Test de la Cort Java Sunset G280DX

Chris Martins - Le 21 Décembre 2018 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
Les sud-coréens de Cort n'en sont pas à leur coup d'essai lorsqu'on aborde le sujet des Super Strat, guitares basées sur le modèle développé par l'illustre Leo Fender au début des années 50, mais emmenées vers une vision plus moderne. La marque existe depuis 1973 et peut s'enorgueillir d'avoir toujours produit des instruments au rapport qualité-prix excellent. Mais dans l'offre de marché actuelle, sortir du lot n'est pas chose aisée. Alors quand Cort propose un classique revisité, qu'est-ce qui en ressort ?

Un bulletin de naissance avec du pédigrée. 

Commençons pas une évidence : la guitare est esthétiquement très réussie et plutôt bien née. Un corps en aulne, où nombre de concurrents préfèreront du tilleul, moins cher mais aussi moins traditionnel par rapport à son inspiratrice, une table en érable suffisamment épaisse pour donner un peu de profondeur au veinage et au relief et donc influer sur le son, un manche vissé 4 points en érable "dur" ( Hard Canadian Maple ) vernis, un dégradé de bleu vers un blanc, tous deux translucides très modernes ( et très à la mode chez les constructeurs depuis quelques temps ), assez original, et qui donc ne plaira pas à tout le monde, deux simples bobinages maison référence 63 et un double référence 59, rapport à leurs influences tonales respectives à n'en point douter, vibrato tout acier inox qui respire la qualité, volume, tonalité et mécaniques à blocage, un set de base mais qui promet une belle polyvalence s'il est à la hauteur. Cort n'a rien oublié, et l'influence esthétique, comme en équipement de guitares custom-shop de marques très haut de gamme comme Suhr, se fait sentir. 

Sensations initiales et prise en main. 

De prime abord, la guitare est très bien équilibrée, dense mais pas lourde, les mains trouvent naturellement leur place sur le manche comme au niveau du chevalet. Habitué des diapasons plus courts et des demi-caisses, je n'ai pas de difficulté particulière à me sentir à l'aise sur cette, décidément très jolie, Cort. Le manche est très agréable, avec un radius relativement plat, et une largeur plutôt moyenne. On n'est pas sur un manche destiné au shred, même s'il n'empêche pas un jeu rapide et fluide pour autant. La sensation de vernis est un poil trop lisse à mon goût car je préfère le toucher du bois plus naturel, ou au moins d'un vernis mat, mais pour autant ce n'est pas désagréable. L'accès aux aigus se fait sans encombre grâce à un talon ergonomique. Le vibrato est très souple, on sent bien la masse d'acier qui l'équilibre et le rend très contrôlable. Réglé légèrement flottant d'origine, on peut pas mal s'amuser avec avant de risquer la sortie de route côté accordage. 

La guitare résonne correctement à vide, le timbre est déjà agréable, et annonce une bonne surprise si le set de micros est à la hauteur. 

En cas de besoin, l'accès au réglage de tension du manche se fait très simplement, au niveau de la jonction corps-manche côté touche, encore un petit côté "custom shop" bien agréable.

Et la fée électricité débarque. 

Branchée dans un Blackheart 15 watts tout lampes dans un 4x12 Marshall, en clean, la guitare développe une voix douce et légèrement feutrée. Il faut monter un poil le gain par rapport à d'autres guitares pour la réveiller un peu. Le niveau de sortie des micros ne semble pas faible, mais leur timbre est un peu plus doux que les micros que j'ai tendance à  affectionner, leur donnant un côté moelleux, mais pas très percutant, et c'est valable pour l'ensemble du set. J'ai dû pousser le gain et les aigus d'un cran et la présence également sur l'ampli pour obtenir une réponse comparable à celle d'autres guitares de ma collection, à volume équivalent. 

Mais soyons honnêtes, les micros qui équipent cette, décidément vraiment très très jolie Cort G280DX, ne sont pas mauvais du tout, car ils restent précis. Les harmoniques sortent bien, ils sont équilibrés entre eux, peu de différence de volume entre le double seul et les autres positions par exemple, et au final ils sonnent très correctement. C'est juste qu'il leur manque un petit peu de présence et de punch pour en faire un kit qui satisferait encore plus de monde en sonnant plus moderne, et éviterait sans doute à beaucoup de gens de les remplacer par un kit plus haut de gamme, ou du moins plus personnel. 

Pour détailler micro par micro, le double est très équilibré, avec un niveau de sortie correct mais plutôt "vintage", à l'aise en classic rock, blues moderne, hard-rock un peu vintage, fusion et tout style qui aura besoin d'un son dense mais pas trop nerveux. Oublions directement le metal moderne sous quelque forme que ce soit, ce n'est pas le propos de cette guitare de toute manière. Le simple central fait son office avec pas mal de grain, cette position lui va bien et le même simple en position grave, là aussi mérite son label "63" car le grain général est bien là, même si un micro avec un tout petit peu plus de niveau en grave aurait sans doute encore augmenté l'intérêt de cette position et complété l'offre sonore. 

Les deux positions sonnent néanmoins suffisamment distinctement pour que ce point soit simplement noté, plus que reproché. Les positions intermédiaires font leur job et proposent un joli son proche d'une Telecaster entre le double et le micro simple milieu qui ajoutent encore un peu de polyvalence, la position milieu-manche étant très très chantante avec un peu de drive dans le son clair. 

En saturé, l'impression de moelleux se confirme et s'accentue même légèrement. Le double est très équilibré, et manque légèrement de haut, le rendant un peu moins précis qu'on pourrait le vouloir sur une guitare orientée "moderne". Le micro central confirme les bonnes impressions ressenties en clean, et le micro grave également, avec le même léger reproche de manque de niveau dans cette position. Les positions intermédiaires me séduisent moins en saturé, car elles démontrent moins de couleur personnelle. 

Pour terminer sur le set de micros, à mon avis on aurait gagné à installer un kit plus moderne sur l'instrument car si la qualité des micros est indéniable, ils sont en légère contradiction avec la destination affichée de l'instrument. Je les trouve orientés, plus vintage que ce que la guitare "annonce" esthétiquement, tant sur le niveau de sortie que les timbres, comme sur le plan du reste de l'équipement, et un kit plus moderne de micros aurait réellement proposé un ensemble cohérent de A à Z.

Mais soyons honnêtes, ce sont de bons micros et les remplacer ne sera absolument pas "forcément" indispensable. Je suis même convaincu que pour un grand nombre de gens, ils feront le boulot sans aucun souci, mais pour les plus exigeants sur le plan personnalité de la guitare, un changement du kit pour quelque chose de plus moderne transformera probablement cette très bonne guitare prise d'origine en machine de compétition. 

Le vibrato est très souple, on peut l'actionner dans les deux sens, les mécaniques à blocage font leur office et tant qu'on ne tombe pas dans un délire d'utilisation "hors contraintes", la stabilité de l'accord est très bonne, et le contrôle excellent. 

Alors, du coup, on dit quoi ?

On dit bravo Cort. Proposer un instrument fiable, bien conçu, esthétiquement très joli, moderne et bien équipé à un tarif aussi raisonnable est une belle réussite. 

La guitare est polyvalente, agréable, sonne globalement très bien malgré un kit de micros qui méritera une upgrade pour plus de personnalité si celui-ci vous parait un peu trop moelleux, un presque sans faute pour Cort qui confirme qu'ils ne sont pas là depuis plus de 45 ans par hasard. 

Les plus : 

 - Esthétique TRÈS réussie
 - Equipement d'origine complet et moderne
 - Confort de jeu excellent
 - Stabilité de l'accord

Les moins :

 - Kit de micros correct mais perfectible
 - Manche vernis gloss

Caractéristiques techniques

 - Corps aulne
 - Table érable figuré
 - Manche érable
 - Touche érable (radius compensé 12-16")
 - Sillet 42 mm
 - 2 micros simples vts-63 et 1 double vth-59
 - Voiced tone, 1 volume, 1 tonalité
 - Sélecteur 5 positions, vibrato CFA-III
 - Mécaniques à blocage étagé
 - Accastillage chromé, tête assortie
 - Cordes d'Addario exl-120 (9-42)

Tarif : 609 euros TTC, prix catalogue (549 euros TTC en prix marché constaté). 

Distribution
Produit Cort distribué par Saico.

COMMENTAIRES (6)


CTDP
# Publié par CTDP le 22/11/2019 à 18:12   Répondre
J'ai testé ce modèle, dans l'autre coloris.
Un sentiment de guitare haut de gamme qui me rappelle étrangement une Music Man Van Halen. Des prestations très qualitatives, une vraie table en érable, un super trémolo, de belles sonorités, tout ça au prix d'un bas de gamme US. Les sonorités sont excellentes, elle a ce côté nasillard que j'aime bien, elle a sa personnalité et ne peut donc se comparer à une strato ou autre chose. Elle me fait envie !
MisterRoboto
# Publié par MisterRoboto le 22/03/2019 à 11:36   Répondre
J'avais cru comprendre que Cort avait intégralement délocalisé sa production en malaisie après son affaire d'esclavage, de meurtre et maltraitance d'employés au début du 21è siècle ?

La production en Corée ne serait plus que marginale. Quid ?
erbos
# Publié par erbos le 12/01/2019 à 20:46   Répondre
Elle est superbe. j'ai la G260DX et bien franchement elles sont très comparables.
bliss
# Publié par bliss le 31/12/2018 à 16:17   Répondre
Chriiiiiiis !!!
viso56
# Publié par viso56 le 21/12/2018 à 18:32   Répondre
Pour qui cherche une bonne petite guitare pour jouer tout style et sans hypothéquer son compte en banque ; j'aime bien la démarche et la réalisation.
totoleheron
# Publié par totoleheron le 21/12/2018 à 15:05   Répondre
Jolie guitare.

D'habitude les guitares bleues sont horribles, la couleur ne rend pas et là c'est mignon.
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement