Test ampli basse Trace Elliot ELF

Fred Valfrey - Le 18 Janvier 2019 - Note Guitariste.com : (3,5/5)
Allez, trace Elliot ! Mais non, tsss reviens... Nan c'est parce que mon fils s'appelle Eliott (c'est comme paix et pet, mais ça ne s'écrit pas pareil) et que je lui ai souvent fait la blague sans qu'il ne la comprenne vraiment, enfin jusqu'au jour où il s'est intéressé à la musique. Toi, tu connais Trace Elliot ? Bah oui, célèbre marque d'ampli british connue pour ses sonorités typiques et par les kinés. Un des noms incontournables du monde de la basse des années 80. J'ai moi-même un excellent combo 410 qui trône dans mon salon, un GP11. C'est-à-dire que maintenant qu'il a été posé là par mes potes, bah tout seul je ne peux plus le déplacer. Du coup j'ai été obligé d'aménager mon salon en fonction de lui. Merci les gars...

Trace a été racheté successivement par Gibson puis par Peavey. Ces derniers ont suivi le mouvement et ont mis de côté les fabrications en plomb massif, pour se tourner vers le light et la Chine. Oui aucun rapport, mais c'est quand même le cas (designed USA & UK, fabrication chinoise). Alors là il y a eu une sorte d'effet catapulte, les mecs de chez Trace se sont dit "bon, c'est vrai on a un peu abusé niveau poids de notre matos, là les gars on va se faire pardonner". Et tu sais ce qu'ils ont fait ? Non ? Ah, ah ! Bon attends, je vais te montrer.

Bon alors ? J'ai quoi dans la poche de mon jeans ? Hein ? Une banane ??? mais non, pas là... l'autre poche... Et oui mesdames messieurs, à ce jour voici le plus petit et plus puissant ampli basse au monde dixit Trace Elliot. Dire qu'il tient dans une poche est exagéré (quoi que sur la page officielle du site, une photo illustre superbement bien cet exemple). Mais quand même, dans mon slim ça ne passe pas, mais dans mon baggy de l'époque ça pourrait.

ELF, c'est du sans plomb.

ELF se positionne clairement dans l'ultra mobilité. Autant Alf est gros, autant ELF est minus. Ils ont cependant un point commun : tous les deux font peur au chat. Car oui, petit mais costaud. Le mini géant vert envoie ses 200 watts sans broncher, enfin à peu près. Je ne me suis pas collé devant avec un sonomètre mais je certifie qu'il envoie ce qu'il faut d'après l'unité de mesure speedcat (vitesse à laquelle le chat détale à la première note jouée master au max). Niveau chiffres ça donne ça : tête ultra compacte 17.1cm x 10.4cm x 3.4cm pour 730 grammes et une puissance de 200 Watts sous 4 ohms et 130 Watts sous 8 ohms. On y trouve des LED pour le niveau de gain de la basse, un préamplificateur de plus de 10 méga ohms pour une sensibilité au poil avec des micros passifs. Cet ampli fait aussi DI avec une sortie XLR post équalisation. Et enfin la prise casque très efficace permettant de jouer sans faire flipper le chat, car moi aussi j'aime bien les ptit chats. Et tout ceci amplifié en classe D bien entendu.

Alors Ruby, c'est green ?

Allez on va voir ce notre petit elfe a dans le ventre. Pour ce test deux situations : en répète groupe mode guérilla, et tranquille à la maison. 

Je me suis donc pointé en répète avec le couple ELF, la tête et son cab. Un 2x8 pouces, poids 12.3 kilos, 53.9cm x 31.3cm x 26.2cm, puissance 400 watts sous 8 ohms en neodyn, combo Speakon / jack. A noter qu'un emplacement aux dimensions de la tête se trouve sur le dessus du baffle. Forcément, vu le gabarit, lorsque j'ai sorti le matos ça a chambré. Et quand on a joué, bah... ça a chambré aussi... Faut dire qu'on fait plutôt dans le fat chez nous. Là, clairement mon petit ELF avait du mal à s'imposer. Alors je me suis penché sur son équalisation. Rapidement je me suis retrouvé avec le potard Bass presque au max. Puis volume poussé lui aussi. A fond, on commence à sentir ses limites, il y a une sensation d'écrasement perceptible en fonction de l'attaque. Bref, mieux mais ça manquait de profondeur, le rendu était assez raide. J'étais vert. ELF aussi. Entre deux morceaux, je l'ai branché sur mon cab perso. Un 4x12 haut de gamme. Ah ! ça respire mieux comme ça, hein mon gars ! Bon. Il faut être réaliste, je ne vais pas comparer un 2x8 et un 4x12 de gamme différente de surcroît, mais je reconnais être assez déçu par le duo dans ce cadre-là. 

La parole est à l'avocat de la défense : "Votre honneur, j'attire votre attention sur un point essentiel au dossier de mon client. Qu'en est-il du rodage ?" C'est sûr, aussi fraichement déballé, il aurait fallu plus de temps et de doigté pour faire perdre sa virginité à cette paire de HP. 

Deuxième round, à la maison. Tu vois, c'est plus adapté à ce genre d'utilisation. J'ai pu me plonger plus en profondeur dans les possibilités de ce petit être et principalement ses réglages. On y trouve quoi ? Des oreilles pointues ? Un arc et des potions elfiques ? Non juste le strict minimum des potards Gain / Bass / Mid / Treeble / Master. Dès la mise en route, un petit ventilo se charge de garder la tête froide, enfin pas trop chaude. Mais elle chauffe quand même un peu, alors le petit ventilo souffle encore et encore ! Ce n'est pas non plus le loup des trois petits cochons mais le ventilo, tu ne peux pas le rater, surtout si tu veux faire une prise micro en cabine pour enregistrer la basse de ton futur album. 

Comme je l'avais remarqué l'équalisation est plutôt efficace, c'est un bon point. Le gain a une petite coloration lorsqu'on le chatouille un peu. La led s'intensifie lorsque le niveau commence à tordre pour cruncher , voire franchement driver d'un façon assez sympa. Dans cet environnement, ELF se sent vraiment plus à son aise et je reconnais que ça le fait plutôt bien. Indéniablement , il y a la couleur Trace Elliot. Chose intéressante, le bouton gain semble interagir également sur la compression. Poussée au-delà de midi, elle devient présente et ma foi pas désagréable du tout.

Lors de la répète je l'avais accouplé avec ma fidèle Stingray V (accordée pour les besoins du groupe un ton en dessous). Comme tu l'as compris ça n'avait pas matché des masses. En même temps c'est timide un elfe. Regarde le petit Elfo, il lui a fallu "spoil alert" une saison entière pour déclarer sa flamme à Bean. Alors, j'ai baissé la lumière, fait un feu de cheminée, posé le chat sur le canap (oui pour la mesure de puissance) et je suis allé chercher ma douce Jazzbass V upgradée en Aguilar obp3. Une fois la mesure de la puissance du volume effectuée (2.4 secondes pour la traversée du salon par le chat, score tout à fait honorable),  j'ai pu mieux me rendre compte de ses capacités. 

Puis pour le coté plus moderne je l'ai testé avec une MTD Z5 upgradée en Nordstrand. Les deux basses 5 cordes ne mettent pas Elfo en difficulté. Le Si de la cinquième corde est présent et ne fait pas de bouillie, le grain de l'instrument est respecté. J'ai été très agréablement surpris par ce deuxième test. Il y a un très bon équilibre entre le bas et le haut du signal. Les médiums sont présents sans en faire de trop. Le rendu est clair et profond mais... manque vraiment de headroom à mon goût. Alors j'ai poussé un peu plus loin l'expérience. L'opération ninja ! S'il tient le coup c'est une victoire. Ninja c'est mon pedalboard. Autant vous dire que la d'dans c'est la guerre. Après avoir plugué Elfo j'ai envoyé la sauce. Et bien les amis, c'est très bien mais pas top. Oui très bien car il sait gérer les drives, autres synthés et effets zarbis, pas top car encore une fois, ça manque de headroom, d'infrabasses. Oui oui oui ! Ohw ! Je sais c'est du 2x8... Pour ça que globalement ça le fait. 

Super green ! Korben

Pour conclure j'ai un bon exemple pour faire un résumer de ce test. Dans cette configuration (tête ELF + cab ELF) si tu veux, c'est comme si tu étais habitué à écouter ta musique sur une hifi audiophile et que tu recevais à Noël une super enceinte bluetooth top moumoute. C'est super cool, super pratique, innovant et pis, quand c'est de la bonne cam, ça sonne aussi... Mais ça reste une enceinte bluetooth. Pour ma part, en connaissance de cause, si je devais choisir une config ultra mobile clairement je prendrais surement cette tête.

 

Pour la tête

Les plus : 

 - Le Gabarit
 - L'efficacité
 - La couleur Trace (pas le vert, banane, la signature sonore !)
 - La sacoche
 - Le respect de l'instrument
 - Une  belle dynamique et lisibilité du son.

Les moins : 

 - Le ventilo un peu bruyant
 - Manque de headroom
 - A fort volume il peut devenir asthmatique.

Pour le cab

Les plus : 

 - Le poids
 - La solidité
 - L' emplacement dédié à la tête
 - La  connectique.

Les moins : 

 - Le rendu raide et le manque de profondeur (à voir après rodage)
 - La finition un peu plastique.

 

 

Distribution
Produit Trace Elliot distribué par Face BVA.

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT

Trace Elliot ELF Mini Head 200 W
Trace Elliot ELF Mini Head 200 W
Trace Elliot Trace Elliot Bassbox 2x8
Trace Elliot Trace Elliot Bassbox 2x8