Smooth Hound Classic wireless

Alexandre Criado - Le 10 Mars 2016
Aujourd'hui, je vais vous parler d'un petit objet qui fait toujours autant débat chez les guitaristes : l'émetteur sans fil ou "Wireless".

Garant de la liberté de bouger sur scène et de pouvoir changer de guitare facilement, il est souvent fustigé pour ses effets néfastes sur le son. À l'époque des systèmes VHF et UHF, il était coutume de dire que pour obtenir la qualité équivalente à un câble, il fallait mettre dix fois son prix dans un émetteur-récepteur sans fil. Oui, je vous laisse faire le calcul, ça fait rude.
Cet état de chose a été un peu bousculé par le numérique et les canaux de transmission à très très haute fréquence. On a pu produire des émetteurs récepteurs qui échantillonnaient le signal à très haute résolution , l'émettaient et le recevaient facilement, avec moins de puissance nécessaire. Line6 a été le premier à se placer sur le secteur et leur série Relay constitue un best-seller.

Smooth Criminal
Smooth Hound est une jeune entreprise artisanale anglaise fondée en 2013 et dont l'émetteur-récepteur « Classic » est à l'heure actuelle le seul produit. La première surprise est de constater qu'il est entièrement fabriqué au Royaume-Uni et ce malgré un prix plancher de 199€ (direct constructeur) qui le place dans la fourchette (très) basse de la gamme de prix de ce type de produit. Alors, aussi cheap que son prix ?
Le matériel m'a été livré dans une boite en carton raisonnablement costaud. Elle contient un émetteur, un récepteur, un mode d'emploi, une paire de piles, un médiator (toujours sympa, pour ce que ça coûte !) et surprise, un transformateur qui comporte un ensemble d'adaptateurs pour différents pays. C'est un détail, mais en tournée c'est plus qu’ utile, et c'est la première fois que je vois ça ! 

Je reconn'émetteur
A l'examen, le matériel semble plutôt bien construit. Peu de pièces en plastique, de la connectique de qualité. Je comprends en examinant le récepteur que l'usage de profilé en alu et de pièces conventionnelles est sans doute ce qui a permis de réduire le coût  sans sacrifier à la qualité. Je déplore toutefois que ledit boîtier soit très léger et ne comporte aucun patin. Ce qui veut dire que la première chose à penser sera de trouver le moyen de l'arrimer à l'ampli ou au board.

L'émetteur, lui, est élégant et bien pensé. L'articulation du jack est solide et sans jeu. Par contre les finitions cosmétiques me paraissent fragiles et j'ai un peu peur de l'état du chrome et du logo après quelques mois sur la route. 
Un test sur mes différentes guitares me fait dire que le système de rotation est effectivement bien pensé, c'est sans difficultés que je l'adapte sur les différents types de prise jack.

Onde sur vous !
Petit détail intéressant aussi : L'alimentation du récepteur se fait par du 9V 150mA et une embase standard 2,1mm, centre positif. Ce qui veut dire que, via un câble convertissant centre positif en centre négatif,  votre alimentation de pedalboard favorite pourrait très bien convenir et que vous pourrez vous passer d'un énième transfo.

A l'allumage, tout est intuitif : le récepteur clignote en blanc, puis cesse de clignoter quand vous mettez en route l'émetteur. Le signal est reçu, nous sommes prêt à jouer... ou presque.
En effet, après quelques secondes de jeu je suis perplexe car, si niveau coloration du son je ne constate rien de flagrant, il me semble ressentir une toute petite latence. Je suis perplexe aussi devant les petits vumètres qui me semblent peu réactifs au signal de la guitare...

Un rapide coup d’œil au manuel m'informe de tout ce qu'il me manquait : Les vumètres concernent en réalité respectivement la qualité du signal, le niveau des interférences et le niveau de charge de l'émetteur. Au final donc, que ça ne bouge pas est une bonne nouvelle ! 

Le petit bouton « pro » permet d'accéder à trois réglages : la simulation de câble, la latence et l'extinction automatique de l'émetteur. Je ne vous ferais pas l'affront de vous expliquer ce dernier paramètre...
La simulation de câble... totalement anecdotique comme chez Line6, elle ne fait qu'étouffer légèrement les hautes fréquences et je préfère largement le rendu non altéré.
Ce qui nous intéressera bien plus est le réglage de latence, permettant d'adapter l'appareil au niveau d'interférence ambiant. Il était effectivement réglé au maximum et revenant sur le réglage minimal je retrouve des réactions au jeu bien plus naturelles !

La transparence des ondes
Une fois toutes les fonctionnalités explorées, il reste quand même un point crucial : Ca marche-t-y bien ou pas ? Et là mon bilan est plutôt positif. En latence minimale et séparé du récepteur par quatre murs dont deux porteurs, avec un environnement (appartement) recevant le signal wifi d'au bas mot une dizaine de boxes internet, je n'ai constaté aucun décrochage.

Concernant le son, j'ai effectué la comparaison avec mon câble de référence (Sommer Colonel Incredible). J'ai utilisé une guitare Yamaha RGX 421 équipée de micros Tom Anderson et d'un booster débrayable me permettant donc de voir l'influence d'électroniques passives ou actives sur l'instrument.

J'ai ensuite passé le signal via un buffer/preamp de ma fabrication puis directement dans la carte son, avec une simulation d'ampli Overloud TH2 et une simulation de baffle Torpedo WOS III. Vous trouverez les fichiers audio ci-dessous. On constate que le HF booste sensiblement le niveau d'entrée, ce qui peut conduire à réévaluer les réglages de vos étages de gain. La coloration est notable, le son est un peu plus médium et compressé, sans toutefois devenir terne et lisse. Ça reste musical, le son conserve dynamique et richesse, et au bout de quelques minutes de jeu j'ai totalement oublié le fait d’être en sans fil...

Conclusion
Comme d'habitude pour ce type de matériel, il ne faut pas s'attendre au miracle d'une transparence totale. Cependant dans le cadre de son utilisation (jeu en groupe, scène) le Classic garde suffisamment de musicalité et de définition pour ne pas affecter le plaisir de jeu. Il souffre de quelques petits détails de jeunesse dans la conception, mais rien de rédhibitoire... surtout pour le prix.  
Car c'est bien là tout le tour de force de Smooth Hound, de nous avoir livré du matériel fabriqué avec grand soin, à un prix où la concurrence nous propose de la chinoiserie en plastique. A essayer d'urgence donc, pour les petits budgets... mais pas que !

Le plus
- La musicalité
- Fabrication soignée
- Les accessoires
- Prix extrêmement compétitif

Le moins
- Récepteur trop léger   
Émetteur à la finition potentiellement fragile  
Toujours pas « aussi transparent qu'un câble »...  

 

COMMENTAIRES AUTOUR DE l'ARTICLE (1)


Oghkhood
# Publié par Oghkhood le 12/03/2016 à 11:34   Répondre
Y a t il un modele pour les droitiers ?
chacal
# Publié par chacal le 19/03/2016 à 21:03
faut juste tourner les antennes :P
Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement