisi par le magasin, sans aucuns vrais critères, il a fallu faire avec. Et cela en 3 jours, prises et mix compris ! Donc autant dire un peu juste. A cela, se sont ajoutées des tensions omniprésentes avec le magasin, qui n'a aucunement respecté les termes du contrat. Mais j'étais content d'enregistrer ces nouvelles chansons. C'était un peu un défi !

Côté guitares, amplis, effets, quel matériel a été utilisé ? J'imagine que tes guitares ont une place prépondérante dans ta vie !!

C'est vrai, une belle armoire ! J'adore tester, essayer de nouveaux trucs. Je suis un fondu de matos ! Mais justement, à la longue, mes choix se sont précisés. Mes guitares de prédilection sont des Fender. Sur le dernier disque, j'ai essentiellement utilisé des Jaguar et un Blues Junior en amplification. Mon goût s'étant affiné, voici mon matos actuel : une Jaguar Classic player en simple bobinage d'origine, une Jaguar Special HH Japon sur laquelle j'ai monté des P94, et une Strato Classic Player montée avec seulement 2 micros (manche et chevalet) Quarter Pound de chez Seymour.

En ampli je me suis dégoté un Studio 22 de chez Mesa Boogie. Pour la disto, j'ai ma Fuzz Face Jimi Hendrix, en modulation Phaser et Chorus de chez Electro Harmonix dont je suis fan et une Carbon Copy de chez MXR pour le delay.

Projet solo, certes, mais tu es désormais accompagné d'un batteur sur scène, Seb. Comment appréhendez-vous ensemble vos passages en live ?

Projet solo oui, car je me suis retrouvé à faire des morceaux chez moi à la fin de mon ancien groupe et j'ai tourné 2/3 ans en formule solo en tant que One Man Band. L'arrivée d'un nouveau membre s'est faite très naturellement, car j'avais besoin de m'enlever un peu de poids, de me libérer (guitare, chant, grosse caisse et caisse claire aux pieds). Seb a écouté les morceaux et a posé sa batterie dessus en collant au maximum à l'esprit des morceaux et en y mettant sa patte.

Les morceaux se construisent comme ça. Je donne mes directives, mais je veux aussi qu'il s'exprime. D'ailleurs le Longhorn va s'agrandir encore avec l'arrivée d'une basse. Et le deal sera le même !

En septembre 2016 est sorti le clip déjanté "Music and Family" qui a vu le jour avec le soutien de l'équipe de Phazzz – dont tu pourrais nous parler d'ailleurs ! - et grâce au financement participatif. Quelle est la prochaine étape après ça ? Quels sont les actus et projets ?

Phazzz est une association de chez nous qui aide les groupes émergents (www.phazzz.com). J'ai fait le financement participatif sur leur plateforme en direct, et leur équipe s'est chargée du clip. On voulait un truc déjanté, qui sorte un peu de l'ordinaire, même si pour certains, ça ne collait pas à ce genre de musique. C'était encore une fois un défi ! Montrer qu'on pouvait aussi ne pas se prendre au sérieux tout en faisant cette musique-là !

En projet, des concerts, toujours, c'est le nerf de la guerre et là où tout se concrétise. Puis, comme je disais tout à l'heure, l'arrivée d'un nouveau membre. Et un nouvel petit EP est prévu pour cette année, un peu spécial puisqu'en français. 

De qui, de quoi aurais-tu besoin pour le bon développement de Lonely Longhorn ?

Eh bien, de gens qui croient en ce projet ! C'est le point essentiel. Donc tourneur, manager, label/maison, programmateur...

Arriver à développer seul son projet tout en travaillant à côté, et en conciliant sa vie familiale est le casse-tête auquel se trouvent confrontés à peu près tous les artistes de cette rubrique... Comment arrives-tu à le gérer ?

A vrai dire parfois, je galère un peu dans le sens où je n'arrive pas à faire tout ce que je voudrais dans le temps que je me suis imparti. Il me faudrait toujours plus de temps. Mais j'essaye de faire de mon mieux. Être présent pour ma famille et ma musique sont les priorités, c'est mon équilibre, même si ce n'est pas simple à gérer. Le reste est secondaire pour moi.

Pas de question, la voie est libre pour dire ce que tu veux ! C'est le moment d'en profiter !

Alors, votez, pensez, rêvez, Lonely Longhorn, faites-nous grandir, on fera de notre mieux, toujours, sincèrement, et avec passion ! C'est pas mal ça, non?

 

 

Dates de concerts :

  • - 9 Mars : Jungle pub, Montpellier (34)
  • - 7 Avril : Pub de l'Europe, Istres (13)
  • - 27 Mai : Festival Country/bikes, La Grande Motte, (34)

 

http://www.lonelylonghorn.com/

http://www.facebook.com/lonelylonghorn

http://www.youtube.com/c/lonelylonghorn

Cette rubrique est aussi la vôtre, alors n'hésitez pas à envoyer vos productions pour être interviewé par Maritta Calvez à maritta[a]guitariste.com (remplacez le [a] par @).

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Scène ouverte :
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Blake Diamond & the Pearls. Get what you deserve !
  • [Interviews] [Scène Ouverte] TESKA - Primal Scream
  • [Interviews] [Scène Ouverte] The Foolproof Chameleons - Time to Shine
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Teleferik : Lune Electric
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Kirin Dosha – Recovery (Démo)
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Shake the Deaf
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Holispark - The Harvest
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Soulfakers - Where the lights dance
  • [Interviews] [Scène Ouverte] DoctoR DooM - This seed we have sown
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Moosy - L'Orignal
  • [Interviews] [Scène Ouverte] UBIKAR - altitude.Zero.
  • [Interviews] [Scène Ouverte] CODA - Rêve d'un monde en apnée
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Watusi
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Diamond Fizz Waves / Erased
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Libido Fuzz
  • [Interviews] [Scène Ouverte] JB Moonshiner - Shallow Graves
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Coldust
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Tulsa - Onze
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Gunwood Circle
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Muhadib - To the end
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement