Queens Of The Stone Age - Villains

Nicolas Didier Barriac - Le 20 Septembre 2017

Queens Of The Stone Age est un groupe qui a pris son temps pour devenir ce qu'il est. Josh Homme n'a jamais semblé pressé de sortir de nouveaux albums et la direction artistique a mis de nombreuses années à se définir. A présent, le quintette évolue véritablement à cinq et ne compte plus sur aucun recours extérieur pour jouer sa musique. Sur Villains, septième réalisation des Américains, seul le producteur Mark Ronson (Bruno Mars, Maroon 5, Adele, Robbie Williams, Lady Gaga…) peut être crédité comme une influence externe au groupe. Et son emprise est d'ailleurs la grande réussite de ce disque.

Les neuf morceaux sont parcourus d’un groove dansant extrêmement contagieux. La base des riffs de Queens Of The Stone Age a toujours été ancrée dans une forme de stoner ensoleillé mais les mélodies prennent ici un tournant léger presque mainstream. Il fallait bien quelqu’un comme Ronson pour parvenir à ce tour de force. Il préserve l’abrasivité des idées de Homme tout en les présentant dans un cadre plus pop (Hideaway, Villains of Circumstance). On entend autant d’astuces de production des années 70 que d’innovations plus récentes et souvent au cours d’une même piste. Les paroles, elles, sont toujours habitées de personnages miteux et de jolies évocations où chacun pourra imaginer ce qu’il veut.

Le problème de ce nouveau positionnement est que les chansons sonnent un peu quelconque. On a généralement l’impression d’entendre un nouveau groupe, plus moderne, très fortement influencé par Queens Of The Stone Age qui signe un premier album encore peu sûr de sa personnalité. Heureusement, le chant de Josh Homme possède cette singularité qui convainc les sceptiques dès qu’il crache dans le micro. Après la mort de Scott Weiland et de Chris Cornell, l’homme au perfecto pourrait bien être le sauveur du rock cool et burné. Sa prestation sur The Evil Has Landed et même The Way You Used To Do le rend très crédible pour prendre le relais du regretté chanteur de Soundgarden malgré une technique très en deçà. 

Les fans qui craignaient le virage pop pourront se rassurer en constatant que seul l’ultime morceau, Villains Of Circumstance, possède un refrain franchement éloigné des standards du groupe et aucun riff en dehors de The Way You Used To Do ne recherche trop de facilité. Etonnamment ces deux moments participent au succès global de Villains. Deux prises de risque de qualité. Mais ces deux titres trouvent leur maître avec Domesticated Animals où Homme prend des airs de Bowie (« tell us where’s the gold ») et lâche les chevaux sur le final qui exploite merveilleusement la mélodie syncopée parcourant tout le titre. 

Villains est l’album parfait pour clore l’été et prolonger encore un peu les moments de détente joyeuse. Queens Of The Stone Age refuse de se laisser aller à la morosité et il le fait à sa façon, sans cliché. Tous ceux qui n’attendaient plus rien du groupe seraient bien inspirés de lui donner immédiatement une nouvelle chance.

Discographie Queens Of The Stone Age :

Queens of the Stone Age (1998)
Rated R (2000)
Songs for the Deaf (2002)
Lullabies to Paralyze (2005)
Era Vulgaris (2007)
...Like Clockwork (2013)
Villains (2017)

Tracklist de Villains

(en gras les morceaux essentiels) :

1. Feet Don't Fail Me - 5:41
2. The Way You Used to Do - 4:34
3. Domesticated Animals - 5:20
4. Fortress - 5:27
5. Head Like a Haunted House - 3:21
6. Un-Reborn Again - 6:40
7. Hideaway - 4:18
8. The Evil Has Landed - 6:30
9. Villains of Circumstance - 6:09

Queens Of The Stone Age – Villains
Matador
qotsa.com

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 1186 messages sur le sujet QUEENS OF THE STONE AGE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement