Wampler Catapulp

Gregory Priouret - Le 17 Mai 2016
Brian Wampler a débuté ce qui allait devenir son activité de manière classique pour un faiseur de pédales : il bidouillait ses effets et effectuait des « mods ». Quelques années plus tard, après avoir acquis une certaine notoriété sur les forums de DIY et publié (numériquement) deux guides pour apprenti sorcier, il lance sa société WAMPLER PEDALS (dans l’état de l'Indiana, USA) et délivre aussitôt des produits de qualité, tels les fameux Plexi Drive, Pinnacle, Clarksdale, ou encore la superbe Faux Spring Reverb que nous avions eue entre les mains il y a quelques années. Il est à noter que Brian est un vrai "geek" de matériel, et ne limite pas son intérêt à ses propres créations : il est loin d’être avare en compliments sur les réalisations de ses confrères, et en fait la promotion dès qu’il le peut (réseaux sociaux, podcast).

La pédale en test ce jour est la Catapulp, lancée fin 2015. Il s’agit d’une émulation d’ampli, pour une fois ni Marshall , ni Fender (ni Mesa Boogie ), mais d’un contemporain : Rockerverb de la marque anglaise Orange. Lors du « second souffle » de la firme dans la fin des années 90, Orange a développé un certain nombre de produits destinés au « gros son » (mais pas que) tout en conservant des modèles classiques et vintage. Sont ainsi sortis des chaînes de production les Rockerverb, Thunderverb, Tiny Terror… Appréciant visiblement ces sonorités et particulièrement celles du RV, Brian a décidé d’en proposer sa version de poche.

ESTHETISME
Le circuit de la Catapulp prend place dans le boitier « standard » de Wampler Pedals, au format 63.5mm x 114.3mm x 38.1mm. En aluminium, cette enveloppe est extra solide, tout comme le switch « silencieux » (pas de clic lorsqu’on l’enclenche) qui permet d’activer la pédale. Le revêtement est sobre, noir brillant avec une sérigraphie orange d’orange (…), du nom du modèle et des différents potentiomètres qui l’équipent. On retrouve bien entendu une entrée et une sortie respectivement placées sur les côtés droit et gauche du boitier, ainsi qu’une embase pouvant accueillir une alimentation secteur 9V ou 18V  (non fournie). La Catapulp fonctionne également sur batterie 9V, mais nous ne vous conseillons pas cette option, faute de longue durée de vie des batteries avec ce type d’effet.
La Catapulp à sa livraison est enveloppée dans un sac en tissu, accompagnée d’un succinct (mais suffisant) mode d’emploi, de 4 pieds en caoutchouc et d’un autocollant aux couleurs de la marque.


EQUIPEMENT
Comme énoncé précédemment, cette pédale se veut émuler un amplificateur, et pour cela, pas de triche, nous retrouvons les mêmes contrôles que sur le modèle - cette fois avec des mots au lieu de pictogrammes. Ainsi, les Drive, Treble, Medium, Bass et le Volume ne perdront personne – à noter qu’il s’agit d’une égalisation active où chaque paramètre peut être réellement augmenté ou diminué indépendamment des autres.
Coté description détaillée des sonorités ici copiées, nous renverrons nos lecteurs vers les différents tests réalisés à propos des récents amplificateurs Orange : avec une zone de confort dans les grosses saturations (sans pour autant être considérés comme des ampli « hi-gain » très compressés, car très ouverts), ils se comportent très bien dans les crunch affirmés et les « sonorités rock » ouvertes et classiques.

La Catapulp a indéniablement réussi son pari en recréant en grande partie la personnalité de la marque, que ce soit dans le grain ou plus physiquement dans la précision des potentiomètres et grands changements qu’entraîne leur maniement, même de quelques millimètres.
Lors de nos différents tests, la Catapulp s’est mieux comportée avec les guitares équipées de micro double-bobinages, ayant légèrement moins de flexibilité que son modèle de base : les sonorités développées sont vraiment pertinentes avec un gain au delà de la moitié de sa courbe, et un grain vraiment typé du constructeur anglais.
D’un point de vue purement comparatif, la Catapulp avec ses réglages à midi a un côté beaucoup plus brillant que le Rockerverb donnant un certain coté « bourdonnement d’abeille », que certains préféreront sans doute mater légèrement via les potentiomètres.


CONCLUSION
Wampler répond haut la main au brief de départ : nous retrouvons dans cette Catapulp le grain et la personnalité du Rockerverb d’Orange. Plutôt orientée dans les belles saturations affirmées, tout en restant ouverte et dynamique, cette pédale trouvera sa place dans un grand nombre de pedalboards.
Proposée à 249 €, tarif habituel pour les pédales Wampler de fabrication USA et globalement aligné sur le prix des pédales boutiques, la Catapulp est un petit investissement mais sculptera en grande partie « votre son », en vous épargnant de porter les 25kg des têtes originales…

Prix public : 249 euros

Les plus :
- 3 bandes actives : grande précision, comme sur son modèle
- Le grain Orange qui tient dans une poche
- Grosse dynamique

Les moins :
- Prix elevé

Distribution
Produit Wampler distribué par Filling distribution.

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT