Test Scuffham S-Gear V2.2

- Le 24 Juin 2014
Personnellement je ne connaissais pas Scuffham et bien me voilà informé et bien surpris aujourd'hui de la qualité de leur plugin, ici le S-gear qui n'a rien à envier aux autres grands du genre. Mike Scuffham ancien product designer de chez Marshall a donc monté son petit truc dans son coin et développé un plugin qui ne va pas jusqu'à révolutionner le domaine mais qui nous propose une interface bien foutue, avec de jolis sons, un prix attractif, une installation facile et une documentation très complète et accessible, bref, juste ce qu'il faut en somme. Allons-y pour voir tout ceci plus en détails.

Je viens aujourd'hui prêcher la bonne parole en vous proposant une review du pugin S-gear de chez Scuffham (http://scuffhamamps.com/product/s-gear). La review est accessible pour les lecteurs mais est aussi disponible en vidéo (mouais c'est pour vous bande de flémards ;) ) . Vous trouverez donc une vidéo d'intro qui présente le soft de manière générale et survole un peu toutes les fonctionnalités, puis une série de vidéos chapitrées plus détaillées qui épluchent le plugin afin de voir vraiment ce qu'il a dans le ventre. Vous pourrez aussi écouter deux petits morceaux , un clean et un plus hard rock entièrement réalisés avec le plugin.


1 Présentation
S-gear est tout simplement un simulateur d'ampli, preamp, effets et hp. Disons que c'est un "concurrent" d'Amplitube, Guitar Rig et autres GTR, TH2, etc… Mais qu'offre t'il de nouveau alors? Et bien en fait ce n'est pas dans la nouveauté que se situe l'intérêt du soft mais plutôt dans un ensemble de choses. Tout d'abord son prix : 99 dollars, ce qui reste raisonnable vu le prix des concurrents précédemment cités. Les sons proposés sont également de très bonne qualité, mais ce qui m'a vraiment plu, c'est l'utilisation des fichiers Impulse Response des chez Redwirez (nous y reviendrons plus tard). Bref comme je vous l'ai dit , pas de révolution mais un soft simple et efficace, intuitif et accessible à la fois financièrement mais aussi en terme d'utilisation.


2 Installation
Concernant l'installation, rien de plus simple. Pour les utilisateurs de PC, on lance le .exe, on clique sur "next" à tout va , on entre le serial fourni lors de l'achat et c'est parti. Pour les utilisateurs MAC, je pense que la démarche est tout aussi simple.
A partir de là, le plugin est utilisable en standalone sans aucun problème, il vous faudra juste configurer  quelques petites choses, comme le choix de votre carte son (Asio 4all étant conseillé pour ceux qui ne possèdent pas de carte son gérant l'ASIO. Je reviendrai là-dessus lors de mes cours de MAO), le routing de vos entrées et sorties audio et midi, la fréquence d'échantillonnage, il est aussi conseillé d'ajuster vos buffers. Ces réglages sont accessibles au premier lancement du plugin ou par le menu FILE => Audio Driver Configuration :




Pour l'utilisation dans votre éditeur audio (Cubase ou autre) il vous faudra par contre aller chercher le fichier S-Gear2.dll dans le dossier d'installation du plugin, sous dossier S-Gear_VST  (dans mon cas c'est ici : C:\Program Files (x86)\Scuffham Amps\S-Gear_VST) puis le coller dans votre dossier de VST plugins (dans mon cas c'est ici : C:\Program Files (x86)\Steinberg\VstPlugins)
D'un point de vue configuration pas besoin d'une machine de compet' non plus , juste l'équivalent d'un Pentium 4, 2Gb de RAM et 60 Mb d'espace disque sont recommandés.
Apres ces petites manipulations très simples vous êtes donc libre d'utiliser le plugin dans votre éditeur audio ou en standalone.


3 Fonctions de base
Parlons des fonctions standard proposées dans S-gear. Comme tout simulateur, nous avons évidement une fonction Preampli, une fonction Puissance, une section Effets et une section simulateur de haut parleur et microphone. Je détaillerai ça sur les prochains chapitres. 




L'interface du plugin rend son utilisation très aisée, tout est intuitif et assez logique. S-gear propose une gestion des presets en deux parties, les presets d'usine (Factory presets) au nombre de 100 et les presets utilisateur (User presets) au nombre de 200 possibles dont 100 déjà préprogrammés et entièrement éditables. Il est aussi possible d'organiser ses presets en différentes banques de sons.
On trouve également une implémentation MID pour par exemple piloter le plugin avec un pédalier ou tout autre contrôleur MIDI, software ou hardware.
La partie CONFIG vous donne accès à différents réglages et fonctions comme l'export et import de presets, banques, fichiers impulses, mapping Midi et quelques modifications de l'ergonomie du plugin.
Le positionnement des racks se fait en drag en drop, il est possible de les router en série, ou parallèle, les bypasser et sauvegarder, importer/exporter les réglages des presets de chaque rack pour les utiliser plus tard.
Passons donc aux différentes sections du plugin avant de détailler les fonctions supplémentaires qu'il propose.


4 Sections AMPS
Passons à la section AMPS, on va donc parler de la partie preamp et puissance.
S-gear nous propose ici 4 types d'amplis :

THE DUKE :

L'ampli de base, plutôt typé clean ou léger overdrive. Assez soft, il offre une bonne richesse dans les mid et une jolie brillance. L'ampli offre un son tout doux, voire feutré, même sur le canal overdrive.

THE STEALER :

Dois- je préciser de quelle marque d'ampli on parle? … Marshall évidement. Donc vous l'aurez compris, on tape ici dans le British, le brut et sauvage. Autant adapté à du blues qu'à du rock, cet ampli à la couleur très typée fera aussi bien sonner votre Strat que votre LP.


THE JACKAL :

Cet ampli plutôt axé high gain des années 80 se veut comme étant une sorte de Soldano vraiment adapté pour du lead bien fluide mais aussi pour de la rythmique pêchue. Son bias froid et son étage de preamp plutôt high gain ne ferment pas non plus les portes à des sonorités bluesy ou country.

THE WAYFARER :

Cet ampli est le dernier arrivé de chez Scuffham. Arrivé sur la version 2.2 du plugin il nous offre un panel de sons vraiment large, du clean au Lead en passant par du crunchy bluesy, bref , il y a du potentiel là dessous. Typé Americain, le Wayfarer se veut comme étant un cousin hybride entre un Deluxe et un Twin de chez Fender. Une petit Tremolo, un petit equa sympa et surtout un étage de preamp qui s'additionne, tout cela offre des possibilités variées, un rendu sonore vraiment riche avec de jolies harmoniques , des overdrives/saturations au gain bien serré! En bref c'est un ampli polyvalent, on peut jouer en clean et passer en un tour de main à une rythmique ou un lead heavy metal sans problème.
En plus :
Outre l'equa, le gain ou encore la présence et le volume, chaque ampli possède un panel de réglages plus ou moins varié, entre les switch I/II, Mid shift, Lead, Boost, Bass, Bright et autres Push et Amp drive… En bref, en mettant un peu les mains sur les bons boutons on a facilement de quoi trouver son bonheur.
5 Section MODS
S-gear ne nous propose pas un panel d'effets digne d'une collection de pédales boss ou du "Largest Music store of United States of America hooo yeah!" c'est sûr , mais bon, apparemment leur but n'est pas là! On se retrouve donc ici avec 3 modules dans la partie Effets que Scuffham a choisi d'appeler "THING" ("TRUC" quoi, ne me demandez pas pourquoi) :

MOD THING :

Le Mod Thing est un simulateur de Chorus /Flanger analogique. Il possède un tube (bon une simulation de tube évidement) pour réchauffer le son. Le tout est stéréo et même si l'effet ne propose pas moult fonctionnalités, le rendu sonore est plutôt bien foutu. On choisit entre Chorus ou Flange, on règle le delay, le feedback, mix, depth, rate et les autres réglages classiques d'un effet de modulation du genre et c'est parti.

DELAY THING :

Comme vous l'avez deviné, il s'agit ici d'un delay. Bref Delay, feedback, mix et le classique du genre en matière de réglages. On a affaire ici à un delay qui propose soit une sonorité "Tube" ou "Analogue", Le mode tube émule une ECC83 pour encore une fois réchauffer les feedback. On nous offre aussi le choix de forme de signal, une fonction tap tempo et pour un réglage plus précis un potentiomètre qui nous propose trois plages de réglages de temps. Un joli delay qui sonne plutôt bien je trouve.

ROOM THING :

Le Room Thing n'est autre qu'un module de reverb. Ce module fonctionne avec des algorithmes capables de produire des reverbs très musicales. En effet, même si c'est du tout numérique, on ne sent pas la "machine qui travaille", ça reste très naturel. Lors de l'ajout de ce rack dans un preset, il se positionne logiquement après le Proconvolver (la partie simulation Hp et micro), mais libre à vous de le placer où vous le désirez pour obtenir des rendus particuliers, voire loufoques si cela vous chante.
Ce rack propose des réglages classiques une fois le mode de reverb choisi : Size,decay,damp,mix.
Le bouton DATA permet (après avoir cliqué sur la petite flèche de "l'écran digital" du rack qui donne accès à un sous- menu propre au type de reverb choisi) d'accéder aux réglages du paramètre sélectionné à gauche, ce principe offre plus de précision qu'un simple glissé de souris sur un mini bout de texte qui fait office de slider "invisible" comme sur certains plugins.
A noter la fonction Hold qui, quand elle est activée (en mode "On"), permet d'obtenir un effet se rapprochant de la pédale FREEZE de chez Electro Harmonix. Pour simplifier l'explication disons qu'en lâchant un accord et en cliquant sur Hold , cet accord va durer indéfiniment, on peut alors poser de petits leads sur cet accord qui traine. A savoir que cette fonction qui monopolise le rack Room désactive la reverb. A vous donc de positionner habilement au besoin un autre rack reverb qui traitera alors votre partie lead comme il se doit.
En plus :
Chaque rack d'effets est utilisable deux fois . En somme on peut se retrouver avec un preset combinant au maximum deux MODS, deus DELAYS et deux ROOM pour les plus gourmands, mais je pense qu'on en arrive rarement là. En gros, sans Proconvolver, on obtient ça au maximum :

Sur chaque rack il y a les fonction Série/Parallèle et Bypass. On ajoute et retire les racks par un simple clic droit "add" ou remove". Il est possible de sauvegarder, importer et exporter  les presets de chaque rack pour les utiliser plus tard. Chaque rack se déplace et se positionne en drag and drop de manière tres intuitive.


6 Section PRO CONVOLVER

Haaaaa, le fameux proconvolver! S-gear nous propose avec ce procédé de convolution d'utiliser des fichiers impulse pour obtenir des simulations de HP vraiment bluffantes. Guitar Rig 5 s'y est mis aussi, il était temps!
Je ne suis pas là pour donner une explication détaillée sur la convolution mais pour vous expliquer rapidement, disons que les plugins comme Amplitube utilisent des simulations de HP basées sur des algorithmes (des calculs) alors que la convolution se base sur de vrais HP, enregistrés avec de vrais micros, ce qui donne un réalisme surprenant : la couleur du HP est là, on pourrait presque le toucher!
Pour résumer, un impulse est un petit fichier qui mémorise la différence obtenue en comparant un son d'entrée d'un ampli et le son qui en sort par l'enceinte. L'ampli doit être le plus neutre possible pour ne prendre que la coloration due au HP et au micro qui récupérent le son. Grâce à ce procédé, il est possible de sauvegarder des quantités infinies de couples HP/micro dans différentes positions, distances, lieux … et de réutiliser cela dans un lecteur de fichier impulses comme le Proconvolver. Imaginez-vous avec votre 4x12 V30 ou votre HP orange que vous adorez et qui, ce jour là, sonne du tonnerre en studio, et bien en un tour de main vous pouvez vous-même créer un fichier impulse et en quelque sorte "sauvegarder" virtuellement votre installation pour la réutiliser plus tard dans votre plugin.
Voilà donc ce que propose le Proconvolver de S-gear. Sur ce coup-là , Scuffham a collaboré avec Redwirez (collaborateurs également sur Guitar Rig 5). Vous pouvez trouver chez ces derniers la collection Bigbox Series qui cumule un choix de HP et micro vraiment riche, vous avez le choix parmi les plus grands : Marshall, Orange, Mesa, Vox, Fender, Bogner, ENGL, Matchless, Ampeg, Aguilar, Hartke, Krank, Peavey, Soldano, Roland and Hiwatt. Et en fouillant sur le Net vous pouvez même récupérer des fichiers générés par des utilisateurs : il y a du bon et du moins bon mais pour ceux qui ne connaissent pas je vous conseille fortement d'essayer.
Pour en revenir au Proconvolver du plugin, celui-ci propose de cumuler deux simulations de HP et micro afin de mixer l'ensemble. Pour les réglages, ce sont ceux d'un simulateur de HP et micro classique : Choix du haut parleur, choix du micro, volume, inversion de phase, bypass, un petit equa (bass, treble), un réglage d'impédance, un panoramique, un volume et un delay. On retrouve la même chose sur les deux simulations dont une fonction Slave pour le second simulateur.

7 Les autres fonctions
Passons au petites fonctions supplémentaires :

La fonction Econ : Cette fonction est plutôt bien pensée. Elle permet d'alléger les ressources utilisées par le plugin lorsqu'elle est enclenchée. Cela peut être utile lors de l'enregistrement en monitoring, si quelques craquements apparaissent et que l'on ne veut pas toucher à ses réglages de buffers en cours de route, on active le Econ. Le calcul des simulations est moins précis mais moins gourmand en ressources tout en restant suffisant pour le monitoring, puis on désactive la fonction lors de l'export de son morceau pour retrouver la simulation complète.
Le bouton Tweak : Situé en bas à droite de la section AMP ce bouton permet d'accéder à la partie puissance de l'ampli sélectionné. Chaque ampli possède des réglages plus ou moins complets, on accède notamment  à la présence au Bias, ou encore au Cuts et au Voicing.

Le rack dans la partie inferieure du plugin permet d'accéder à d'autres réglages comme :

La fonction "Amp selection" qui permet de switcher entre deux types d'amplis par preset. Libre à vous d'utiliser alors un Wayfarer ou un Stealer sur votre preset comprenant votre réglage de Delay, Flanger et Reverb sans avoir besoin de sauvegarder pour autant un nouveau preset.
Une fonction bypass qui permet de bypasser la section Amp, la section Effets ou la section Proconvolver.
Un Noise gate avec ses réglages classiques de threshold, release et floor.
Une réglage INPUT/OUTPUT permettant d'ajuster le niveau d'entrée de votre instrument ou signal d'entrée et le niveau du signal de sortie.


Et des fonctions Midi :

Accessibles dans le menu "MIDI" dans la partie supérieure à droite du plugin. Vous aurez accès à tous les paramètres des racks, changement de preset, tap tempo et autres fonctions propres au midi. Petit bémol, S-gear ne possède pas de fonction learn, donc à vos manuels MIDI pour configurer votre pédalier.


9 Conclusion
S-gear est un très bon plugin sobre et efficace qui fait vraiment bien son boulot. Le son de la bestiole est vraiment classe et n'a rien à envier aux autres grands concurrents. Je me pose d'ailleurs des questions sur certaines simulations qui paraissent même supérieures à celle d'autres plugins bien connus. Bref, j'ai été bien surpris de découvrir Scuffham et son S-gear et maintenant que je l'ai dans les pattes je pense que je ne vais pas le lâcher de sitôt, surtout pour son Proconvolver vraiment bien intégré au plugin (étant utilisateur des produits Redwirez, je trouve le mariage vraiment réussi).
L'interface est sympa, accessible, le manuel est détaillé et l'installation se fait sans problème. Bref, rien de révolutionnaire au fond et certains pourrons trouver que le nombre d'effets est limité mais là, Scuffham ne cherchait clairement pas à nous sortir un multi effets de type usine à gaz avec looper et autres fonction bonus, mais bel et bien à viser droit dans le mille pour nous sortir un produit simple et de qualité, avec juste ce qu'il faut là ou il faut.
Un conseil, visitez leur site : http://scuffhamamps.com
Testez le plugin avec la version d'essai, vos oreilles seront ravies j'en suis sûr.
Renseignez vous également sur internet à propos de l'utilisation des fichiers impulse, notamment en visitant le site de Redwirez : http://www.redwirez.com

Voici maintenant, sous forme de playlist l'intégralité du test en vidéo. Cette playlist contient huit vidéos sur l'utilisation du produit et deux vidéos de test sonore.


Les plus
- Le  son
- Le prix
- La gestion des fichiers impulses (Proconvolver)
- Fonction eco
- Le manuel super détaillé
- Fonction Hold du Room thing

Les moins
- Pas d'accordeur
- Pas d'harmoniseur
- Pas de fonction Learn pour le MIDI
- Pas de transition entre presets (cut des reverbs lors des passages d'un preset à l'autre)

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement