Yamaha Revstar RS720B et RS820CR

Sémi Souamès - Le 19 Janvier 2017 - Note Guitariste.com : (4/5)
Les guitares Revstar sont dérivées de deux séries historiques de la marque Yamaha produites durant les années 1970 : les modèles Yamaha SG et SuperFlighter. Après avoir testé les modèles d'entrée et de milieu de gamme de la série Revstar, on monte encore d’un cran avec les modèles RS720B et RS820CR, fabriqués en Indonésie. Il s’agit du haut du panier de la série Revstar qui ne sont surclassées que par un seul modèle, la RSP20CR fabriquée au Japon. Jusque là, nous avons été assez séduits par les qualités de la série Revstar que ces deux derniers modèles testés ne viennent pas dédire.

Cela ne surprendra personne, la lutherie des modèles RS720B et RS820CR est très proche des deux autres modèles du milieu de gamme des Revstar (voir le test des guitares RS502 et RS620). Le corps des deux modèles est en acajou surmonté d'une table en érable. La table de la RS720B est flammée. Sur les deux guitares, on retrouve également les mêmes chanfreins de confort au dos des guitares. Les manches sont en acajou, surmontés d'une touche en palissandre et bordés d'un binding couleur crème. Le radius plat de 340 mm (13 3/4") et le profil en C très fin en font un manche très agréable et facile à jouer. Le talon, à la jonction corps-manche, tombe bien sous la main et ne gêne pas l'accès aux aigus malgré son aspect relativement basique. Le niveau de finition est très bon, il n'y a rien à redire de ce côté. La qualité de fabrication et le confort des deux guitares sont au rendez-vous, c’est de bonne augure.
Comme toutes les guitares de la série, à l'exception de la Revstar RS320, elles sont équipées d'un filtre passe-haut, le circuit Dry Switch qui atténue les fréquences basses en ne laissant passer que les hautes fréquences. Comme nous le précisions dans les précédents tests, le résultat sonore est très proche d'un split des bobines du micro humbucker, même si techniquement ce n'est pas du tout la même chose.


Découverte de la Yamaha Revstar RS720B

À l'instar de la RS502, le modèle RS720B se distingue de ses consœurs de la série par ses équipements. C'est la seule guitare de la gamme Revstar à être équipée d'un vibrato Bigsby B50. À l'usage, le vibrato Bigsby tient bien l'accord. Les mécaniques auto bloquantes y sont sûrement pour beaucoup. Attention malgré tout, si dans l'excitation du jeu vous le poussez un peu trop loin - oui je sais, ne jamais pousser un Bigsby trop loin, ce n'est pas un Floyd Rose - il faudra l'aider à revenir à sa position initiale. À la réflexion, je me demande si un sillet de tête de meilleure qualité - un sillet lubrifié de type Graph Tech par exemple - ne minimiserait pas complètement ce phénomène.


La Revstar RS750B est équipée d'une paire de micros VT5+ dont l’appellation étendue est Vintage Output Tron Style. Comme le suggèrent le nom et l’apparence, il s'agit de micros qui affichent clairement une filiation avec les micros Filter'Tron de Gretsch. Alléchant comme programme !

Yamaha sur les traces de Gretsch ?

Pour être direct, j'ai aimé le rendu de ces micros mais je dois avouer qu’ils m’ont un peu décontenancé. À mes oreilles, la filiation des micros VT5+ Tron Style avec les micros de type Filter'Tron est toute relative. En tout cas, ce n'est pas tout à fait le son qui me vient à l'esprit quand on évoque ce type de micros. Ils ne sont pas mauvais, loin de là. L'esprit des micros de type Filter'Tron n'est pas loin mais ce n'est pas encore tout à fait ça. Que le circuit Dry Switch soit actif ou inactif, les micros VT5+ Tron Style ont plus de corps et sont moins brillants que les micros qui équipent les guitares Gretsch.
Pour résumer, les micros VT5+ sont plus précis que des humbuckers classiques (ou que les micros VH5+ équipant d’autres guitares Revstar) et moins brillants que des micros de type Filter’Tron. Cela donne une guitare qui peut-être à l’aise dans pas mal de sonorités de type blues, jazz ou rock. Vous pourrez vous essayer au Rockabilly mais je crains qu’elle soit un poil juste dans le registre aiguës pour être totalement satisfaisante. 


Découverte de la Yamaha Revstar RS820CR

Le modèle RS820CR est très proche du modèle RS620 en termes de lutherie et de finitions (voir le test de la Yamaha Revstar RS620). Yamaha indique que la Revstar RS820CR a une table en érable flammé mais en l’absence de motifs visibles sous la finition Steel Rat on peut penser qu’il s’agit d’une erreur. Les deux différences notables de la RS820CR en terme d'équipement sont un pickguard en aluminium anodisé et un chevalet Wraparound Tonepros AVT-II. Tout est propre du point de vue des finitions.

La RS820CR est équipée d'une paire de micros doubles-bobinages VH5+ vintage output avec capots en nickel satinés autrement dit, des micros au niveau de sortie relativement modéré, les mêmes micros qui équipent la RS620. Il n'est donc pas étonnant que la RS820CR possède globalement les mêmes qualités et caractéristiques sonores que sa petite sœur. Cette guitare est pile dans l'esprit d'une Les Paul avec du gras, de la rondeur et de la chaleur sur le micro manche et le côté tranchant sur le micro chevalet. En son clair, j’ai eu l’impression que cette guitare sonnait un poil plus précise et aérée que le modèle RS620 ou le modèle RS420. En son crunch ou saturé, elle offre plus de punch et de tranchant que ses petites sœurs. Lorsque le Dry Switch est activé, le filtre passe-haut révèle un peu plus le côté claquant du micro aigu sans pour autant modifier profondément les caractéristiques de la guitare.

Comment départager la RS620 et la RS820 ?

Il s’agit sans aucun doute d’une bonne guitare mais une question me vient à l’esprit… Comment se justifie l’écart de prix de 200€ entre la Revstar RS620 et cette RS820CR ? Elles sont très proches à quelques équipements près, c’est un fait. En terme de finitions et sonorités, elles sont également très proches. Les différences sont réelles bien que subtiles et je dois avouer qu’il m’est quasi-impossible d’affirmer que l’une des deux est supérieure à l’autre. Les différences d’équipement justifient-elles l’écart de prix ? Les bois de la Revstar RS820CR sont-ils de meilleure qualité ou mieux séchés ? Mystère...
Ceci étant, ce qu’une Les Paul sait faire, cette Revstar RS820CR saura tout aussi bien le faire. Le circuit Dry Switch lui apporte en plus une polyvalence qui est loin d’être superflue. Si vous êtes à la recherche d’une bonne alternative à la Les Paul ou d’une guitare de type Les Paul en un peu plus passe partout, alors vous ne devriez pas fermer les yeux sur la Revstar RS820CR.


Prix public de la Yamaha Revstar RS720B : 999 €

Prix public de la Yamaha Revstar RS820CR : 999 €

Les Plus RS720B :
Les micros VT5+ Tron Style. Certes ce ne sont pas des Filter’Tron mais ils ne sont pas dénués de qualités.
Les mécaniques auto bloquantes pour assurer une bonne tenue d’accord avec le Bigsby.
Les Moins RS720B :
Un sillet de tête de meilleure qualité aurait peut-être été un plus pour rendre l’utilisation du Bigsby absolument parfaite.

Les Plus RS820CR :
Très bonne guitare de type Les Paul
Le Dry Switch a un très bon rendu sur les micros VH5+ 
Les Moins RS820CR :
R.A.S.

Nous vous proposons également nos autres tests des modèles inférieurs de la série :

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • Yamaha revstar (264)
  • Epiphone blueshawk ou yamaha revstar 502? (2)
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement

     

    PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT