La Physique de la Guitare

Judicaël Tribillac - Le 14 Novembre 2017
La Physique de la Guitare
Le Laboratoire d'Acoustique de l'Université du Mans (LAUM) a ouvert ses portes à une équipe de tournage du CNRS pour montrer les éléments de mesure sur lesquels ils travaillent afin de mesurer l'impact réel des multiples éléments qui composent la guitare. Ils ont également développé un équipement portatif PAFI pour sortir du laboratoire et collaborer avec les luthiers.

À travers ce reportage que vous pouvez consulter en bas de page, on découvre en quelque sorte l'envers du décor pour tenter de comprendre comment une guitare produit du son et l'influence de chaque décision prise lors de sa conception: dimensions, choix des essences de bois etc. Pour rappel et dans les grandes lignes, sur une guitare acoustique on pince les cordes maintenues par le chevalet sur la table d'harmonie mise en vibration qui alors opère tel un en haut-parleur pour produire un son dans la caisse de résonance qui s'échappe par l'ouverture de la rosace. Sur une guitare électrique les cordes métalliques viennent perturber le champ magnétique créé par l'association d'aimant(s) et de bobine(s) de fil de cuivre. Le signal est ensuite amplifié pour faire bouger le haut-parleur de l'ampli et produire un son. Bien d'autres éléments affectent le son et c'est pourquoi les chercheurs du LAUM les étudient séparément comme par exemple les différences de vibration de la table d'harmonie en fonction des fréquences appliquées. On peut ainsi ajuster le barrage sous la table pour mettre volontairement en valeur plutôt les aigus, les médiums ou les graves en fonction du résultat souhaité.

Les luthiers, notamment les plus expérimentés, connaissent et maitrisent déjà la plupart de ces phénomènes. Ils s'appuient en cela sur les travaux des luthiers qui les ont précédés et qui les ont formés ainsi que sur les résultats obtenus sur les instruments qu'ils ont déjà créés ou reproduits. Comme c'est souligné dans le reportage, on fabrique un instrument, on écoute le résultat puis on applique des modifications à l'instrument suivant pour mesurer l'impact des modifications en question. Pour tenter de raccourcir ce processus parfois long et coûteux de recherche, le LAUM s'est associé à l'ITEMM, Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique également basé au Mans pour développer la Plateforme d'Aide à la Facture Instrumentale (PAFI). Il s'agit d'un kit d'équipements de mesures et d'un logiciel dédié pour enregistrer et partager les données obtenues. L'objectif n'est pas de remplacer le travail empirique mais de l'accompagner pour mieux cibler les éléments clés de la fabrication d'une guitare.

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 6 messages sur le sujet La physique de la guitare : que fait sonner une guitare ?

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :