[Scène Ouverte] Zantek

Maritta Calvez - Le 15 Septembre 2017

Comme quoi, tout arrive. Zantek a sollicité une interview sur la [Scène Ouverte], ils ont patienté, la voici qui ouvre la nouvelle saison. Mise au point directe avec Micka : ce n'est pas moi qui ai dit qu'écouter Toto était ringard, moi qui adule Steve Lukather, my love ! Tu vois, j'assume mon ami ;-) Bon, de toute façon, Zantek donne plutôt dans le rock en français, sauvage et enragé, ce qui n'empêche une dose d'ironie pour décrisper le tout. Nicolas Costa aux manettes de l'enregistrement et Mark Haliday au mastering ont tenu les rênes des 4 titres pour enjoliver la course effrénée que le trio veut tenir. Les histoires, Alex aime à les raconter, dans ses chansons bien sûr, mais ici aussi, on le sent bien impliqué et enthousiaste, ça fait plaisir à lire. D'autant qu'il n'a pas hésité à vous interpeler, vous, lecteurs. Alors ce qui serait vraiment cool, c'est de jouer le jeu avec lui !

Quelle est la genèse du groupe ? Comment vous êtes-vous rencontrés tous les trois, et surtout, qu’est-ce qui vous a motivés à monter ce groupe ensemble ?  
Alex : J'ai passé une annonce à la recherche d’un bassiste et Nico a répondu. En fait il habite à 5 minutes de chez moi (ça avait l'air trop beau pour être vrai !) Donc on s’est vus rapidement, on a joué et hop, en route ! On a fait quelques concerts à deux et l'ajout d'une batterie s'est vite fait sentir. Je connaissais un peu Micka en parallèle, mais bizarrement on n'avait jamais joué ensemble. Il était dans un groupe de métal quand je l'ai connu, du coup je me disais qu'on n'était pas trop dans le même rayon... On a fait une répète ou deux et ça a failli ne pas se faire ! Horreur... malheurn!... Alors j’ai sorti les rames pour le convaincre qu’on avait forcément un bout de chemin à faire ensemble ! Des bons batteurs, ça ne court pas les rues en plus ! Et au final j’ai eu raison !

Alex alias « Zantek » (breton d’origine, yeah), tu jouais auparavant en solo. A-t-il été compliqué pour toi de passer dans cette nouvelle formule, quand on sait que le management d‘un groupe n’est pas de tout repos ?  
Alex : Breizh power oui ! ;)

Déroutant ? Non pas vraiment, car j’avais l’habitude de jouer en groupe avant. Sans vouloir faire égocentrique et comme tu le fais remarquer, Zantek c’est moi, c’est un surnom par chez moi. En prenant ce nom, j’assume être le moteur en quelque sorte. J’initie le mouvement et les décisions sont collégiales, on évite l’inertie. Chacun s’implique à sa mesure. Ce qui compte avant tout, c’est la cohésion.  
C’est un peu comme être metteur en scène : tu as le texte, la musique, tu choisis les acteurs. Le but est de les amener dans une direction que tu as imaginée, en utilisant ce que chacun sait faire de mieux et en leur laissant la place pour s’exprimer et te surprendre, quitte à ce que la trajectoire initiale dévie, tant que la destination est belle !

Le mieux, c’est de l’écouter, on est tous d’accord, mais avec quels mots définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos influences ? Beaucoup de français je crois…  
Alx : Force et finesse. Globalement c’est du rock, précis, énergique, avec un attachement particulier pour le texte, souvent grinçant, mélancolique et parfois amusé. Pendant un temps on pensait appeler ça du Rock Chouchenn (breizh power oblige) : « doux ou sec, mais toujours convivial, la bonne recette pour décoiffer la bigoudène qui sommeille en vous ».  
Pour l’appellation, on a laissé tomber, mais la définition pourrait toujours s’appliquer ! 

Les influences, je dirais globalement tout ce qui nous entoure ! Chacun de nous trois a des influences diverses, et toutes ces trajectoires convergent vers Zantek. Pour moi qui écris , beaucoup de français oui : de Bashung à Noir Désir, en passant par Miossec ou Déportivo… Ils m'ont donné envie d'écrire du rock en français et montré que c'était possible. La musique puise entre rock français et anglo-saxon, les classiques de 70’s à 90’s et souvent du “rock à guitare“ (je me demande bien pourquoi…). Je suis aussi fan de groupes comme les Foo Fighters, qu’on est allés voir tous les trois à Bercy en juillet dernier d’ailleurs. J’adore ce mélange entre gros mur du son et petites ballades plus légères. Encore une fois, force et finesse !

Psss… Micka, juste entre nous… En glanant ici et là des infos sur le groupe, et à la question “La chanson que vous écouterez toute votre vie“, tu as répondu “Rosanna“ de Toto. Ha ! Toto, Steve Lukather, Jeff Porcaro, tu ne pouvais pas me faire plus plaisir (enfin si, Alex avec Bashung = égalité), mais c’est assez rare d’afficher cette référence chez un musicien de ta génération. Tu veux bien nous en dire plus ?  
Micka : Tout d’abord, merci à toi de souligner que ça fait ringard d’écouter du Toto :), mais j’assume pleinement ! Comment j’en suis venu là ? Un peu comme Obélix, je suis tombé dedans quand j’étais petit ! Mon père est batteur et me faisait écouter du Toto. J’ai trouvé ce pattern de batterie, le fameux “double shuffle funk“ de Jeff Porcaro, génial. En vérité, plutôt que “la chanson que j’écouterai toute ma vie“, ce serait plutôt “quel truc vous jouerez toute votre vie !“. 

Qui fait quoi ? Comment travaillez-vous les compos et les répétitions ?  
Alx : J’écris et compose. Soit je fais une maquette que j’envoie par mail, soit je viens en répète avec un morceau ou une première idée, juste guitare/voix. De manière assez classique, on le fait tourner pour que chacun repère les parties et trouve ses marques (lignes de basse, tempo, patterns de batterie...) et voir si on tient un tube ou pas ! Et puis on décortique le morceau en profondeur : l’arrangement, les nuances, les intentions de chaque partie et tout ce qui permet de donner au morceau la bonne dynamique tout en mettant le texte en valeur.

Où et dans quelles conditions a été enregistré l’EP ; avec qui ?  
Alx : C’est un EP autoproduit. On a demandé un coup de main à Nicolas Costa, guitariste et chanteur du groupe Talia avec qui Nico, notre bassiste, jouait auparavant. Énergie et dynamique étaient les maîtres mots. Son expérience, son approche de la production ont permis d'aller à l'essentiel.

Basse/batterie ont été enregistrées au studio 7ème Ciel à Boulogne Billancourt, puis guitares et voix chez lui dans son studio, ainsi que le mixage. 

Le tout a été assez rapide ; la copine de Nicolas devait accoucher, ce qui nous mettait d'emblée une deadline ! Au final, il y a donc eu un beau bébé, et un bel EP :)
Le mastering a ensuite été confié à Mark Haliday, Custom Studio, avec qui Nicolas travaille habituellement. La couche de finish essentielle, tout  en finesse !

Côté guitares, amplis, effets, quel matériel a été utilisé ? Comment l’utilisez-vous ?    
Alx : Nicolas a une collection de guitares toutes différentes, et on a pu se faire plaisir en mélangeant les textures de chacune d'elles pour obtenir l’épaisseur de son qu’on souhaitait, sans pour autant surproduire les guitares, et rester cohérents avec le son d’un trio. On a utilisé une Telecaster Nash, pour des rythmiques et des arpèges, des trucs un peu fins, une Mosrite pour le bon gras dans les rythmiques power chord, et ma SG junior 67, surtout pour les solos.

Côté amplis, un Tiny Terror sur un cabinet 2x12. Je rêvais de faire péter mon JCM800 100 watts, mais le Orange s’est montré plus efficace. On obtient une saturation assez riche, et pas besoin d’ouvrir le volume à fond face au micro. Du coup, tous les sons drive ou plus saturés sont gérés directement sur l’ampli, en fonction des guitares et du micro d’enregistrement. Peu de pédales utilisées, juste une super overdrive Boss sur certains solos avec la SG notamment. 

Bon, j’ai quand même réussi à glisser mon Marshall sur le solo de Miss Rock n' roll par exemple, après avoir bien fait chier Nicolas…  
Il y a même une 12 cordes acoustique utilisée sur le refrain d’un morceau. Je laisse les lecteurs tendre l’oreille et nous dire sur lequel ;)

Sur scène, je joue avec ma SG junior (en P90) et récemment sur une Epiphone ES 339. C’est une guitare que j’ai prise pour tester autre chose - sans me ruiner - et pour retrouver une certaine épaisseur de son, grâce aux micros doubles. Je ne suis pas déçu du rapport qualité/prix, même si j’y ferai sûrement quelques upgrades dans le temps (je n’ai pas d’actions chez Epiphone, je précise… mais s’ils veulent m’envoyer des grattes, je suis preneur !) Le tout est branché sur un JCM 800 2210/ cab 2x12, et parfois un Vox AC15, plus une Rat, un boost Mooer… Bref, comme beaucoup, j’aime bien tester, chercher, changer...

Nico joue sur une Précision, une vieille mémère des années 70. Une vraie autoroute ! Sur l’EP, le son direct a été ré-ampé via un Mark Bass, en clean et en drive, le tout savamment mélangé par Nicolas pour obtenir la gouache qu’il fallait ! Sur scène, il joue sur une tête Ampeg SVT, et un 4x10, un compresseur et une fuzz… Ça pousse comme il faut !

Quels sont les actus et projets ? Par quelle étape prépondérante aimeriez-vous passer pour évoluer ?  
Alx : Actuellement, on prépare un nouveau clip pour continuer la promo de l’EP et on travaille de nouveaux morceaux pour élargir le set.  
Des premières parties seraient bienvenues, c’est l'occasion de rencontrer le public qui ne viendrait pas spontanément nous voir.

Les 22 et 23 septembre se déroulera la 1ère édition du Sav’ Fest ‘ Rock à Savigny-sur-Orge auquel vous participez. Quel est donc ce nouveau venu dans le monde des festivals ? Vous voulez bien nous en parler ?   
Alx : C’est un festival organisé par la ville de Savigny-sur-Orge qui nous y a gentiment conviés. On n’a pas hésité d’autant que c’est chez nous ! Donc pas de trajet, pas de transport, au lit de bonne heure, le rêve du rockeur !! :)

Ce sera 2 jours de rock pleine balle, avec notamment des groupes locaux et deux têtes d’affiches qui seront Rockbox le vendredi, et Chris Slade le samedi soir, avec qui nous aurons la chance de partager la scène. Chris Slade est le batteur d’AC/DC sur l’album Razor Edge notamment, et sur la dernière tournée aussi, si je ne me trompe pas. 

D’ailleurs, pour l’occasion, on propose un petit jeu à tous les lecteurs assidus du site et qui traînent dans la région : celui qui viendra nous voir ce soir là, avec le mot de passe “Guitariste.com” se verra offrir notre EP ! ;) Venez nombreux !!

De qui, de quoi auriez-vous besoin pour le bon développement du groupe ? Etes-vous accompagnés ?  
Un booker/euse serait bienvenu(e) par exemple ! La recherche de dates est un travail de longue haleine, qui prend souvent le pas sur le reste de l’activité artistique. Avis aux amateurs...  

Nous sommes soutenus par Rézonne, le réseau de musiques actuelles de l'Essonne. C'est une aide précieuse ; un accès à des ateliers, des intervenants. On se sent moins seuls et ça nous renforce.  
Et on ne peut pas oublier notre studio de répétition, DLF (Derrière Les Fagots, à Draveil) par qui tout ça est possible également. On profite pour leur faire un petit coucou et dire un grand merci à tous d’ailleurs !  
Et puis il y a les amis fidèles, qui sont aussi là pour donner un coup de main ! (mention spéciale pour mon pote Olivier Cavellat qui est toujours prêt à dégainer son appareil pour les photos et les vidéos !).

Pas de question, la voie est libre pour dire ce que vous voulez !   
Tout d’abord merci au site Guitariste.com de nous donner la parole et braquer la lumière sur des groupes indépendants comme ZANTEK. 

On espère que les lecteurs qui en sauront maintenant un peu plus sur nous, auront à cœur d’écouter ce que l’on fait, de venir nous voir en concert, et de nous suivre sur le long terme. On ne fait pas de la musique pour rester dans un garage, mais pour la partager avec les gens, avec tous ceux qui vibrent comme nous au son d’une guitare qui couine, une basse qui ronronne, ou d’une caisse claire qui claque....

Alors toi, oui toi derrière ton écran, approche… Note bien ce nom “ZANTEK”, et partage-le, diffuse-le autour de toi. Mange Zantek, bois Zantek, dors Zantek, vas, vis et deviens Zantek même. Ensemble nous serons pour toujours liés par cet élan, cette musique et ce son qui nous animent, ensemble, nous ferons vivre notre PROOOJJJEEEEEETTT !!!!!! Gloups... bon je m’enflamme je crois… 

PS: Si tu veux nous proposer des dates de concert dans des supers salles, des supers festivals, ou une tournée dans ton garage... on en parle !! 

 

Dates de concerts :  
23 septembre: Sav ‘Fest’ Rock Savigny-sur-Orge

Liens Internet :

http://www.zantek.fr   
http://www.facebook.com/zantekmusic   
http://www.youtube.com/zantek   
https://zantek.bandcamp.com 

Cette rubrique est aussi la vôtre, alors n'hésitez pas à envoyer vos productions pour être interviewé par Maritta Calvez à maritta[a]guitariste.com (remplacez le [a] par @).

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Scène ouverte :
  • [Actualité] Watusi en concert à Paris le 24 novembre aux Disquaires
  • [Interviews] [Scène Ouverte] - Édition spéciale changement de line-up - Geoffroy Lebon / NO RETURN - The Curse Within
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Marécage
  • [Interviews] [Scène Ouverte] We Are Milk
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Strakelin - Escaping Sheeple Nation
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Chiendent - Perdre sa chair
  • [Interviews] [Scène Ouverte] So Was the Sun - Plastic Gun Fight
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Lonely Longhorn - Beast But Class
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Blake Diamond & the Pearls. Get what you deserve !
  • [Interviews] [Scène Ouverte] TESKA - Primal Scream
  • [Interviews] [Scène Ouverte] The Foolproof Chameleons - Time to Shine
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Teleferik : Lune Electric
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Kirin Dosha – Recovery (Démo)
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Shake the Deaf
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Holispark - The Harvest
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Soulfakers - Where the lights dance
  • [Interviews] [Scène Ouverte] DoctoR DooM - This seed we have sown
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Moosy - L'Orignal
  • [Interviews] [Scène Ouverte] UBIKAR - altitude.Zero.
  • [Interviews] [Scène Ouverte] CODA - Rêve d'un monde en apnée
  • DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

    COMMENTAIRES (1)


    zantek
    # Publié par zantek le 18/09/2017 à 15:21   Répondre
    Merci Maritta pour cet interview!
    Cher lecteur, nous ne pouvons que vous inviter à nous suivre! Bonne lecture, bonne écoute et à bientôt ici ou devant la scène! Alx // ZANTEK
    Maritta
    # Publié par Maritta le 18/09/2017 à 17:53
    Bon courage pour la suite Alex !
    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement