Visual Sound - VS-XO

Gregory Priouret - Le 09 Septembre 2014
Présents sur les salons de début d’année 2014, la société américaine Visual Sound menée par Bob Weil en a profité pour lancer quelques nouveautés dont ce double overdrive dénommé VS-XO (nous pourrions interpréter ce nom comme une référence au Cognac… mais cela est beaucoup plus simple: VS pour Visual Sound et XO pour eXperimental Overdrive). Faisons donc un tour de cette double pédale au nom prometteur…

Ces derniers temps, nous observons deux grandes tendances dans l’industrie des effets de guitares : les mini-pédales (TC Electronics, Mooer, Lovepedal) et les doubles pédales (2 effets au sein d’un même boitier). Ainsi après le best-seller Jekyll & Hyde et H20, voici deux Overdrive – avec chacun leur personnalités, dans un même boitier.
A la sortie de son carton, la pédale est rangée dans un sac en velours, les pieds en caoutchouc à part, accompagné d’un autocollant reprenant le logo Visual Sound, un bon à remplir (pour profiter de la garantie à vie) ainsi qu’un mode d’emploi clair et simple. Le boitier est typique du constructeur américain, ultra solide et prêt à résister à des années de tournée. Les potentiomètres sont également gage de qualité, avec cependant un léger bémol sur ceux de Clean & Bass Bosst, bougeant légèrement  dans leur logement. La VS-XO doit être alimentée en 9volts, pile ou secteur.

Flexibilité…
Comme souvent chez Visual Sound , il y a pléthore de connectiques et options (visibles et cachées). La VS-XO est réellement conçue pour être utilisée comme deux pédales qui auraient été physiquement collées l’une à l’autre. Ainsi nous trouvons 2 entrées et 2 sorties, soit une paire pour chaque overdrive, ouvrant la porte à diverses possibilités de connexions :
IN (1 ou 2) = > OUT (correspondant à l’entrée choisie) :
Un seul des overdrive est utilisé
IN 1 = > OUT 2
La guitare entre dans OD1 (tranche de droite) et se dirige automatiquement dans l’OD 2 (tranche de gauche) pour ensuite ressortir sur l’ampli
IN2 => OUT2 + câble patch + IN 1 = > OUT 1
L’ordre des deux overdrive est ainsi inversé par rapport à la configuration précédente.

Chacun de ces effets est commutable via un solide footswitch en métal – Visual Sound est ainsi revenu à cette matière et a abandonné les footswitch en plastique présents sur la série V. Il est à noter que ces interrupteurs (dits « softs touch = pas de « clic » lorsqu’on les presse) sont True-Bypass. Ce statut peut cependant être modifié (pour chacun des deux canaux) via deux mini-switchs se situant à l’intérieur du boitier et pouvant activer le Pure Tone buffer, technologie propriétaire (très transparente) de Visual Sound, pour remettre à niveau un signal de guitare ayant déjà parcouru plusieurs mètre de câble depuis la sortie de la guitare…. Il est également possible d’envisager l’utilisation d’un switcher (tels ceux fabriqués par G-Lab, One Control, Voodoo Lab ou encore Disaster Area) et utiliser l’un des canaux uniquement en tant que buffer (débrayable au cas ou une fuzz traine à coté) et le second en Overdrive.

De nombreux paramètres
Chaque canal comporte 3 réglages de base que sont le Drive, le Tone (agissant sur les aigus - en les saturant légèrement lorsque poussé au delà de 6 sur le canal 2) et le Level. Tandis que la tranche de droite possède des mediums légèrement en avant, celle de gauche nous offre une égalisation de base un peu plus plate. L’Overdrive 2 se voit ajouté un mini potentiomètre « Bass » permettant de couper ou pousser les fréquences basses.
Le premier canal offre un peu plus d’options, à commencer par le « Clean Mix ». Ce potentiomètre va permettre de régler la dose de l’effet injectée dans votre signal de base. Ainsi positionné sur 7h, il désactive le drive, le Tone, et les 2 autres sélecteurs (Clipping & Bass), et transforme ce canal 1 en Booster (souvenez vous qu’il est possible d’inverser l’ordre des canaux et placer ainsi ce booster avant ou après l’overdrive 2 – tranche de gauche). Le Unity Gain se trouve au quart de la course du potentiomètre, ce qui laisse une grande marge de manœuvre pour le boost.
Nous trouvons ensuite 2 interrupteurs 3 positions, le premier agissant sur le « clipping » et l’autre sur les fréquences basses. Ce premier interrupteur est lié à la manière de créer la saturation (afin de reproduire le rendu de la saturation naturelle des lampes d’amplificateur), ici via des diodes : celles-ci sont reliées entre elles et écrêtent le signal (et fabriquent ainsi une saturation). Le Canal 1 de la VS-XO propose 3 options de clipping, offrant chacune un niveau et un type de saturation différents (à écouter dans le test vidéo).
L’interrupteur 3 postions Bass aura exactement la même fonctionnalité que le contrôle du même nom du canal 2, si ce n’est qu’il offre 3 positions : légère atténuation des bas, léger boost, et boost important.




Conclusion
Cette pédale 4-en-1 se démarquera par sa flexibilité à défaut d’avoir une forte personnalité : cumulant 2 overdrives indépendants aux caractères différents, un booster et un buffer de qualité, la VS-XO sera une boite à outils très fournie s’appliquant à de nombreuses situations.  Proposée à 188€ T.T.C (prix généralement constaté), cette nouvelle Visual Sound sera un outil flexible et très utile dans un GigBag !


Les plus :
+ Deux overdrive indépendants
+ Un boost
+ De nombreuses options
+ Des connectiques offrant plusieurs combinaisons

Les moins :
- Le manque de personnalité

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • MXR microamp VS XOTIC rc booster (10)
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement