Démo du Marshall JMP Super Bass 1969

2 Guys 1 Amp - Le 24 Novembre 2016 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
Les 2 guys 1 amp nous proposent cette démo autour d'un ampli Marshall légendaire, le JMP Super Bass de 1969. Adeptes de Jimi Hendrix, Angus Young, Adam Jones, cette tête d'ampli est faite pour vous. Il sera difficile de s'en procurer une mais heureusement, nos 2 compères passionnés de matériel Vintage la font revivre et nous font vibrer par la même occasion.

Pour notre première vidéo, nous avons l'immense bonheur de vous présenter une véritable star anglaise des 70s: un Marshall JMP Super Bass Non Master Volume de 1969. Cet ampli fait partie de ceux qui ont écrit l'histoire du rock. Pour beaucoup d'entre nous, quand on évoque Marshall, c'est ce son-là que l'on a dans la tête. Vu que j'ai la chance d'en avoir un qui trône fièrement dans mon salon, c'était évident qu'il devait ouvrir le bal !

Face avant du Marshall JMP Super Bass 1969

Il s'agit d'une tête JMP de type "metal panel" avec façade métallique, en opposition avec les "plexi panel" qui ont une façade en... plexi. Il est câblé en point à point sur "turret board". Le circuit électronique est le même que celui des fameux plexis.

Façade du Marshall Super Bass

Ce type de tête a été jouée par beaucoup de nos idoles : Jimi Hendrix, Paul Kossof, Malcolm Young ou Adam Jones pour ne citer qu'eux.
J'ai eu la chance de trouver cette tête il y a 3 ans pour un prix très raisonnable (une tête de ce type se négocie généralement entre 1500 et 2500€). Elle montrait des cicatrices d'une vie mouvementée et elle me plaisait encore plus comme ça!
Marshall ayant utilisé le même "date code" pour les années 69 et 70, il était difficile d'en déterminer l'année. Mais à l'odeur il s'agissait à coup sûr d'un modèle de 1969 (ou pas...).

Face arrière de l'ampli Marshall Super Bass 1969

Checkup de la tête Marshall

Les transformateurs sont d'origine. C'est une excellente nouvelle car une grande partie du son de ces amplis provient du transformateur de sortie et en moindre proportion du transformateur d'alimentation.

Transfos tête Marshall JMP Super Bass

Elle a nécessité un peu de maintenance car elle faisait régulièrement sauter les fusibles dès que je l'allumais. Mais Je n'ai pas acheté ce morceau de l'histoire du rock pour la regarder mais bien pour la jouer. Mes efforts d'apprenti réparateur ont été largement récompensés par la suite.
Je tiens quand même à dire qu'il est indispensable d'avoir de bonnes bases en électronique pour mettre les doigts dans des engins pareils. Les tensions y sont très élevées, il y a un vrai risque de mort par électrocution à jouer les apprentis sorciers.

Intérieur de la tête Marshall JMP Super Bass 1969

Après avoir changé les tubes, les condensateurs électrolytiques (conseillé pour un si vieil ampli), un support de lampe, quelques résistances et le sélecteur d'impédance, elle était prête à hurler à nouveau. Au passage je lui ai ajouté un master volume de type "Lar/Mar" et une boucle d'effets "Zero Loss".

Le son du Super Bass



Il s'agit d'un ampli mono canal qui réagit merveilleusement à la main droite et aux variations du potar de volume.

Le panel de sons est assez vaste. Il part d'un son clair très pur et puissant jusqu'à un crunch assez poussé pour peu qu'on ait la possibilité de vraiment monter le master. Eh oui, à cette époque-là, pas de bouton de gain, les saturations ne s'obtiennent qu'en montant le volume.

Le crunch est vraiment massif et brillant sans être criard. Avec un baffle en Greenback c'est le nirvana. On a le droit à une attaque toujours franche, rapide et incroyablement dynamique.
Le bas, lui, est bien présent. En crunch, il peut devenir crasseux et un peu imposant si on monte trop le potar de grave.

Pour les gourmands qui veulent toujours plus de crunch, il suffit de booster l'entrée avec une pédale genre Tube Screamer ou Klon Centaur et ça devient très velu tout en sublimant toutes les caractéristiques sonores que l'on adore.

C'est fou ce que font ces vieux amplis que peu d'amplis récents savent faire. C'est très typé, très organique, on me dirait que les résistances sont issues de l'agriculture biologique que ça ne m'étonnerait pas. Ca vit, ça ondule C'EST BEAU !

Alors il vaut quoi cet ampli ?

- Si vous voulez le son de Jimi, de Angus mais aussi de Adam Jones dans une même boite.
- Vos voisins, mitoyens mais aussi dans un périmètre de 2Km, vos compagnons de répète sont très sympas et/ou complètement sourds.
- L'ingé son qui sonorise vos concerts est tellement saoul qu'il ne trouve pas ça super fort

Alors c'est l'ampli qu'il vous faut !

Sinon, il vous en faut sûrement un quand même !

Profitez bien de notre vidéo et on se revoit le mois prochain pour un ampli lui aussi britannique mais plus coloré !

PS : le bruit de fond dans la vidéo ne vient pas de la tête mais d'un variateur de lumière qu'on avait laissé branché pendant qu'on faisait la vidéo et qui polluait toute notre secteur.

Si vous voulez en savoir plus sur les amplis Marshall vintage, je vous recommande vivement la lecture (en anglais) de ce super article de Solodallas.

Retrouvez les passionnés de guitare et de matériel de musique en général Christophe et Rudy (2 guys 1 amp) sur leur chaine Youtube et consulter toutes leurs démos :

Youtube  - Facebook - Instagram - Twitter
 

COMMENTAIRES AUTOUR DE l'ARTICLE (1)


bastho
# Publié par bastho le 10/12/2016 à 18:38   Répondre
C'est quand même dommage de faire la vidéo en anglais...
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement