Sterling John Petrucci 50

- Le 18 Juin 2010
En 2009, MusicMan créé Sterling, une marque dont l'objectif était d'allier la rigueur de la qualité à l'accessibilité en matière de prix. La plupart des modèles de la marque sont grandement inspirés de leurs grands frères de chez MusicMan : autant dire que, côté production, il y a un sérieux challenge à relever. La JP 50 est un modèle de milieu de gamme fabriqué en Indonésie et créé sur la base de la merveilleuse John Petrucci Signature. Lorsqu'on la sort de son écrin, on est tout de suite surpris par la qualité et l'épaisseur de la housse : on n'a pas peur de transporter sa guitare puisque la marque à mis le paquet pour proposer quelque chose de solide, de léger et de facilement transportable.



Côté lutherie, on est de suite charmé par le chanfrein creux qui permet de placer son bras droit de façon optimale, la corne inférieur offrant quant à elle un large accès aux aigus ouvrant l'autoroute du shred à nos petites mimines boudinées. Le corps en tilleul accompagné par un manche vissé en érable avec une touche palissandre (le même que celui qui équipe sa grande sœur (laquelle ? La John Petrucci Signature ?) à l'exception des repères qui restent les mini-dots chère à la marque) donne un sustain permettant de mettre en valeur toutes nos nuances de jeu main gauche ou main droite. Les frettes hautes et larges de type médium jumbo accompagnées (accord avec frettes ?) du profil en D plat du manche favorisent jouabilité, précision et rapidité.



L'accastillage est composé d'un chevalet John Petrucci et la stabilité de l'accordage est confiée à six mécaniques type Schaller bloquantes. La qualité du sillet compensé, ainsi que son respect de l'alignement de la corde, assure une tenue d'accord irréprochable capable d'encaisser les jeux les plus dynamiques sans sourciller.



Côté électronique, le couple de micros double-bobinage de chez Sterling nous offre un son polyvalent où précision et épaisseur sont au rendez-vous : le micro manche dégage une bonne rondeur, ce qui vous sera aussi utile en son clair que dans les phrases shred les plus rapides. Le micro chevalet quant à lui envoie un sérieux niveau de présence sans pour autant se montrer insupportablement rock'n'roll lorsque l'on monte le niveau des mid ou des aigus de l'ampli. Autant dire que la JP50 montre du répondant et de la souplesse dès que l'on commence à rentrer dans une phase de réglage de son. Le placement judicieux du sélecteur trois positions ainsi que des potentiomètres facilite le jeu de volume ainsi que le changement de micro.



La prise en main de la JP 50 s'effectue très rapidement, la guitare répond à merveille à toutes sortes de nuances de jeu. Lorsque l'on joue en son clair, les positions de prédilection restent le micro grave et la position intermédiaire qui nous envoient un son feutré accompagné de rondeurs, le micro aigu étant un poil trop sec à mon goût. Le manche risque de charmer ceux d'entre vous habitués aux manches plats : ici on respecte les courbures naturelles de nos pouces et ça glisse franchement bien.
Le côté distorsion et solo nous emmène tout droit au Pays des Merveilles : le son est épais, précis, même sur des accords à cinq ou six sons, les harmoniques artificielles chantent et nous laissent une impression de majesté. Le placement du sélecteur permet des changements de micros rapides, bien que sa proximité (avec quoi ?) reste un élément à gérer pour les plus énergiques d'entre nous qui n'ont pas en permanence les yeux rivés sur leur guitare. Le chevalet ainsi que les mécaniques bloquantes jouent leurs rôles, on peut tirer sur les cordes à volonté sans se retrouver avec une nouvelle sorte d'open tuning. Seul petit bémol ici : la position intermédiaire reste un poil timide et ne créé pas franchement de différence avec le micro grave seul.



     


En conclusion, la JP50 par Sterling est un modèle de guitare de milieu de gamme qui ne flambe pas.
Ici, on a affaire à de la qualité sans fioritures. La lutherie, la facilité de prise en main et le son restent les arguments majeurs de cette guitare de milieu de gamme. Elle nous offre un éventail de possibilités qui peuvent aussi bien combler les besoins d'un enregistrement, d'un travail personnel ou d'une guitare de scène. La JP50 est accessible pour la modique somme de 895 €. Ceci rebutera peut-être certains d'entre nous mais, au vu de la qualité de l'instrument, ce prix reste plus que raisonnable. Le pari de Sterling est ici rempli, je tire mon chapeau bas à la marque Ernie Ball/MusicMan qui pense aussi, dans ce contexte de crise économique, aux portefeuilles les moins larges sans pour autant se payer nos têtes.


Prix indicatif : 895€

Couleurs : Pearl Red Burst (voir photo), ou Smooth Black Satin (noir satiné) en édition limitée spéciale pour 2010, disponible à partir d'avril.

Les plus:
- Lutherie
- Confort de jeu
- Modernité et souplesse du son

Les moins:
- Peu ou pas de finitions


Fiche technique :
Manche
Type : Vissé
Bois : Érable
Forme : D plat
Finition : Huilée
Largeur au sillet (mm) : 43
Largeur à la dernière frette (mm) : 57
Type de sillet : Compensé

Touche
Bois : Palissandre
Rayon de la touche (mm) : 380
Type de frettes : medium jumbo (hautes et larges)
Nombre de frettes : 24
Diapason (mm) : 648
Bois corps: Tilleul

Accessoires
Marque des mécaniques : Type Schaller
Type de mécaniques : Bloquantes
Type de chevalet : Vibrato John Petrucci
Marque du chevalet : Type Music Man
Finition : Chrome

Électronique
Type de micro : Humbucking (H/H)
Sélecteur : 3 positions
Contrôles : Volume, Tonalité, Sélecteur micros
Blindage : Oui, peinture au nickel et câbles gainés
Poids (Kg) : 3,3
Livrées avec housse/
Disponible en gaucher : Non
Cordes : Ernie Ball 9-42
Garantie : 1 an
Lieu de fabrication : Asie

http://www.sterlingbymusicman.com 

Distribution
Produit Sterling By Musicman distribué par HTD.

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement