Les expressions/tics de langage qui vous énervent...

Aller à la page: ... 164  
Auteur Message
fabh
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 07 Dec 05
Localisation: 74

Répétition du dernier message de la page précédente :
Biosmog a écrit :
rapideyemove a écrit :
fabh a écrit :
rapideyemove a écrit :
Bête de somme comme beast of burden ?


Non, comme "l'autre soir j'ai vu un bête de concert".


Jamais entendu.


Moi non plus, je me demande de quand ça date.


Fin des années nonante, début des années 2000. A l'époque où j'étais au lycée, en gros.

_________________
jjloco: "Réfléchis-y, j'ai profité de cet échange avec fabh pour avancer, tâche d'en faire de même..."

Bluesbarbu: "Fabh est mon idole"
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

Biosmog a écrit :
Sinon, ça me rappelle (va savoir pourquoi) mon petit neveu qui me demandait pour Noël un "livre d'époque". Un peu surpris, n'ayant pas anticipé les penchants bibliophiles de ce jeune représentant d'une lignée familiale de qualité (bientôt sur Backstage), je lui demande de préciser: il voulait un "livre avec des dinosaures".


Une belle ère pour un livre d’époque.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Le Corbusier
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 02 Oct 13
Localisation: près de Plaisir (78)

rapideyemove a écrit :
Biosmog a écrit :
Sinon, ça me rappelle (va savoir pourquoi) mon petit neveu qui me demandait pour Noël un "livre d'époque". Un peu surpris, n'ayant pas anticipé les penchants bibliophiles de ce jeune représentant d'une lignée familiale de qualité (bientôt sur Backstage), je lui demande de préciser: il voulait un "livre avec des dinosaures".


Une belle ère pour un livre d’époque.

Ère jurassique, donc.

_________________
-
À VENDRE :
- neufs : Straplok Dunlop, cordes ukulélé Martin
https://www.guitariste.com/forums/achat-vente-echange,a-vendre-neufs-s[...]html

Une bonne adresse :
BUFFALO RECORDING STUDIO / Limehouse, London UK
http://buffalorecordingstudio.com
https://www.facebook.com/buffalorecordingstudio/
https://www.facebook.com/jb.pilonmusic/
Haut
Alerter un moderateur
numero27
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 07 Feb 06
Localisation: Paris (75, France)

rapideyemove a écrit :
fabh a écrit :
rapideyemove a écrit :
Bête de somme comme beast of burden ?


Non, comme "l'autre soir j'ai vu un bête de concert".


Jamais entendu.

Dans ce genre de structure, en tout cas.


T'es serieux ? je crois que ça m'arrive encore de le placer, c'etait très courant comme expression et il me semble que ça l'est toujours ...
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

Aussi sérieux et sincère que possible.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Biosmog
Vintage Total utilisateur

Inscrit le: 27 May 13
Localisation: -

C'est vrai que pour notre génération d'époque, une "bête de concert" ça se rapprochait plutôt de ça:


_________________
adieu g.com
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

Biosmog a écrit :
C'est vrai que pour notre génération d'époque, une "bête de concert" ça se rapprochait plutôt de ça:





Et, ici, la rigueur syntaxique retrouve sa connaissance, dans l’escalier : une bête de concert, comme son bestiau, déconcertent.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
numero27
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 07 Feb 06
Localisation: Paris (75, France)

M’a pas l’air bien Vegan sa liquette ...
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

«Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
Comme le soir tombait, l'homme sombre arriva
Au bas d'une montagne en une grande plaine (...)»



C’était Totor le patron, dans la Légende des Siècles, avec le sobre intitulé de cette pièce, La Conscience.
Tout un programme.
Ou un poème...

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Masha
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 19 Apr 06
Localisation: -

manulonch a écrit :
Masha a écrit :
Ça me rappelle que que les expressions des années 90 que j'utilisais dans ma jeunesse (péta, keus, relou...) ont quasiment toutes disparu


Mauvaise nouvelle, tu fais partie des vieux.



_________________
"Masha ... Comment fais-tu pour, si régulièrement, trouver de telles horreurs : c'est inécoutable !!!!"
Haut
Alerter un moderateur
Adam Bopel
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Nov 04
Localisation: French Caen Caen

rapideyemove a écrit :
«Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
Comme le soir tombait, l'homme sombre arriva
Au bas d'une montagne en une grande plaine (...)»



C’était Totor le patron, dans la Légende des Siècles, avec le sobre intitulé de cette pièce, La Conscience.
Tout un programme.
Ou un poème...

Je le savais !




Dût sa modestie légendaire en souffrir, Johnny était un fin lettré ...

_________________
Better to remain silent and be thought a fool than to speak out and remove all doubt. (Abraham Lincoln)
https://www.facebook.com/pages/Two-for-the-Road-Duo-Jazz/3428934358003[...]f=hl
Membre de la Frédéric Favarel connexion....
https://www.facebook.com/cobaltquartet/?ref=aymt_homepage_panel
Haut
Alerter un moderateur
Page 164 sur 166 Les expressions/tics de langage qui vous énervent... › début du sujet
Aller à la page: ... 164