Décès du chansonnier François Corbier

Judicaël Tribillac - Le 02 Juillet 2018
Décès du chansonnier François Corbier
Alain Roux qui avait choisi le pseudonyme de François Corbier s'est éteint le 1er juillet 2018 des suites d'un cancer. Lui qui avait bercé la jeunesse des enfants des années 80-90 dans les différentes versions du Club Dorothée était avant tout un chansonnier qui guitare à la main, avait débuté dans les cabarets où son humour lui avait aussi bien ouvert les portes de chez Georges Brassens que celles de la télé.

Suite à la disparition de François Corbier à l'âge de 73 ans, de nombreux médias relaient principalement l'histoire de sa carrière télévisuelle. Mais chez Guitariste.com, c'est surtout au chansonnier que nous souhaitions rendre hommage, lui qui nous a tant faire rire avec ses chansons flash ou encore pendant l'interview qu'il nous avait accordée il y a quelques années pour la sortie alors de son album "Toi, ma guitare et moi".

Son frère qui venait de s'acheter une guitare lui avait interdit d'y toucher alors qu'il partait faire son service militaire. Il n'en fallait pas plus pour pousser le jeune Alain Roux (son véritable nom) à se saisir de l'instrument et d'essayer de reproduire ce qu'il entend alors à la radio. A l'âge de 17 ans il se présente à BobinoGeorges Brassens le reçoit en personne et l'encourage à persévérer et enregistrer un album, ce qu'il fera avec Alain Barrière en dès 1969 apprenant ainsi le métier. Puis il ira peaufiner son art de chansonnier dans les cabarets avec ses textes courts à l'humour caustique qui fait rire aussi bien les adultes que les enfants qui les accompagnent occasionnellement. 

C'est ainsi qu'il sera repéré puis deviendra animateur télé pendant 18 ans. Une période dont on retient surtout sa capacité à écrire des chansons chaque semaine ou encore le jeu qui consistait à demander 5 mots aux membres du public qu'il utilisait dans une petite chanson créée sur l'instant. Il enviait son ami Cabu, car le dessinateur avec qui il avait un temps partagé l'écran, avait su à la fois dessiner pour les enfants puis dans les pages de Charlie Hebdo se montrer beaucoup plus mordant dans ses caricatures. C'est ce que Corbier cherchait à faire dans son registre de cabaret après la télé, mais l'étiquette du Club Dorothée lui a cette fois-ci fermé les portes comme il s'en plaignait en 2016 lors d'un passage sur une grande radio nationale.

De Corbier, comme on l'appelle affectueusement, nous conserverons le souvenir de son large sourire, sa bonne humeur, ses textes drôles et son franc parlé, chapeau sur la tête et son Ovation entre les mains. D'ailleurs, clin d'oeil qu'il aurait sans doute apprécié, nous l'avons référencé ici en tant que Guitar Heroe ! Il fallait bien ça !

Lire les 10 messages sur le sujet Corbier !

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :

Le 13 Octobre 2003