Stick : la tape-guitare l'honneur

Aragorn et Korma - Le 02 Novembre 2003
Connaissez-vous le Stick ? Le festival international de Tape Guitare d'Allaire, les 7 et 9 novembre 2003, rend hommage à cet instrument impressionnant. Pas de corps, mais une touche gigantesque et 10 cordes sur lesquelles on joue à deux mains. Korma, qui s'est déjà illustré sur les défis Guitariste.com, vous en fait la démo en vidéo !

Début novembre, le festival d'Allaires permettra au public de découvrir les instruments de "Tape Guitare". Le spectacle n'est pas seulement sonore : sur scène, les Stick et leurs variantes accrochent l'œil. Leur taille impressionne, et on compte généralement 10 ou 12 cordes. Il existe même des modèles à 14 voire 15 cordes.
Les noms des principaux instruments ? Stick Chapman, WarrGuitar (avec un corps), Megatar, Belgrado, AustinDouglas, Bunker, NS/Stick, pour ne citer qu'eux. Pour les jouer, pas besoin de médiator. Le musicien pratique principalement le tapping polyphonique. La main gauche joue les lignes de basse ou les accords, tandis que la main droite s'attache à la mélodie et aux solos. La sonorité du Stick offre un mélange entre la guitare et la basse.

Mais rien ne vaut d'entendre en image le résultat.
Korma vous propose ses propres extraits vidéo.

Vidéo numéro 1




Vidéo numéro 2





Vidéo numéro 3





Un instrument peu répandu

Pourquoi passer au Stick par exemple lorsqu'on joue déjà de la guitare ? Il est frustrant de ne pas pouvoir poser des lignes de basse quand on est à la guitare, et inversement. Le Stick réconcilie les deux mondes.

Pourtant, il reste un instrument peu connu. D'abord, parce que seul des luthiers spécialisés fabriquent ces instruments. Le travail et la rigueur nécessaires sont peu compatibles avec une production en grande série. Les instruments sont par conséquent relativement chers. Un modèle d'occasion peut se trouver à 1200 euros, mais il faut plutôt un budget de l'ordre de 2000 euros pour un Stick neuf. D'autres modèles comme le WarrGuitar sont plus difficiles à trouver. Il faut souvent les commander depuis les Etats-Unis, avec un prix qui peut atteindre 4000 euros.

Par ailleurs, la tape-guitare n'est pas facile à maîtriser. Elle demande un temps d'apprentissage, et une bonne synchronisation entre la main droite et la main gauche.

Les artistes jouant du Stick ou d'autres instruments de ce type, même s'ils sont talentueux, sont donc peu connus du grand public. On peut citer Greg Howard (ci-dessous), Jim Lampi, Guillermo Cides, Bob Culbertson, Tony levin, Trey Gunn, Jim Wright.



En France, d'autres musiciens comme André Pelat, Youenn Landreau, Pascal Gutman, Thierry Carpentier se sont intéressés au Stick et à la tape-guitare en général.


Le troisième Festival International de Tape Guitare se déroulera les 7 et 8 novembre à Allaires (petite ville de l’ouest, entre Redon et Nantes) permettra toutefois au public de mieux découvrir cet instrument.



Le festival est consacré à la technique du tapping sur les instruments à cordes (guitare, basse) mais aussi Stick Chapman ou Warr Guitar. L'événement est organisé selon trois moments forts : le stage, les Masters Class et les concerts.

Un stage dirigé par André Pelat proposera une approche des différentes technique de tapping, que chacun pourra adapter à son instrument.

Des Master Class sont organisés en fin de journée. Il s’agit d’un moment de partage autour de la technique. Différents intervenants présentent leur vision du tapping sur leur instrument.

Enfin, des concerts clôturent les deux journées et illustrent l’utilisation de la technique du tapping en "live".

Des liens à consulter :

Des sites spécialisés :
http://www.stickist.com
http://www.stick.com
http://www.warrguitars.com

Et bien sûr, le site de Korma : http://korma.free.fr

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement