Dans quel ordre brancher ses pédales d'effet ?

La rédaction - Le 08 Mai 2013
Dans quel ordre brancher ses pédales d'effet ?
Guitariste.com
Le site internet de Gibson s'est penché sur l'ordre optimal dans lequel disposer ses pédales d'effet sur un pedalboard.

Fuzz, boost d'aigus, compresseur, wah-wah, overdrive, distorsion, octaver, phaser, loopers ou encore noise gate... Quel est le meilleur ordre de branchement des effets et autres gadgets auxiliaires sur un pedalboard ? Gibson a tenté une réponse non exhaustive mais déjà instructive. Il n'y a ni mauvais ni bon exemple d'ordre, mais il y en a qui s'adapteront plus à vos envies.

Le plus logique est déjà de mettre les pédales relatives au gain en premier (fuzz, disto, overdrive, égaliseur, filtre, wah-wah et compresseur), puis les effets de modulation (chorus, phaser, flanger) et les effets de temps (délai, reverb). Par exemple, une installation standard comprendrait une wah-wah, une disto, un chorus et un délai, le tout dans cet ordre.
Il y a tout de même des alternatives. Placez la chorus avant la disto et elle sonnera plus tellurique et organique, comme dans du classic rock.

Quelques exemples de placement

  • Une wah-wah placée avant la disto permet à celle-ci d'intéragir avec les « montagnes et vallées » du signal de la wah. Une wah-wah placée après la disto sonne plus épaisse et pleine mais moins riche en harmoniques.
  • Un délai placé avant la disto donne un effet de plus en plus clair au fil des échos. Le circuit de distorsion se fait de plus en plus doux à chaque répétition. Placez le délai après la disto pour des échos plus purs.
  • Si vous vous contentez de la disto intégrée de votre ampli, considérez-la comme une pédale à part entière et adaptez-y votre chaîne du signal. Placez vos autres effets de gain avant l'ampli, puis vos effets de modulation et de temps dans la boucle d'effet.
  • De nombreux guitaristes aiment booster le signal d'un ampli au son déjà saturé avec un égaliseur, un boost clair, une overdrive (au minimum et avec le niveau maximum) et même un compresseur. Si vous utilisez une overdrive à trois boutons, vous pouver les tourner au niveau minimum et utiliser la distorsion de l'ampli. Cela donne un son crémeux avec plus de sustain, à la Brian May. Un son pas très polyvalent mais fun pour certains moments.
  • Un phaser sonne très science-fiction s'il est placé dans la boucle d'effet our après une disto. Il sonne plus vintage à la Van Halen avant la disto.
  • Un flanger après la disto a tendance à avoir un effet Doppler d'avion à réaction. Dans l'ordre inverse, vous obtenez des pointes de glissement d'harmonie, entre une wah-wah, une disto et une vieille porte en fer se balançant au gré du vent.
  • Un octaver analogique sonne en général mieux en début de chaîne.
  • Une whammy sonne aussi le mieux avant une disto, si vous ne l'utilisez que pour sa fonction d'origine. Si vous l'utilisez comme un harmoniseur, ou si vous en utilisez un authentique, il sonne plus clair dans la boucle d'effet. Vous pouvez obtenir des textures assez intéressants si vous vous servez du mode harmoniseur devant la disto. Les pointes qui se manifestent sont souvent inattendues.
  • Une enveloppe de filtre réagit selon la puisance du signal d'entrée. Vous pouvez expérimenter ceci en y placant différents effets devant, comm une wah-wah ou un tremolo.
  • Un compresseur de bonne qualité sonne bien dans la boucle d'effet. Pour un rendu très étroit à la « Under The Bridge », mettez-le avant l'ampli.
L'article original (en anglais).