Test de la pédale Myriad Fuzz par Vemuram

- Le 10 Mai 2019 - Note Guitariste.com : (3/5)
VEMURAM se présente en tant que marque dédiée aux belles sonorités, concevant des pédales subtiles, conservant les qualités de l'instrument et de l'amplificateur qui l'encadrent, et fabriquées à la main au Japon. Cette Myriad Fuzz est la petite sœur de la Myriad, projet bâti autour des sonorités fuzz et développé en collaboration avec le guitariste de blues Josh Smith, dont nous avions déjà testé une pédale signature avec le Dual Trem de J.Rockett Audio (ici). Voyons en détails cette jolie pédale dorée.

Découverte de la pédale

La boite de la pédale, ou devrions-nous plutôt appeler cela "coffret", est très luxueux, avec un plastique à gros grain noir et lettrage doré. L'un des cotés porte le nom (ou les noms, on s'y perd un peu) du produit, à savoir "Tri sound (custom pedals from Tokyo)",  "Myriad Fuzz"– à la main, ainsi que le numéro de série - Tri-Sound semble être le groupe propriétaire de la marque Vemuram, des baffles String Driver ainsi que des pédales Shanks. De l'autre coté, on trouve un sigle "JSV" (pour Josh Smith Vemuram).

À l'intérieur se trouvent un large autocollant en lettre d'or VEMURAM ainsi qu'un mode d'emploi/descriptif de notre affaire, en anglais et japonais. Nous notons également la présence d'un accessoire que nous n'avons jamais vu fourni par un fabricant jusqu'à présent : un mini tournevis :).

Et voici donc la pédale qui, il faut insister dessus, est vraiment très belle et soignée (et assez lourde – 425g) : on se trouve face à un boitier en cuivre (pour améliorer l'isolation face aux parasites électriques), avec une robe "burst" allant d'une sorte de marron à de l'or sur les arrêtes. Le coffret est terriblement réussi, épuré et classieux. Un petit lingot en somme (idée qu'on retrouvera en conclusion). Le seul point négatif avec ce genre d'objet étant qu'il ne peut rester propre et beau très longtemps (surtout lorsque "manipulé" par les pieds).

Nous retrouvons nos basiques : entrée pour jack 6,35mm sur le coté droit, sortie sur le coté gauche, jouxtant une embase pour alimentation secteur 9VDC (l'utilisation d'une pile 9V est également possible). Sur le haut de la pédale, nous trouvons (à coté de la signature de Josh Smith) un mini potentiomètre (trimpot) destiné à ajuster le bias du transistor au germanium qui se trouve à l'intérieur (d'où le tournevis...)

Sur la face avant, rien ne semble très compliqué : un Level, un Fuzz, un Tone et un Feel (seul contrôle qui ne dévoile pas immédiatement son impact). Cette machinerie est activée par un footswtich. Les 2 larges cache-potentiomètres transparents au caractère vintage renforcent la personnalité de cette vraiment très belle Myriad Fuzz.

Branchements

Fuzz à 0, Level sur 2 ou 3... on sait directement que la Myriad ne fera pas dans la dentelle : rien ici ne sera "léger" ou à moitié. Juste une énorme fuzz, imposante (loin de ce que peut par exemple être une Fuzz Face). Le potentiomètre Fuzz commence son action sensiblement à partir du 2ème quart de sa course où l'on sent (si c'est encore possible) un léger tassement (compression du son). Entre la moitié et la fin du parcours du potentiomètre, on sent une très subtile augmentation du gain.

Bien que ne proposant pas une grande amplitude de gain (nous sommes ici dans le gros gain), la Myriad réagit très bien au jeu du potentiomètre de volume de la guitare. Les sonorités sont agréables, issues du binôme transistor Germanium et Silicium qu'a souhaité Josh Smith "pour bénéficier de la respiration du silicium et de la chaleur du germanium". Profitons-en pour rappeler que l'utilisation de ces transistors dans une pédale implique qu'elle soit placée en première position dans votre chaine de pédale et autres. En effet, les pédales Fuzz de ce type voient leurs sonorités totalement modifiées lorsqu'elles se trouvent après un buffer. Le Tone est extrêmement réactif, rendant la Fuzz complètement sourde ou à l'opposé criarde (on préférera le laisser au centre, très bien balancé). Quant au Feel, nous ne sommes pas très certain de son action. Il semble ajouter/couper quelques bas, mais cela vraiment très légèrement – et le mode d'emploi ne nous a pas vraiment renseigné la dessus. 

Les sonorités (certes retreintes) émanant de cette Myriad sont plaisantes. Nous sommes cependant assez étonnés car nous n'attendions pas ce résultat d'une collaboration avec un guitariste de "blues". En effet, la pédale, à nos oreilles, prendra parfaitement sa place dans du Stoner par exemple, mais le blues n'aurait pas été notre première idée. Cependant rien de gravissime ici, il s'agit de goûts et de couleurs (et de sortir des sentiers battus). Il s'agit d'une belle preuve qu'il ne faut pas avoir de préjugés sur les produits et les noms auxquels ils sont associés : les artistes peuvent avoir des volontés qui ne collent pas avec l'image que l'on a d'eux ou de leurs styles.

Conclusion

Si nous devions nous en tenir au coté esthétique, La Myriad Fuzz est une réussite totale. Il s'agit d'un lingot, sublimé par le choix des cache-potentiomètres et du lettrage.

Dans sa présentation de la Myriad Fuzz, Josh Smith dit qu'aucun mauvais son ne peut sortir de cette pédale – et nous ne pouvons que confirmer cela. La Myriad délivre des sonorités chaleureuses et plaisantes, elle est extrêmement dynamique et réagit parfaitement aux différents jeux (doigts, médiator) ainsi qu'aux variations du volume de l'instrument. Elle conviendra parfaitement aux guitaristes adeptes de "grosses" sonorités... et fortunés! C'est ici que se trouvent les deux problèmes de cette pédale : sa faible flexibilité (qui en soit n'est pas un soucis) associée à un tarif totalement prohibitif de 449€. Même si le prix des pédales "boutiques" ont considérablement augmentés ces dernières années, les arguments restent souvent les mêmes : composants "new old stock"/triés/sélectionnés attentivement, fabriquées/assemblées/testées à la main/à la maison par les amis/la famille. Ainsi, pour une pédale sonnant certes très bien mais n'apportant pas de nouveauté sur un marché déjà bien peuplé, il est difficile de trouver une justification à ce niveau de prix, même avec un tournevis en cadeau. 

Les plus

 - Le look
 - Le son, efficace

Les moins

 - Le prix !
 - Le prix !
 - Le prix ! 

Distributeur : Filling Distribution

Site fabriquant : www.vemuram.com

 

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTAIRES (3)


Spawn.Ranch
# Publié par Spawn.Ranch le 10/05/2019 à 14:40   Répondre
Une question, est-ce que cette pédale est "gooped" comme d'autres Vemuran? (en gros le circuit est caché sur une couche de silicone)
peconzenet
# Publié par peconzenet le 10/05/2019 à 14:51
Hello,

Non, je n'ai pas le souvenir qu'il le soit (mais je peux me tromper...)
Cela dit, comme je n'ai pas pris de photo de l'intérieur, c'est très vraisemblablement qu'il n'en valait pas la peine (= on ne voyait que le dos d'un circuit imprimé).

Greg
trb
# Publié par trb le 10/05/2019 à 12:10   Répondre
hors de prix !
une envolée délirante des prix des pedales boootiik...

Franchement tant qu'à donner dans le "boutique" allez voir les pédales des frenchies comme Val Martins par exemple, qui fait aussi bien, pour beaucoup moins cher et par un artisan français.
(cf excellentes vid de Tone Factory sur le tube)
voMIgrave
# Publié par voMIgrave le 10/05/2019 à 12:02   Répondre
Branlette mod activated.
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT