Des mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents

La rédaction - Le 19 Mars 2020
Des mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents
Avec les interdictions successives des rassemblements de 5000, 1000 puis 100 personnes, et depuis quelques jours le confinement généralisé, de nombreux concerts et spectacles ont été annulés ou reportés. Si les salariés sont mis au chômage technique, les revenus des intermittents dépendent directement du nombre de prestations assurées. Le gouvernement vient d'annoncer des mesures de soutien aux intermittents et salariés du secteur culturel. Restera ensuite à trouver des solutions pour les travailleurs indépendants et les associations qui dépendent uniquement de l'organisation d'un ou de quelques événements.

Il est évident que les premières urgences sont de limiter la propagation du nouveau coronavirus et de soigner ceux qui en ont besoin. Mais cette crise sanitaire s'accompagne également d'une crise économique et sociale, et l'on peut saluer le fait que le gouvernement annonce chaque jour de nouvelles mesures pour trouver des solutions (même imparfaites) au maximum de cas particuliers que nous avons tous l'impression d'être.

Voici le communiqué de presse publié par les ministères du Travail et de la Culture : 

Afin de limiter les impacts sociaux de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus, qui affecte particulièrement les intermittents du spectacle (artistes interprètes et saisonniers) et autres salariés (contrats courts…) du secteur culturel, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Franck Riester, ministre de la Culture, ont décidé de neutraliser la période démarrant le 15 mars et s’achevant à la fin du confinement de la population française pour :

– le calcul de la période de référence ouvrant droit à assurance chômage et à droits sociaux pour les intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens), afin de ne pas pénaliser les intermittents qui ne peuvent travailler et acquérir des droits pendant cette phase de l’épidémie du coronavirus ;

– le calcul et versement des indemnités au titre de l’assurance chômage pour les intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens) et autres salariés (contrats courts…) du secteur culturel, afin que les personnes arrivant en fin de droit pendant cette phase de l’épidémie puissent continuer à être indemnisées.

Le ministre de la Culture étudiera par ailleurs, en lien avec les professionnels et les organisations syndicales de salariés et d’employeurs, les dispositifs d’accompagnement qui permettront de soutenir l’emploi artistique à l’issue de l’épidémie.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 91 messages sur le sujet INTERMITTENTS DU SPECTACLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :