Démo ampli Vox AC15C1

Publié le 13/07/2017 par 2 Guys 1 Amp
"God save our gracious Vox!  Long live our noble Ac15! God save the Ac15 !" Aujourd'hui c'est un joyau de la couronne britannique que nous célébrons ! Comment parler de cet emblème sans commettre un crime de lèse-majesté ? Eh oui, lorsque l'on parle de l'AC15, il faut bien peser ses mots, tant il incarne le son d'une époque glorieuse, de la musique britannique aux artistes de légende.

ALLEZ ! UN PEU D'HISTOIRE

Lancé en 1958 par Dick Denny et Tom Jennings, l'AC1/15 (très vite rebaptisé AC15) devint quasi immédiatement l'ampli british de référence pour la scène mais aussi en studio. Ce sont les Shadows, groupe légendaire de Hank Marvin, qui furent parmi les premiers à adopter cet ampli. Il furent d'ailleurs aussi à l'origine de la création de l'autre ampli phare de chez Vox, l'AC30, mais c'est encore une autre histoire...

LE SON DE LA BRITISH INVASION

Dès le début des sixties, de nombreux groupes britanniques se tournent vers la marque pour le choix de leurs amplis, ce qui permet à Vox de devenir très rapidement une référence sur le marché de l'ampli guitare.

Ainsi, encore inconnus du grand public, les Beatles deviennent les porte-étendards de la marque en lui donnant l'exclusivité. Bonne pioche pour Vox...

Au même moment, deux jeunes lads choisissent aussi Vox pour donner naissance à leur nouvelle formation, fraîchement baptisée, The Rolling Stones.

Aussi, en 1965 ils scelleront leur attachement pour le fabricant d'amplis dans une publicité affichant le slogan : "Vox : The Sound of the Longhairs".

Les Kinks, les Yardbirds, The Who... Je pourrais passer la nuit à essayer de dresser une liste exhaustive des célébrités ayant choisi Vox. Ce qui est sûr, c'est que cette marque incarne définitivement le son de la "British Invasion" pour ce qui est de l'amplification guitare.

LES MAINS DANS LE CAMBOUI

C'est du costaud ! Un ampli bien conçu et robuste. Niveau encombrement, il se situe dans la moyenne pour sa catégorie avec 22kg (même poids que le Deluxe Reverb 65 à titre de comparaison) et 60cm x 26cm x 45cm pour les dimensions.

Évidemment, il s'agit d'un ampli tout lampes de 15 Watts comme son nom l'indique. Il est équipé de trois 12ax7 côté pré-amplification et de deux EL84 pour l'ampli.

Il dispose de deux canaux : un dit "normal" et un "Top Boost" permettant d'ajuster l'Eq sur trois bandes.

Il est aussi doté d'un HP 12 pouces G12M Greenback de chez Celestion (pour la version testée), ce qui est un sacré atout pour le prix. Il est à noter qu'il existe aussi dans une version Alnico Blue avec l'AC15c1X.

Deux sorties baffles commutables 8 ou 16 Ohm.

Une entrée footswitch pour le Lead Foot FS-2 (non fourni d'origine).

Et enfin, il propose un circuit de reverb à ressorts ainsi qu'un autre de trémolo, réglable en vitesse et en intensité.

Pour le reste, c'est du Vox avec son esthétique légendaire !

ET LE SON DE L'AC15C1?

Eh bien c'est pas mal du tout !

On retrouve dès les premières notes le son qui caractérise la marque. On est bizarrement instantanément pris d'une envie subite et pressante de déterrer les poussiéreux songbooks des Beatles trop longtemps laissés de côté.

C'est un ampli très dynamique avec des médiums bien présents voire incisifs.

Lorsque qu'on le chatouille un peu et qu'on monte le gain, il nous offre un crunch vintage à souhait qui nous propulse directement au début des années soixante.

La reverb est plutôt plaisante mais loin derrière un Twin ou un Deluxe Reverb en terme de qualité et d'harmoniques.

Le tremolo quant à lui marche très bien et fait le job parfaitement.

Comme à chaque fois, je préfère vous laisser vous en rendre compte par vous-même en regardant notre démo. Les mots sont toujours faibles pour décrire ce genre de choses.

Enfin, pour 700 euros, il sera vraiment difficile de trouver mieux dans la catégorie des amplis/combo tout lampes de moyenne puissance puisqu'en plus de bien sonner, il dispose de deux canaux, d'une reverb et d'un trémolo. Avec Christophe, c'est en tout cas ce qui nous à vraiment bluffés.

De plus, si vous voulez aller plus loin dans votre quête du son British sachez qu'une version handwired (point à point) existe aussi et qu'elle s'offre à vous pour seulement 1300 euros. Ça fait envie...

Bon été à tous et à la prochaine pour une nouvelle démo !

 

Sur les forums


Commentaires

# Publié par Jefferson59 le 22/07/2017 à 07:25
Les Shadows ont en effet d'abord utilisé l'AC15 mais c'était le modèle TV Front. C'est également le premier groupe en Europe à recevoir les premières Fender (commandées par Cliff Richard). L'importateur était justement Vox. Hank Marvin utilisait également la chambre d'écho Meazzi. C'est également lui qui a demandé qu'on rajoute le fameux circuit Top Boost à son ampli. Principe qui s'est généralisé.

Merci à eux !
# Publié par Doc Loco le 15/07/2017 à 10:04
La vidéo est très bien comme d'hab', par contre le texte d'intro prête à confusion: en effet, aucune chance de trouver le son "de l'AC15 mythique" avec ce modèle, qui a peu de rapport avec les premiers AC15 et est en fait un "mini AC30". Ce qui est très bien en soi et en fait un ampli très tentant.