Chad Smith et les délirants Bombastic Meatbats

la rédaction - Le 27 Mai 2010

Depuis la pause que se sont imposés les Red Hot Chili Peppers, Chad Smith n’a pas été le moins actif des quatre membres du groupe californien… Entre Chickenfoot et aujourd’hui ses Bombastic Meatbats, le délirant batteur a même été découvert par de tout nouveaux publics : les hard rockeurs pour qui les auteurs de « Under The Bridge » demeuraient trop pop ou lisses et maintenant les amateurs de jazz, fusion et funk. Les contributions de l’homme à la casquette sur les albums du vétéran Glenn Hughes avaient déjà démontré que son talent de batteur pouvait se décliner dans des environnements au groove prégnant mais rien ne pouvait nous préparer à Meet The Meatbats aux improvisations omniprésentes, soignées et fondamentalement infectieuses.

Cette première production de Chad Smith’s Bombastic Meatbats renvoie tout droit aux maîtres du jazz rock. Il y a quelque chose de Pat Metheny dans la progression des accords et la facilité apparente de l’ensemble, quelque chose de Deep Purple ou de The Jeff Beck Group dans le minimalisme et les respirations que se permettent les riffs, quelque chose de Led Zeppelin dans la manière dont le quartette communique instinctivement, quelque chose de Frank Zappa dans la virtuosité qui n’est jamais gratuite. La liste, encore longue, peut se développer à volonté.

« Chacun de notre côté, nous n’avions jamais passé aussi peu de temps à réaliser un disque », explique Jeff Kollman, le guitariste du combo. Et cela n’étonne guère tant les dix titres (onze pour la version européenne) évoquent la spontanéité d’une première prise. Les longs passages où claviers et guitare évoluent ensemble pour créer des harmonies typiquement progressives font quant à eux penser aux parties instrumentales des Flower Kings, la concision en plus.

Car, en dépit de ses ambitions, Chad Smith’s Bombastic Meatbats reste accessible et ne sombre jamais dans la vacuité auditive caractéristique d’une grande partie des disques de jazz rock instrumentaux. La raison tient en deux mots : dynamisme et envie comme l’excellent « Death Match » le prouve. Loin de se focaliser uniquement sur la frappe puissante et précise de Chad Smith, le groupe sait donner des moments de gloire à chacun de ses musiciens, parfois même en dehors de leurs soli respectifs.

Néanmoins, malgré toute cette bonne volonté, Meet The Meatbats compte en ses rangs quelques morceaux décevants comme « Night Sweats », « Pig Feet » ou « Tops Off » dont les jams ne semblent aller nulle part. Tout l’inverse de « The Battle For Ventura Blvd. », « Death Match » ou même « Lola » (et sa vagabonde guitare acoustique) qui combinent mélodies et improvisations pour un rendu remarquable. Chad Smith’s Bombastic Meatbats ne prétend en rien réinventer l’eau chaude mais sa science de la musique et la curiosité d’entendre un des meilleurs batteurs de pop rock dans un contexte totalement différent suffira pour convaincre tout fan de fusion de jeter une oreille sur ces débuts prometteurs.


Line-up :
Chad Smith (batterie)
Jeff Kollman (guitare)
Kevin Chown (basse)
Ed Roth (claviers)

Tracklist de Meet The Meatbats (en gras les morceaux essentiels) :
1. Need Strange 5:21
2. The Battle For Ventura Blvd. 5:34
3. Oh! I Spilled My Beer 4:07
4. Tops Off 6:29
5. Death Match 5:55
6. Night Sweats 5:58
7. Pig Feet 4:16
8. Lola 5:46
9. Bread Balls 5:37
10. Into The Floyd 6:46

Discographie :
Meet The Meatbats (2009)

Chad Smith’s Bombastic Meatbats – Meet The Meatbats
Ear Music

POUR ALLER PLUS LOIN

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement