Anasounds - Savage MKII

Sémi Souamès - Le 25 Février 2016
Le monde des effets guitare est fait de références sonores incontournables, parfois légendaires, parfois mythiques voire complètement mystiques. La fabrication de pédales d'effets inspirées de ces références est un passage quasi obligatoire pour les nouveaux arrivants sur le marché. Anasounds est une société née en 2013 du côté de Nice qui, bien qu'elle propose déjà une gamme relativement étendue d'effets originaux, n'échappe pas à cette règle tacite. La Savage MKII que la rédaction a reçu pour test est une réédition de la mythique Klon Centaur.

En matière d'overdrive, Anasounds propose deux modèles mais trois pédales au catalogue, la Cerberus et les Savage MKI et MKII. La Savage MKII est la seconde version de la Savage dont les dimensions ont été revues à la baisse.  Comme toutes les pédales Anasounds, elle arbore un habillage fait d'un châssis en métal brossé surmonté d'une façade en acajou. Un petit hublot rétroéclairé portant le logo de la marque et un graphisme gravé au laser sur la façade finissent de fermement planter une identité visuelle qui ne laisse présager que du bon quant au sérieux de la marque.
Le format de la Savage MKII est sensiblement plus gros qu'une pédale de type Boss. Vous devrez passer par une alimentation externe (standard) pour alimenter la pédale. En façade de la pédale, on trouve les contrôles classiques Out, Tone et Gain. Le deux switchs de Clipping et EQ qui équipaient le modèle MKI ne sont plus en façades mais à l'intérieur de la Savage MKII en plus d'un switch OD Bass et un trimpot Voicing.

Avant même de toucher aux réglages internes, la Savage MKII propose déjà une grande flexibilité d'utilisation. Le contrôle de gain, très progressif, permet de passer d'un comportement de type clean boost à des distorsions bien grasses et propres. Le contrôle de Tone, exploitable sur tout la course du potentiomètre, permet de passer de sonorités très sombres à des sonorités bien tranchantes. Jusqu'au quart de la course du potentiomètre de Gain, on est dans des sonorités crunch relativement légères. Au delà du quart de la course, on entre dans des sonorités crunch/overdrive plus musclées qui restent sensibles à l'attaque. Poussée dans ses retranchements avec le Gain et le Tone réglés au maximum, la Savage MKII produit une distorsion précise, très franche et tranchante. Le contrôle de Tone s'avère très utile pour dompter le côté très tranchant, voire bruyant, de ce son. La combinaison de ces deux seuls boutons de contrôles permet déjà bien des choses. Pour la curiosité, j'ai essayé la Savage MKII en amont et en aval d'une pédale d'overdrive et c'est une combinaison gagnante pour qui cherche ce petit boost supplémentaire dont on peut parfois avoir besoin (non montré dans la vidéo).

Les plus exigeants vont pouvoir affiner de façon subtile les sonorités de la Savage MKII grâce aux switches internes. Les switches OD Bass, qui ajoute des fréquences basses à l'overdrive, et EQ, qui transforme le contrôle de Tone en treble booster, ne m'ont pas semblé avoir un effet radical sur le rendu global de la pédale. Le switch Clipping quant à lui permet d'avoir un son un peu plus ouvert et précis lorsqu'on passe de la position vintage à modern mais c'est une différence subtile mais plus perceptible que pour les deux switches précédents. Pour finir, il est même possible de changer le caractère global de la pédale grâce au trimpot de voicing qui permet de donner un rendu plus agressif ou plus doux à la Savage MKII. Les oreilles les plus affûtées trouveront certainement leur bonheur en ouvrant la bestiole pour tester toutes les combinaisons possibles. Le tout-venant des guitaristes - dont je fais partie - n'aura probablement jamais besoin d'ouvrir la Savage MKII pour en apprécier l'utilisation.

N'ayant jamais essayé de Klon Centaur originale, je serai bien en peine de vous dire si Anasounds remplit le contrat avec cette Savage MKII. Ce qui est certain, par contre, c'est que c'est une pédale d'overdrive d'excellente qualité qui peut trouver sa place sur à peu près n'importe quel pedalboard. Si vous êtes à la recherche d'une overdrive musicale et polyvalente et que vous êtes sensible à l'argument du fabriqué à la main et en France, vous devriez y jeter une oreille.

Prix Public : 209 €

Les Plus :
Overdrive très musicale et punchy
La qualité de fabrication est au rendez-vous

Les Moins :
Un peu de souffle quand les contrôles de gain et de tone sont poussés à fond

Produit distribué par Anasounds

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • Forum Anasounds (9)
  • Les pédales Anasounds (20)
  • COMMENTAIRES AUTOUR DE l'ARTICLE (3)


    solart6
    # Publié par solart6 le 28/02/2016 à 07:38   Répondre
    Pédale un peu chère à mon goût (mais pour moi, au-delà de 100 euros, tout est trop cher..). En revanche, si l'on fait abstraction du prix, cette pédale semble très intéressante. La distortion me paraît tout à fait naturelle, la tonalité très efficace et super bien équilibrée. A l'heure actuelle, la possibilité de changer la couleur sonore est un plus indéniable. Bravo !
    AnaSounds
    # Publié par AnaSounds le 26/02/2016 à 16:12   Répondre
    Merci pour ce test Sémi ! Ca fait vraiment plaisir :)
    Blobe
    # Publié par Blobe le 26/02/2016 à 14:40   Répondre
    Aucun intérêt, vraiment. Il existe des dizaines de clone de klon, qui sont moins chers venant de marques reconnues.
    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement

     

    PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT