[Scène Ouverte] Watusi

Maritta Calvez - Le 15 Décembre 2015

Mais le bonheur que c'est, mec, d'entendre débouler dans tes oreilles un groupe comme les Watusi ! Du funk, de la soul, du rock, de la pop, une pincée de jazz, savamment mélangés qu'on appellera donc Nu Soul pour s'y retrouver, tu y ajoutes deux voix à l'unisson comme deux pépites, et toi, tu n'as plus qu'à claquer des doigts et à taper du pied. Si par moments tu te perds un peu dans tes pas de danse, c'est normal, ils viennent te surprendre en cassant du rythme pour te mettre une nouvelle décharge d'énergie. Les membres de Watusi se sont rencontrés et ont fondé leur groupe lors de leur formation au Music'Halle de Toulouse, l'école des musiques vivaces. Vivace ! On n'aurait pas dit mieux pour parler de leur musique. Nul doute que ce fut pour eux une évidence... Bref, les Watusi sont irrésistibles !

Quelle est la genèse du groupe ? On lit dans votre bio « Leur rencontre fut une évidence ». Qu’est-ce qui a fait –et fait encore- que c’est une évidence, hormis le fait que vous soyez amis (parce que ça, entre nous, à peu près tous les groupes le disent…) ? Sortez-nous des sentiers battus avec votre bête à cornes !!    
L’évidence citée est celle qui nous anime sur scène, celle qui fait qu’un sourire échangé n’est pas une manière de dire au public « regardez, on s’éclate ! » en apparence, mais un profond sentiment d’échange et de complicité. Cette évidence est aussi ce lien fort qui fait que l’on peut se prendre la tête en séance de composition et se tomber dans les bras 10 minutes après. Toute notre musique naît de ce chaos d’émotions, ce qui pour résumer est un joyeux bordel !   
Pour la petite histoire, nous nous sommes rencontrés au sein d’une école de musique actuelle sur Toulouse (Music’Halle), dans un cycle professionnel. Personne ne se connaissait avant, on s’est découverts à travers la musique et nos relations ont dépassé ce cadre par la suite.

Le mieux, c’est de l’écouter, on est tous d’accord, mais avec quels mots définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos influences ? Nombreuses certainement !    
Nous nous sommes rencontrés à Music'Halle comme nous le disions, et cela nous a permis de mêler les influences très variées de chacun, sans se dire : on va faire un groupe de tel ou tel style. L'un est très influencé par Frank Zappa et autres musiques psychédéliques, l'autre par le Jazz et les musiques du monde , le chanteur/trompettiste Joris vient à la base du Reggae et s'est ouvert à d’autres styles (Jazz/Funk/Soul, etc..). L’école nous a permis également  de jouer et d'expérimenter pas mal de styles différents, de découvrir et SE découvrir à travers toutes ces palettes musicales.
Bien entendu, nous sommes tous confrontés (musiciennes et musiciens) à poser une "étiquette" sur notre style pour aider et donner envie aux gens (et programmateurs) de comprendre notre univers. Nous nous sommes donc accordés sur le style "Nu Soul" qui parle vraiment à l'ensemble du groupe.
S'il faut vraiment nous comparer à d'autres, le style de "Watusi" est un gros mélange de James Brown en passant par Rage Against The Machine, Sly and The Family Stone, Bob Marley, Sting et les Red Hot (souvent cités par notre public).

Qui fait quoi ? Comment se construisent vos morceaux ?     
Chez nous, une composition part d’une étincelle. C’est souvent le pianiste qui l’amène, car contrairement aux autres, il rêve de musique même la nuit et, accessoirement, se souvient de ses rêves. Nous dormons beaucoup plus profondément… ! En revanche, son génie s’arrête souvent à une tourne de quelques accords ou à un riff. C’est à ce moment-là que l’ensemble du groupe apporte le côté « développement ».   
Chacun amène sa part du gâteau, et l’on décide après moult péripéties rocambolesques... de la version idéale pour nous tous. C’est un fonctionnement très coopératif. On peut dire que les compositions résonnent en chacun de nous. Par contre, ce processus est quelquefois un peu long.

Où et dans quelles conditions a été enregistré l’EP ; avec qui ?    
Nous avons enregistré notre EP dans notre propre studio (également salle de répétitions, dans une cave chez les parents du bassiste (qui font, soit dit en passant, de la très bonne cuisine !) avec l'aide d'Arnaud Gineste, un ingé son qui a une sacrée bouteille.  
Il a ensuite été masterisé à Londres, au studio The Exchange Mastering par Mike Marsh ! Les ouf ! Tout ça pour un EP de 7 titres ! Ça nous a coûté un bras, mais on est super contents de ce CD et les gens prennent plaisir à le réécouter. Nous aussi d’ailleurs.

Côté guitares, amplis, effets, quel matériel a été utilisé ?     
Quentin : Je joue sur une vielle MusicMan Stingray  de 1977, une des premières guitares actives  de Léo Fender . Mon ampli est un Bandmaster 5005 reverb de 1968. Assez vintage tout ça me direz-vous…    
Pour les pédales, je ne suis pas encore content de mon matos, surtout par manque de moyens. Une whawha Dunlop Cry Baby, un phaser MXR , un delay DD3 de chez Boss (c’est naze…) et une pédale fabriquée maison sur le modèle d’un overdrive « Klon centaur » (Ça, c’est super chouette !).

Quels sont les actus et projets ?     
Nous avons signé depuis maintenant un an avec la toute nouvelle boîte de production Toulousaine  "Black Pitch Productions".  
Vainqueur du tremplin Mets les Watts au mois de février, nous sommes aidés par une équipe de professionnels (Julien Rodier, Fabrice Baffet, Mélodie Pareau, David Daubanes). Les contreparties comprennent un accompagnement artistique incluant diffusion, résidences (trois en tout !) et un accompagnement au projet durant un an avec le soutien de Art'Cade et des Balades Culturelles Ville de Pamiers.   
Nous avons de nouveaux techniciens : Valentin Mattedi au son; Hugo Alliot à la lumière ; et proposons un nouveau spectacle qui s'est produit pour la première fois à la Salle du Jeu du Mail (Pamiers 09) le 24 octobre en 1ère partie du groupe Deluxe !   
Ces actualités nous ont permis d'avoir un peu de visibilité sur les médias toulousains et régionaux (Reportage sur France 3 Région, SLR, Intramuros, La Dépêche, etc.).  
De plus, le chanteur Joris Le Dantec entame la formation « Parcours d'artiste » proposée par Avant Mardi (Toulouse 31) à partir de novembre 2015.   
Pour 2016, nous projetons une tournée nationale, de nouvelles photos, un nouveau site, ainsi que la réalisation d’un clip vidéo. La vidéo de notre dernier live en première partie du groupe Deluxe sortira bientôt sur internet !

Votre énergie doit être contagieuse, car beaucoup de choses se sont passées depuis votre formation à l’école Music’Halle de Toulouse en 2012 : résidences, enregistrement de l’EP, Jazz Emergence Tour, tremplin Mets les Watts, festivals, concerts, etc.
Pourriez-vous nous raconter ce bel enchaînement d’événements, lesquels ont suscité des rencontres, lesquelles vous ont amenés à être suivis par Lo Bolegason à Castres… ?  Et encore, je résume… Si ce n’est pas déjà fait, cette question peut être l’occaz de prendre un peu de recul pour vous rendre compte du chemin parcouru !   
Le réseau de notre école Music’halle nous a beaucoup apporté en terme de visibilité (un certain réseau, Jazz Emergence, ainsi que quelques concerts). Lors d’un concert du Off de Jazz in Marciac, nous avons rencontré  l'un des membres de notre boîte de prod (citée plus haut) qui a "flashé" sur nous et qui par la suite nous a inscrits au tremplin Mets les Watts. 
Une belle rencontre humaine a également vue le jour à Lo Bolegason avec le coach scénique Virginie Bergier Signovert qui nous a reconnectés avec l’importance de défendre une création, de vivre à fond le pourquoi nous sommes sur scène. 
Mais le secret de l’avancée du groupe réside dans la motivation, l’envie. Notre chanteur contacte les salles, les festivals et les professionnels du spectacle (programmateurs, médias). En gros, il faut décrocher son téléphone et croire en ce qu’on fait, même si parfois, cela peut être décourageant. Le groupe se partage les tâches pour ne pas laisser une seule personne avec la lourde charge de s’occuper de la multitude de choses à faire  (démarchage, merchandising, communication, diffusion). 

Suite logique à la question précédente, de qui, de quoi auriez-vous besoin pour le bon développement du groupe ?     
Nous avons besoin de relais (label, chargé de communication et de diffusion,...) pour nous permettre de nous concentrer sur notre métier : la musique.

L’heure est grave : pas de question, la voie est libre pour dire ce que vous voulez ! Les Watusi sont lâchés !  
N'étant pas très inspirés, on va juste vous faire part de notre petite anecdote fétiche :  
C'est en sortant de répétition, sans savoir encore vraiment si nous allions adopter le nom de Watusi, que nous sommes tombés - en passant près d'un cirque - sur cette bête sacrée aux cornes surnaturelles. C'était la première fois pour nous tous que nous voyions ce bœuf sacré ! Ce fût une révélation, comme un signe envoyé d'on ne sait où !  
Le groupe Watusi était né ! Tatatataaaaaaaaaan !!!!

Dates de concerts (après le 15 décembre) : 
14/01 : "Show Case" au Centre Culturel Bonnefoy à Toulouse (31)   
03/03 : "L'Etoile" à Guzet (09) dans le cadre de "Hors Les Murs d'Art'Cade"
31/03 : "Mets les Watts" à Pamiers (09)
16/04 : 1ère partie de THE COUP au "Rio Grande" à Montauban (82)
21/06 : Fête de la musique à Pamiers (09) pour "Mets les Watts"

Liens Internet :
http://www.watusi-music.com/    
www.facebook.com/watusiofficiel 

Cette rubrique est aussi la vôtre, alors n'hésitez pas à envoyer vos productions pour être interviewé par Maritta Calvez à maritta[a]guitariste.com (remplacez le [a] par @).

POUR ALLER PLUS LOIN

Scène ouverte :
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Lonely Longhorn - Beast But Class
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Blake Diamond & the Pearls. Get what you deserve !
  • [Interviews] [Scène Ouverte] TESKA - Primal Scream
  • [Interviews] [Scène Ouverte] The Foolproof Chameleons - Time to Shine
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Teleferik : Lune Electric
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Kirin Dosha – Recovery (Démo)
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Shake the Deaf
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Holispark - The Harvest
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Soulfakers - Where the lights dance
  • [Interviews] [Scène Ouverte] DoctoR DooM - This seed we have sown
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Moosy - L'Orignal
  • [Interviews] [Scène Ouverte] UBIKAR - altitude.Zero.
  • [Interviews] [Scène Ouverte] CODA - Rêve d'un monde en apnée
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Diamond Fizz Waves / Erased
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Libido Fuzz
  • [Interviews] [Scène Ouverte] JB Moonshiner - Shallow Graves
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Coldust
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Tulsa - Onze
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Gunwood Circle
  • [Interviews] [Scène Ouverte] Muhadib - To the end
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement