[Scène Ouverte] Holispark - The Harvest

Maritta Calvez - Le 15 Juin 2016

Quand on s'intéresse à Holispark, ce jeune groupe lillois, impossible d'échapper à la référence Paramore, et d'ailleurs ils l'assument pleinement et plutôt fièrement. Ils ont raison, beaucoup de groupes s'y essayent, peu y parviennent avec autant de doigté qui tourne comme une évidence. Evidence ne veut pas dire sans travail. Sûr qu'ils ont dû bosser dur pour mener ce projet tambour battant. Le truc, c'est qu'ils s'en donnent à cœur joie, pleinement et à l'unisson. Si l'EP a été conçu et enregistré par les trois complices, c'est à 5 qu'ils le défendent sur scène avec une vitalité débordante. Et si tu es en Corse cet été, ce serait bien le diable que tu ne croises par "The Harvestour" (toutes les dates en fin d'article) ! A déguster sous le soleil sans se prendre la tête, tout comme eux qui n'ont qu'une chose en tête : te donner du plaisir. Leur message ? Va au bout de ce que tu as envie de faire sans te laisser démonter par les "autres". Holispark y croit, on les suit !

Tout fraîchement fondé, quelle est la genèse du groupe ? Allez Roch, à toi l’honneur de démarrer l’interview, tu es un habitué de la rubrique now !
Roch : Héhé, oui et c'est toujours un plaisir de te raconter mes aventures Maritta !  
Manon, Kévin et moi nous sommes rencontrés au sein d'un précédent projet. Pour faire de la musique ensemble, je crois qu'il est essentiel bien sûr d'avoir des influences communes et surtout d'avoir un grand respect et beaucoup d'affection pour les personnes avec qui on joue. C'est notre cas. On s'estime beaucoup tous les trois et on mesure notre chance de jouer ensemble. C'est un vrai bonheur ! Monter notre groupe s'est donc présenté à nous comme une évidence l'année dernière. Nous nous sommes sentis pousser des ailes le jour où nous nous sommes dit « Okay, on le fait ! Ce sera NOTRE groupe ». Les premières compositions, notre premier enregistrement, les premiers concerts : tout est allé très vite depuis !
Aujourd'hui Holispark a un an et nous sommes les heureux parents d'un premier EP 6 titres intitulé 'The Harvest' que nous sommes invités à aller montrer dans les journaux, les radios et même à la TV récemment !

Le mieux, c’est de l’écouter, on est tous d’accord, mais avec quels mots définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos influences  
Manon : Pop (Manon) Rock (Roch) Alternatif (Kévin). Dans toutes nos chansons, chacun met obligatoirement une part de lui-même, alors voilà un peu comment définir notre univers le plus simplement possible ! Nos influences sont propres à chacun de nous, mais celles que nous avons en commun sont : Paramore, Fall out Boy, Biffy Clyro, Simple Plan, Anberlin...

Qui fait quoi ? Comment travaillez-vous vos compos ?   
Manon : Pour les compos, ça commence souvent par Kévin, qui nous envoie un riff de guitare sur lequel on essaie de placer du chant et petit à petit le riff se transforme en chanson : on y ajoute un refrain, puis un deuxième couplet un peu différent du premier, parfois semblable, parfois le riff sert uniquement de thème, mais on tourne autour pour trouver les mélodies qui suivront. Réellement chaque chanson est composée à sa façon, il n'y a pas de «  méthode »  juste des sentiments, selon notre état d'esprit au moment où on le fait.

Où et dans quelles conditions a été enregistré l’EP ; avec qui ?  
Manon : L'EP à été enregistré en octobre et novembre 2015. Nous y sommes d'abord allés une semaine pour faire les prises des instruments. Roch a enregistré la batterie en premier, ensuite Kévin s'est chargé de la basse, de la guitare rythmique et de la guitare soliste. Au mois de Novembre on y a intégré le chant, qui demandait encore un peu de bouleversement, pour ensuite, se rejoindre à la fin de la semaine de prises de chant pour les derniers arrangements, les petites fioritures ! Clément Decrock du Boss Hog Studio est quelqu'un de patient et surtout il était à l'écoute et il s'est s'investi tout autant que nous lorsqu'il nous enregistrait. L'ambiance du studio était détendue et en même temps très épuisante : on s'est acharnés pour faire sonner tous nos morceaux  exactement comme on les avait entendus dans nos têtes dès le début... et ça SONNE !!

Côté guitares, amplis, effets, quel matériel a été utilisé ?   
Kévin : En ce qui concerne les enregistrements, j'ai utilisé ma basse Fame 5 cordes (c'est une réplique de MusicMan Stingray plutôt fidèle et agréable) et ma guitare Fender Telecaster customisée qui n'a rien de standard ! Celle-ci est équipée d'un micro Seymour Duncan SH-1 en chevalet et d'un Hotrails côté manche ce qui me permet d'avoir une palette de sons assez large : un côté très incisif  pour les rythmiques et un peu plus de rondeur pour les cleans/crunchs.

Pour ce qui est de l'amplification et des effets, l'ensemble provient d'un ampli Marshall SuperLead couplé à un Kemper de M. Decrock qui est une sorte de pré-ampli/rack multi-effets. Avec ces deux outils, nous avons pu à la fois élaborer un son précis et moderne tout en conservant la chaleur des lampes et la dynamique de mon jeu. Divers effets ont été ajoutés à ça, pour n'en citer que quelques-uns : du delay et de la reverb pour ajouter de la profondeur, des compresseurs pour homogénéiser les attaques et avoir cet effet « mur du son » !

Avant de parler de vos projets, parlons de ce qui s’est passé, parce que quand même, à peine lancés, vous avez fait la première partie de Louis Bertignac en Belgique et de Mathieu Chedid en Corse, avez écumé déjà pas mal de scènes régionales. Que retenez-vous de tout ça ?   Kévin : Ces expériences ont été très enrichissantes individuellement et pour le groupe ! Le fait de « tourner », c'est quelque chose qui nous rapproche à chaque date ; cela nous permet de mieux nous connaître et plus les liens sont forts, mieux nous jouons ensemble ! De plus, c'est dans ces moments-là, lorsque nous sommes sur scène, que nous avons l'occasion de défendre notre musique et d'essayer d'accrocher le public. En tant que jeune groupe, nous devons faire nos preuves et vraiment nous défoncer pour intéresser les gens et c'est ce que l'on s'efforce de faire !  

Je ne pense pas me tromper en parlant au nom de toute l'équipe : la scène est vraiment l'endroit qui nous fait le plus vibrer ! Et plus tôt on y retournera, mieux ce sera !!

Et donc, quels sont les actus et projets ? Une nouvelle tournée en Corse je crois ?   
Roch : Tu es bien informée on dirait ! Oui, nous avons de chouettes projets pour les mois à venir : Pour commencer nous sommes actuellement en train d'enregistrer notre prochain single qui sortira dans les mois à venir. On va même tourner un clip en partenariat avec Fred du Studio C&P à Sequedin (59). Et cet été, ça va être génial : nous partons pour 'THE HARVESTOUR', une tournée de plus de 20 dates qui débutera à Lille à la Gare St Sauveur et qui nous emmènera jusqu'en Corse (youhouuuu !) pour enfin se terminer au Roots Mission Festival de St Omer puis au Petit Wood Festival de Semeries (59). Bref, on est occupés et on est carrément contents !

Forts de vos expériences précédentes, quels moyens aussi bien moraux que matériels vous donnez-vous pour pérenniser l’aventure Holispark ? Roch : Un groupe de rock, c'est bien plus que les musiciens qu'on voit jouer ensemble sur scène. Nous avons la chance d'être entourés d'une équipe super dynamique, bienveillante et motivée. Il y a beaucoup de gens investis : d'abord Nico et Max les musiciens qui nous font l'honneur de nous accompagner sur scène. Puis il y a Chris de DOOWEET AGENCY, notre manager, David et Franck de TREPAN RECORDS nos éditeurs, Marion qui nous aide énormément au booking, Simon (a.k.a Dudu) qui s'occupe des visuels du groupe, Louis qui est impliqué dans pas mal de trucs, il se charge notamment du montage de nos vidéos en général, Lucie qui nous donne un gros coup de main à la comm et Tom de TBMix, notre ingé son et régisseur technique. Bref, il y a du monde ! Nous communiquons beaucoup les uns avec les autres. Nous sommes en contact quasi permanent en fait ! Ça c'est une chose que l'expérience nous a apprise : communiquer.  
On apprend aussi qu'il est bon de se laisser le temps de bien faire les choses. Un projet artistique ça doit respirer. Du moins c'est ce que je pense. Même si il est souvent tentant de vouloir aboutir les idées dès qu'elles nous viennent, l'expérience nous a montré que les morceaux prennent en maturité et en caractère avec le temps. Nous avons le souci d'être sincères dans notre musique : nous sommes VRAIS. Comme le dit Manon : il y a de vrais morceaux de nous dedans. Et le temps que cela prend est incompressible. C'est parfois un peu rageant, mais c'est toujours pour le meilleur !

De qui, de quoi auriez-vous besoin pour le bon développement du groupe ? Etes-vous aidés actuellement, notamment pour la comm, les visuels, le booking… ?  
Manon : On aurait besoin d'un peu plus de soutien des radios  locales et nationales, et de faire des premières parties de groupes dont nous sommes fan (Paramore, Biffy Clyro, Fall Out Boy, Simple Plan, Sum41 … ) je pense afin de toucher un public plus large, et pour atteindre un vrai niveau sur scène comme on en rêve. En fait, on apprend toujours des plus grands, alors ce qu'il nous faut, c'est continuer d'avancer comme on le fait et ne pas avoir peur de faire des erreurs ; juste essayer ce que nous n'avons jamais fait. Pour l'instant, nous avons la chance d'être soutenus par MonaFm, une radio régionale basée à Armentières, ainsi que par les chaînes de télévision Wéo et France 3. D'autres bonnes choses restent à venir bien sûr et c'est déjà rassurant d'avoir des gens qui ne demandent qu'à nous pousser vert le haut.  
Roch : Oui et puis nous avons besoin d'un producteur maintenant. Quelqu'un qui soit prêt à mettre des billes sur Holispark afin de nous aider à nous développer. On pourrait réaliser de beaux clips, faire du merchandising aussi ... Ce serait vraiment cool !

Pas de question, la voie est libre pour dire ce que vous voulez !   
Roch : Je voudrais vraiment remercier les personnes qui suivent et qui soutiennent Holispark. Dans cette aventure, depuis quelques mois j'ai la sensation qu'on nous tend la main et c'est vraiment un sentiment génial. Merci beaucoup les amis, et merci à toi Maritta !

Dates de concerts :

** The Harvestour ** 

- 18 juin : Rock In Village Festival ; Neuville Vitasse
- 18 juin : Le Carbet; Bruay-La-Buissière 
- 21 juin : Fanzone de l'Euro 2016; Lille
- 23 juin : Le Biplan; Lille
- 9 juillet :NRJ Live Music; Arques
- 29 juillet : Les Gens d'Ere; Ere; Be.
- 30 juillet : Gare St Sauveur; Lille
- 2 août : 'Le Palmier'; Porto
- 3 août : Grand'Place : Porto
- 4 août : 'Les Oliviers'; Porto
- 5 août : 'Le Sagone'; Sagone
- 6 août : 'Mulinacciu' ; Porto Vecchio
- 7 août : 'Le Vieux Moulin'; Centuri
- 8 août : 'Pian Del Fosse'; Bonifacio
- 11 août :'Les Oliviers'; Porto
- 12 août : 'Le Sagone'; Sagone
- 13 août : 'Mulinacciu' Porto Vecchio
- 14 août : 'Le Vieux Moulin'; Centuri
- 17 août : 'Pian Del Fosse'; Bonifacio
- 20 août : 'Le Vieux Moulin'; Centuri
- 22 août : 'Pian Del Fosse'; Bonifacio
- 23 août : 'Le Palmier'; Porto  
- 24 août : 'Les Oliviers'; Porto
- 27 août : Roots Mission Festival; St Omer
- 28 août : Petit Wood Festival; Semeries
- 10 septembre : MonaFM 'Fête Des Nieulles', Grand Place, Armentières.

Liens Internet :

www.facebook.com/holisparkband/
https://youtube.com/holisparkband

Cette rubrique est aussi la vôtre, alors n'hésitez pas à envoyer vos productions pour être interviewé par Maritta Calvez à maritta[a]guitariste.com (remplacez le [a] par @).

POUR ALLER PLUS LOIN

Scène ouverte :
  • [Interviews] [Scène Ouverte] So Was the Sun - Plastic Gun Fight
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Lonely Longhorn - Beast But Class
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Blake Diamond & the Pearls. Get what you deserve !
  • [Interviews] [Scène Ouverte] TESKA - Primal Scream
  • [Interviews] [Scène Ouverte] The Foolproof Chameleons - Time to Shine
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Teleferik : Lune Electric
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Kirin Dosha – Recovery (Démo)
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Shake the Deaf
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Soulfakers - Where the lights dance
  • [Interviews] [Scène Ouverte] DoctoR DooM - This seed we have sown
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Moosy - L'Orignal
  • [Interviews] [Scène Ouverte] UBIKAR - altitude.Zero.
  • [Interviews] [Scène Ouverte] CODA - Rêve d'un monde en apnée
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Watusi
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Diamond Fizz Waves / Erased
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Libido Fuzz
  • [Interviews] [Scène Ouverte] JB Moonshiner - Shallow Graves
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Coldust
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Tulsa - Onze
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Gunwood Circle
  • DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • Quelle Electro pour du rock acoustique en live (10)
  • Guitare Blues - Rock (162)
  • Quelle guitare electro-acoustique pas grande pour pop-rock ? (5)

  • Meilleur ampli pour du Funk/Rock en clean et saturation (70)

  • Witty Alley : Rock-metal-prog 1st Album coming soon ! (2)
  • John Mayer , le nouveau prodige du blues rock (2140)
  • LE ROCK SYMPHONIQUE FRANCAIS (12)
  • First Album Sadhayena - Hard Rock/Metal Band (2)

  • Jazz fusion Jazz Rock - des fans et des pratiquants ici ? (466)

  • Tremplin RockMetalCamp Fest 6 (1)
  • COMMENTAIRES AUTOUR DE l'ARTICLE (1)


    solart6
    # Publié par solart6 le 18/06/2016 à 18:06   Répondre
    Pas trop mon genre mais on peut au moins saluer leur talent et la qualité de l'enregistrement. Bien puissant et pas mal d'énergie ! Bonne route à eux !
    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement