Carl Martin Andy Timmons Compressor et Plexitone Lo Gain

Erig Lebadec - Le 22 Mars 2016
CARL MARTIN fait du neuf avec du vieux ! Nous retrouvons ici deux best-stellers de la marque dans des versions revisitées, mais toutefois pas dans le but de remplacer leurs aïeules. La PLEXITONE, la mythique overdrive de MARTIN se trouve déclinée en version low-gain, permettant une utilisation plus subtile et variée : soit en préamp de fin de chaîne ou en pré-boost. Une nouvelle version du très répandu et adulé COMPRESSOR/LIMITER, créée en collaboration avec Andy Timmons, se retrouve adjointe d'un deuxième canal, permettant de programmer deux réglages différents de compression et de volume sur une seule pédale.

Andy Timmons Signature Compressor/Limiter
Ce compresseur doit sa renommée à sa totale transparence. Beaucoup d'autres ont tendance a colorer légèrement le son, notamment en retirant une dose plus ou moins flagrante de basses fréquences ou renforçant les hauts médiums, ce qui peut être parfois souhaitable et recherché notamment par des musiciens de country. Le compresseur MARTIN séduira davantage les amateurs de sons charnus et résonants. Pensez par exemple à David Gilmour, Mark Knopfler, Larry Carlton...
 
Cette nouvelle version comporte strictement les mêmes contrôles que la précédente : comp, level, threshold et response. Martin a ajouté un deuxième canal sur lequel vous pouvez régler différemment le taux de compression et le volume (« comp » et « level»). Les réglages de « threshold » et de « response » sont communs aux deux canaux. L’intérêt est de pouvoir programmer au besoin un son lead en plus du réglage de base, que ce soit en utilisation totalement clean ou pour booster un drive situé en aval de la pédale. Pour passer de l'un l'autre il suffit d'appuyer sur le footswitch « select » ou de connecter un switch externe sur la prise jack située sur le côté gauche de la pédale. Comme sur beaucoup de pédales MARTIN, il n'y a pas de compartiment pour pile. La pédale fonctionne sous alimentation standard 9V, centre négatif. Les effets CARL MARTIN fonctionnent en réalité sous 12V, mais comportent un convertisseur de tension interne.

Le mini potentiomètre « threshold » (seuil) détermine à quel volume d'entrée va s'opérer la compression. Si vous souhaitez atténuer uniquement les très fortes attaques, tournez le potentiomètre plutôt dans le sens des aiguilles d'une montre. Si vous souhaitez raboter franchement la dynamique, tourner le dans le sens inverse. La LED bleue dénommé « busy » vous donnera sera une bonne indication visuelle du reglage du treshold : elle brille plus ou moins selon l'attaque que vous donnez, indiquant la réaction du compresseur en temps réel. Notons que cette LED est active même quand la pédale est bypassée. Le réglage « response », ou plus communément « knee » est a utiliser en conjonction avec le « thershold » détermine la courbe de réponse de la compression. Pour un usage de type limiteur (c'est à dire une compression assez douce) réglez le potentiomètre vers la droite. Pour un effet plus drastique, orientez le vers la gauche. Le réglage « comp » détermine le taux général de la compression. Le pousser aura pour effet d'anéantir la dynamique et donc de baisser le volume. Le réglage « level » permet de d'ajuster le niveau du son traité au niveau du son initial, voire de le booster.

Il faut penser cette pédale comme un combi compression/booster. Et j'ai été totalement convaincu par les deux canaux commutables qui offrent un confort et un contrôle sur le son indéniable, que ce soit en utilisation purement clean ou en saturé. Le réglage de la compression n'est pas toujours chose facile et il faut souvent trancher entre précision et puissance. Ici, nous avons les deux, et cette signature Andy Timmons va amener les guitaristes friands de boosters à alléger leur pédalboard.

 
PlexiTone Lo-Gain
Voici une autre déclinaison maline d'un effet bien connu de chez MARTIN. La PlexiTone, overdrive vraiment très marshallienne, se retrouve ici dans une version épurée. Point de bizarrerie ici, un jack in, un jack out, trois réglages de tone, gain et volume ainsi un slot pour alim 9V standard. On ne peut pas mettre de pile dans la pédale.

La plage de gain se retrouve revue à la baisse pour une dynamique accru. Cette pédale n'est pas vraiment conçue pour être le seul élément de votre chaînage de distortion. LESS IS MORE !Pensez la comme une version british de la mythique Tubescremer d'Ibanez. Elle sera idéale (pour qui aime habiller son son de noir et d'or) pour aller grossir et/ou faire chanter une entrée d'ampli légèrement crunch, mais aussi en fin de chaîne, alimentée par un drive que l'on placera en amont. La Plexitone apportera dans les deux cas la fameuse couleur Marshall des 70's, aussi évidente à entendre que casse gueule à décrire : riche en médiums, granuleuse dans les aigus, compressée dans le bas du spectre, à la fois moelleuse en rythmique et chantant en lead.

Seul petit défaut : la course du potentiomètre de tonalité, bien que complète, est un peu violente. Le son se révèle très, trop brillant une fois dépassée la moitié de la course. On aurait préféré que les réglages délivrés dans le premier quart du potentiomètre se déploient sur au moins la moitié, permettant un affinage plus précis de la tonalité.


Prix conseillés :
250€ pour le Compressor/Limiter Andy Timmons Signature
160€ pour la Plexitone Lo Gain

Le plus :
les deux canaux du Compressor : fonction très utile
la PlexiTone qui change de fonction mais garde son esprit
le tension interne des pédales Martin interdit leur utilisation sur pile

Les moins :
la PlexiTone un poil trop brillante
le Compressor un peu cher

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT

Carl Martin  Plexitone Lo Gain
Carl Martin Plexitone Lo Gain
Carl Martin Pro Series Signature Andy Timmons Compressor Limiter
Carl Martin Pro Series Signature Andy Timmons Compressor Limiter