Dissolution des religions ??

Aller à la page:    ... 433    
Auteur Message
quantat
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: Marquette lez lille (59, France)

Répétition du dernier message de la page précédente :
hercule01 a écrit :
quantat a écrit :

Le libéralisme de Popper n'a rien à voir avec l'idéologie néo libérale ...il signifie avant tout le rejet des systèmes utopistes - dont il montre qu'ils ne peuvent que déboucher sur du totalitarisme (il était marxiste étant jeune ... et avais vu la dérive commencé à se produire)
Sa position se fonde d'abord sur ce constat : personne ne peut prétendre connaître LA vérité




C'est pareil puisque le libéralisme classique prône la pacification suite aux guerres de religion par le commerce et par l'abolition de la morale et de toute recherche de vertue et de transcendance pour être remplacée par le droit et le système de normes techniciennes.


c'est pas parce que les deux évoquent la paix que c'est la même chose... tu te laisses abuser par le terme (libéralisme) .... il est tellement connoté qu'on a du mal à saisir qu'il puisse avoir un sens différent ... en l’occurrence le sens du terme doit être compris dans son opposition à la contrainte totalitaire.
Popper maintient une transcendance (celle de la "vérité" - que personne ne peut prétendre connaître) et une morale (inspirée de son épistémologie)
Haut
Alerter un moderateur
Blow Up
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 13 Dec 04
Localisation: Montreuil

"La Société ouverte et ses ennemis" c'est pourtant devenu un ouvrage de référence et de justification idéologique pour les ultra-libéraux et les libertariens. ça repose sur des anachronismes (parler de totalitarisme au sujet de Platon, alors que c'est un concept qui est né au XXe siècle), la critique de l'historicisme c'est toujours un avantage pour justifier et détourner les questions d'équité (et c'est pas très maitrisé dans la critique d'Hegel). Et la réfutabilité appliquée aux sciences sociales, (d'ailleurs est-ce que c'est vraiment applicable, c'est quoi le socle empirique ?) ça permet de justifier et de relativiser tout et n'importe quoi pour quelque'un de mal intentionné intellectuellement.

C'est pas pour rien que George Soros a appelé sa fondation (pour promouvoir la gouvernance mondialisée) : Fondation pour une Société Ouverte.
Haut
Alerter un moderateur
Lao
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 07 Mar 05
Localisation: Pas loin de Rennes

Du moment que l'ouverture donne le droit de piller la planète pour son bien personnel ....

_________________
--------------------------------------------------------------------------------------
"L'homme est un éternel enfant qui, pendant la partie médiane de sa vie, a la puérilité de jouer à l'adulte." Tristan Bernard"
Ne suis pas aveuglément les us et coutumes du monde." David Kirk - L'honneur du samouraï.
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 17 Jun 04
Localisation: -

Blow Up a écrit :
"La Société ouverte et ses ennemis" c'est pourtant devenu un ouvrage de référence et de justification idéologique pour les ultra-libéraux et les libertariens. ça repose sur des anachronismes (parler de totalitarisme au sujet de Platon, alors que c'est un concept qui est né au XXe siècle), la critique de historicisme c'est toujours un avantage pour justifier et détourner les questions d'équité (et c'est pas très maitrise dans la critique d'Hegel). Et la réfutabilité appliquée aux sciences sociale, (d'ailleurs est-ce que c'est vraiment applicable, c'est quoi le socle empirique ?) ça permet de justifier et de relativiser tout et n'importe quoi pour quelque'un de mal intentionné intellectuellement.

C'est pas pour rien que George Soros a appeler sa fondation (pour promouvoir la gouvernance mondialisée) : Fondation pour une Société Ouverte.


j'ai du mal à voir ce que certains reprochent à Soros (enfin si: je vois que des reproches venants de complotistes plus ou moins antisémites), tu aurais des précisions sur ce qu'on peut critiquer de son action?
Haut
Alerter un moderateur
Blow Up
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 13 Dec 04
Localisation: Montreuil

C'est un des pires spéculateurs de l'histoire (en plus principalement sur les marchés des devises), il s'est enrichi considérablement en pariant sur des crises et des effondrements monétaires comme en Angleterre, il a des centaine de milliers de chômeurs sur la conscience avec la création de hedge funds carnasiers, ila été inculpé pour délit d'initié, il a du fric planqué partout dans les paradis fiscaux.
A coté de ça il fait quelques bonnes actions humanitaires, toute l'hypocrisie et le cynisme du capitalisme prédateur résumé en un seul homme .
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 17 Jun 04
Localisation: -

tu as des liens pour avoir plus de détails ?
Haut
Alerter un moderateur
quantat
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: Marquette lez lille (59, France)

Blow Up a écrit :
"La Société ouverte et ses ennemis" c'est pourtant devenu un ouvrage de référence et de justification idéologique pour les ultra-libéraux et les libertariens. ça repose sur des anachronismes (parler de totalitarisme au sujet de Platon, alors que c'est un concept qui est né au XXe siècle), la critique de l'historicisme c'est toujours un avantage pour justifier et détourner les questions d'équité (et c'est pas très maitrisé dans la critique d'Hegel). Et la réfutabilité appliquée aux sciences sociales, (d'ailleurs est-ce que c'est vraiment applicable, c'est quoi le socle empirique ?) ça permet de justifier et de relativiser tout et n'importe quoi pour quelque'un de mal intentionné intellectuellement.

C'est pas pour rien que George Soros a appelé sa fondation (pour promouvoir la gouvernance mondialisée) : Fondation pour une Société Ouverte.


T'es neuneu ou quoi ???
T'as déjà lu la République de Platon ???

Le concept d'animal n'existait pas avant l'homme ...: les animaux n'existaient pas ?

Quant à la soi disant justification de l'ultra libéralisme par le bouquin de Popper là t'es carrément mytho ... ouvre le bouquin avant d'en dire quoi que ce soit

Pour rappel : ce que t'appelles gentiment "historicisme" c'est du finalisme historique ... et une science sociale irréfutable c'est juste du pipeau métaphysique pour esprit totalitariste

En bref : tu fais de la propagande marxiste
Haut
Alerter un moderateur
Blow Up
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 13 Dec 04
Localisation: Montreuil

quantat a écrit :

T'es neuneu ou quoi ???
T'as déjà lu la République de Platon ???

Le concept d'animal n'existait pas avant l'homme ...: les animaux n'existaient pas ?


A force de faire trop de logique, on fait des sophismes (ou pire de l'induction ) . D'autant plus que l'animal comme concept, ça ne veut pas dire grand chose.

Réduire l'analyse de la société contemporaine à l'histoire de la philosophie en occultant l'importance des changements de structures sociales, économiques et politiques, et des acteurs sociaux dans la constitution des totalitarismes. C'est pas seulement anachronique, c'est très réducteur. C'est aussi con que de dire que la société est déterminée par des lois naturelles (la décadence) ou la lutte des classes..
Enfin bon l'enfer (libéral) est pavé de d'indétermination.

quantat a écrit :
Quant à la soi disant justification de l'ultra libéralisme par le bouquin de Popper là t'es carrément mytho ... ouvre le bouquin avant d'en dire quoi que ce soit


Je ne 'ai jamais écrit que le bouquin était une justification de l'ultra-libéralisme. Mais que certaines idées de Popper (notamment dans ce bouquin) servent de socle et de justification à l'idéologie ultralibérale.
Ses idées politiques et économiques sont clairement dans la ligne de l'orthodoxie libérale, il a fait partie de la société du Mont-Pèlerin aux coté de Hayek et Friedman (c'est vraiment l'ancêtre des think thank ultra-libéraux.)
Pour ne pas admettre ça, il faut vraiment être de mauvaise foi.

quantat a écrit :
Pour rappel : ce que t'appelles gentiment "historicisme" c'est du finalisme historique ... et une science sociale irréfutable c'est juste du pipeau métaphysique pour esprit totalitariste


Bah non puisque pour Marx l'histoire est inachevée. Et puis il faudrait savoir, si on accorde pas de déterminisme à l'histoire, pourquoi parler de "finalisme" historique. D'autant plus que la fin de l'histoire, c'est plutôt un fantasme libéral d'accomplissement du capitalisme.

quantat a écrit :
En bref : tu fais de la propagande marxiste


Si ça te fait plaisir, mais je suis quand même moins doctrinaire et idéologue que toi pour le libéralisme.
Et puis la lecture de Marx elle a évoluée depuis 1945. Il y a même des gens qui se réclament de Marx et de Popper, etqui essayent de conforter le marxisme au critère falsifiabilité comme Kliman.
Haut
Alerter un moderateur
quantat
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: Marquette lez lille (59, France)

T'as raison ... tu auras TOUJOURS raison
Haut
Alerter un moderateur
manulonch
Vintage Méga utilisateur

Cet utilisateur est un technicien réparateur d'instruments et matériel audio

Inscrit le: 04 Nov 03
Localisation: Mons (7000, Belgique)

Blow Up a écrit :
Il y a même des gens qui se réclament de Marx et de Popper.


Le poppers j'ai pas essayé, mais parait que c'est marrant !
Haut
Alerter un moderateur
Kandide
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 09 Feb 11
Localisation: perdu dans l'Espace-Temps

manulonch a écrit :
Blow Up a écrit :
Il y a même des gens qui se réclament de Marx et de Popper.


Le poppers j'ai pas essayé, mais parait que c'est marrant !


N'oubliez pas qu'il y a aussi Piper !

_________________
Prenez soin des autres comme de vous-même.
AMOUR & PAIX & BONHEUR POUR TOUS !!!

Faites l'Amour le plus souvent possible, (pas la guerre) ! Sponsorisé par le lobby du préservatif...
(je touche ainsi 1 centime par préservatif vendu)

Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. (Karl Popper)

L'homme est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est. (Albert Camus)

Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait.
(Marcel Pagnol inspiré par Mark Twain....)
Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait.
(Mark Twain)

"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres.
Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça"
(Michel Collucci, alias Coluche)

"skynet": Bon, t'es un gentil: je t'efface pas!

Citoyen d'honneur de la Savoie Libre décerné par SharkFood himself !

Jules_albert: je ne sais pas sur quelle planète tu vis, kandide, mais sur la terre...
Haut
Alerter un moderateur
Page 433 sur 436 Dissolution des religions ?? › début du sujet
Aller à la page:    ... 433