Interview de Zakk Wylde, guitariste/chanteur de Black Label Society

Laurent Reymond - Le 09 Mai 2018
Zakk Wylde est sur tous les fronts : à nouveau aux côtés de son père spirituel Ozzy Osbourne, le guitar hero prend également du plaisir avec Zakk Sabbath (son groupe hommage à Black Sabbath) et après s'être autorisé une escapade solo avec le deuxième volet de "Book Of Shadows", le voici de retour avec son groupe Black Label Society pour la sortie du très bon "Grimmest Hits" (2018). Comme si cela ne suffisait pas, Zakk Wylde est depuis 2015 propriétaire de sa propre marque Wylde Audio dans laquelle il revisite de manière osée les formes légendaires de Gibson à la sauce viking ! Nous avons profité du passage de Black Label Society au Bataclan le 8 mars dernier pour nous entretenir avec celui dont le jeu est aussi costaud que ses biceps !

Zakk Wylde, guitariste chanteur black label society

Crédits photos Justin Reich

Bonjour Zakk ! Tout d'abord bon anniversaire à ton groupe Black Label Society qui fête cette année ses 20 ans d'existence. Lors de votre première décennie, vous sortiez quasiment un album par an sur un rythme effréné, un peu comme les groupes des 70's, tandis que vous prenez beaucoup plus de temps entre deux albums sur les dix dernières années écoulées. Y-a-t-il un rythme que tu préfères ?

Zakk Wylde : C'est exact même si nous ne mettons pas réellement plus de temps à faire un album aujourd'hui, nous sommes juste constamment en tournée et c'est d'ailleurs une très bonne chose car cela donne plus d'importance et plus de chance d'exister pour chaque album. Sur la dernière décennie, lorsque nous sortons un album, nous partons ensuite le défendre sur la route pendant 3 ans. Mais les deux rythmes me conviennent. Il n'y en a pas un que je préfère à l'autre. J'aimais l'époque où Black Label Society publiait un nouvel album chaque année et j'aime également ce rythme actuel où nous défendons longtemps nos disques en tournée.

Zakk Wylde, live avec Black labl societyLe bon côté des choses depuis que vous espacez davantage vos sorties est que vos derniers albums semblent plus frais et inspirés comme en atteste "Grimmest Hits" (2018). Tu t'essaies même à de nouvelles petites choses comme par exemple sur le riff principal de "Trampled Down Below" qui sort des rythmes 4/4 que tu utilises traditionnellement.

Ce riff m'a donné beaucoup de fil à retordre en studio lorsque je devais enregistrer le chant. Je n'arrêtais pas de foirer les prises ! Mais bon j'ai dû m'améliorer depuis et je suis parvenu à bien l'intégrer car nous jouons désormais ce titre tous les soirs sur scène.

Un des titres les plus convaincants de l'album est "All That Once Shined" et ce n'est clairement pas avec celui-ci que tu pourrais renier l'immense influence que Black Sabbath exerce sur toi ! Peut-être le titre de ta carrière sur lequel l'ombre de Tony Iommi plane le plus, qu'en penses-tu ?

Ce titre est complètement influencé par Black Sabbath! J'ai toujours eu cette influence et dès le premier album de Black Label Society, l'emprunte imposante de Black Sabbath pesait sur notre musique. Je revendiquerai toujours les influences de Black Sabbath, Led Zeppelin et Lynyrd Skynyrd sur les chansons les plus pêchues et celles de The Rolling Stones, The Allman Brothers Band, Elton John, The Band et Neil Young pour les ballades. C'est la musique que j'écoute et c'est celle qui m'inspire. C'est pareil pour chacun de nous. Nous sommes le reflet des choses que l'on aime écouter, nous digérons cette musique et elle fait partie de notre ADN. Il en va de même pour mes albums solos qui sont quant à eux également inspirés par d'autres de mes héros comme Frank Marino, John McLaughlin, Al Di Meola ou Randy Rhoads. C'est de tous ces mecs là que je tiens mon savoir !

Tu évoquais les ballades. Tes fans sont la plupart du temps très friands de tes solos endiablés sur les morceaux les plus agressifs mais j'avoue avoir une préférence pour tes solos plus mélodiques et pleins de feeling sur les ballades. Sur "Grimmest Hits" tu étais particulièrement inspiré lors des solos de "The Only Words" ou bien encore "The Day That Heaven Had Gone Away".

Zakk Wylde, en liveMerci !  Même si j'emprunte sans doute beaucoup à Gary Moore, Neil Young et Frank Marino, pour ne citer qu'eux, lors de l'exécution de ces solos. Ils sont souvent ma grande source d'inspiration sur ce genre de solo.

Sur le titre "Seasons Of Falter" tu utilises un effet chorus pendant la partie mélodique. Tu as recours à un effet similaire sur "Disbelief" mais sur ce dernier on a l'impression qu'il y a en plus une sorte d'effet de "detuning". As-tu ajouté quelque chose ?

Sur le son de guitare ? Non, il s'agit du même effet sur ces deux titres, il y a juste ma pédale de chorus. Mais tu as cette sensation de detuning sur "Disbelief" car mes parties de guitare sont doublées pour avoir un son plus large et cela a dû créer cette impression de décalage sur “Disbelief“. Je n'ai d'ailleurs pas utilisé de chorus sur les autres titres de l'album, contrairement à ce que je fais sur scène où j'utilise constamment un chorus pour obtenir plus de largeur et de profondeur dans le son de guitare afin d'avoir le même genre de rendu sonore qu'avec les guitares doublées en studio.

En parlant du chorus, cet effet a toujours été omniprésent dans ton son live dès tes débuts avec Ozzy Osbourne. D'où te vient ce goût prononcé pour le chorus ?

Si le son live de Randy Rhoads était aussi génial, c'était en partie grâce à sa pédale de chorus qui était activée en permanence. Cela lui donnait un son vraiment large et imposant. C'était le cas aussi de Frank Marino qui utilisait beaucoup de chorus. Je tiens mon penchant pour le chorus de ces deux mecs car leur son live était incroyable. J'aime la rondeur, la chaleur et la dimension qu'une pédale de chorus confère à un son de guitare. En studio, je ne m'en sers tout simplement pas autant car je double toutes les parties de guitare, du coup c'est un peu comme si j'utilisais un chorus naturel. En live c'est comme s'il y avait un quatuor de guitaristes car avec Dario Lorina, nous jouons tous les deux avec un chorus enclenché pendant tout le show pour un son résolument massif !

Pedalboard Zakk Wylde

D'où t'es venu l'idée de créer ta propre marque Wylde Audio dans laquelle tu passes en revue et corriges les formes classiques de Gibson que sont la Les Paul, la SG, la Flying V et l'Explorer pour des versions au look audacieux ?

Je revisite effectivement tous ces designs classiques. Je voulais leur apporter ma patte et nous nous sommes concentrés sur les classiques pour la première fournée de guitares que nous voulions proposer. Mais les prochains modèles auront des formes différentes et je n'hésiterai pas à mélanger des éléments de différentes guitares pour en faire quelque chose d'unique. C'est ça qui est génial lorsque tu as ta propre marque, tu peux faire absolument tout ce que tu veux !

Guitare classique Zakk Wylde

 

Ce qui est intéressant avec Wylde Audio est le fait que tu puisses proposer les spécifications de tes Gibson, dont tes premières  étaient des modèles issus de l'époque Norlin, des Les Paul avec manche en érable en lieu et place de l'habituel acajou. C'est une spécificité que tu as toujours demandée à Gibson pour tes guitares. On peut imaginer que les modèles que tu proposes répondent à ces mêmes critères n'est-ce pas ?

Absolument! Les guitares Wylde Audio ont un manche en érable, une touche en ébène, un corps en acajou, mes micros EMG 81 et 85 signature, le chevalet Tonepro et les mécaniques Grover. Elles sont toutes équipées d'origine avec tous mes upgrades en quelque sorte.

L'utilisation d'un manche érable sur ce genre de guitare est intéressant car si on vulgarise les choses, on pourrait considérer que le son d'une guitare électrique provient essentiellement de son manche et de ses micros et l'érable doit amener plus de brillance et de tranchant à une Les Paul n'est-ce pas ?

Absolument et il est clair que le choix du manche fait une énorme différence ! Mon pote Yngwie Malmsteen s'en est rendu compte tout récemment d'ailleurs, un jour où il se trouvait en studio et qu'il jouait sur des guitares dotées du même corps mais avec des manches différents. Il ne pensait pas que le manche avait autant d'influence sur le son. Même le choix de la touche, entre l'érable, le palissandre ou l'ébène, fait une différence notable et Yngwie ne pensait pas qu'il serait capable de sentir la différence dans le son et il était stupéfait par cette découverte (rires)! Le manche a une influence majeure sur le son d'une guitare électrique et personnellement je préfère l'érable à l'acajou.

Pose interview Zakk WyldeLes guitares Wylde Audio sont fabriquées en Corée Du Sud. Utilises-tu personnellement les modèles produits en Asie ou joues-tu sur des versions custom américaines ?

J'ai des modèles, comme mes Warhammer, qui proviennent du Custom Shop de Schecter (partenaire de Wylde Audio au niveau de la fabrication et de la distribution) aux USA. Mais la production se fait effectivement dans une usine de Corée Du Sud et je peux te dire que la qualité est au rendez-vous ainsi que l'uniformité de la qualité de production. Lorsque les guitares sortent d'usine en Corée du Sud, elles sont réglées mais sont tout de même envoyées à Los Angeles pour être vérifiées et réglées à nouveau. Il n'y a vraiment aucune différence entre toutes ces guitares et j'en sais quelque chose car nous proposons un package VIP où chaque soir un spectateur repart avec une guitare que j'ai jouée pendant le concert. Il y en a donc beaucoup qui me sont passées entre les mains et à aucun moment je me suis dit : "cette guitare sonne mieux que les autres". Lorsque j'ai un pote qui est devant une quinzaine de ces guitares et qu'il me demande de lui en choisir deux pour son neveu et son cousin, je lui réponds : "ce sont toutes les mêmes ! Elles sont toutes bonnes! Prends celles que tu préfères visuellement!".

Le fait que tu joues en concert à ton niveau de véritable professionnel des guitares Wylde Audio de fabrication coréenne peut être rassurant pour ceux qui seraient tentés mais freinés par le pays d'origine de ces guitares...

Pour moi le pays de fabrication ne fait aucune différence quant à la qualité de la guitare. Cela peut être fait aux USA, en Angleterre, au Canada, en Corée Du Sud ou en Norvège. Ce qui compte c'est la qualité de fabrication. L'érable restera toujours de l'érable, l'ébène de l'ébène et l'acajou de l'acajou. C’est juste du bois, ni plus ni moins. Ce qui fait la différence, c'est vraiment la qualité de la fabrication de la guitare indépendamment d'où elle a été faite et c'est vrai pour toutes les marques qu'il s'agisse d'une B.C Rich, d'une Yamaha, d'une Fender ou d'une Gibson, c'est pareil. Si je te mets derrière une machine pour construire une guitare, que ce soit en Corée, en Norvège ou à Los Angeles avec la même machine, cela ne changera absolument rien ! Je vois les choses ainsi et je n'ai aucun problème à jouer sur ces guitares.

Il semblerait que tu utilises désormais  un ampli Wylde Audio, un modèle pas encore commercialisé à ce jour. Peux-tu nous en dire plus ?

Effectivement, j'ai enregistré "Grimmest Hits" ainsi que l'album "Book Of Shadows II" (2016) avec ma tête d'ampli Wylde Audio (ndlr : qu'on appellera provisoirement Wylde Audio Master 100 d'après des photos du prototype). J'utilise des prototypes et nous sommes justement en train de plancher sur la distribution et la commercialisation de cette tête d’ampli qui est dans sa forme définitive et prête à sortir. Nous travaillons aussi sur un petit ampli d'entrainement. Viendrons ensuite les cordes de guitare et les effets. Nous voulons nous attaquer à tous les aspects de la guitare avec Wylde Audio.

Têtes ampli Zakk WyldeAvant cela tu jouais sur des Marshall JCM800 2203 et tu disposes même d'un JCM800 signature avec le 2203ZW...

C'est justement ce que j'utilise en ce moment même en Europe car nous ne pouvons pas tout emmener des Etats-Unis et j'ai un backline qui reste donc à demeure en Europe avec tous les amplis Marshall que j'ai utilisés pendant toutes ces années. A la maison en revanche, je n'utilise plus que du Wylde Audio.

En quoi ta tête Wylde Audio diffère-t-elle d'un traditionnel JCM800 2203 ?

L'ampli Wylde Audio est évidemment grandement inspiré par mes meilleurs Marshall JCM800. Nous nous sommes assurés qu'il soit un ampli tout aussi basique dans son utilisation et nous avons simplement voulu en faire le même ampli mais avec un petit plus dans le son. A l'époque, j'achetais beaucoup de Marshall d'occasion, c'était des amplis basiques, tu te branchais et tu savais tout de suite s'ils sonnaient bien. J'aime les amplis où tu n'as pas besoin de lire le manuel d'utilisation. J'aime avoir simplement à me brancher, mettre sous tension l'ampli, monter le volume et que cela soit suffisant pour pouvoir juger du son de l'ampli. Il faut que ça sonne tout de suite et s'il y a trop d'aigu à ton goût, tu les baisses et cela ne va pas plus loin. C'était mon but avec Wylde Audio, faire un ampli basique qui sonne bien dès que tu le sors de son emballage et ce de manière constante car je tenais également à m'assurer de l'uniformité de la qualité de production.

Une de tes particularités est que tu utilises des lampes de puissance 6550 sur tes amplis Marshall en lieu et place des EL34. En sera-t-il de même pour l'ampli Wylde Audio ?

Je vais t'expliquer comment cela s'est passé pour les lampes 6550. Un jour mon ampli a fait une mauvaise chute. Il ne fonctionnait plus et mes lampes EL34 étaient cassées. L'ampli est parti en réparation et lorsque je l'ai récupéré et que je me suis branché dessus, j'ai été impressionné par l'épaisseur du son ! J'ai demandé ce qu'ils avaient fait avec l'ampli car il sonnait mieux qu'avant. Ils m'ont dit qu'ils n'avaient pas d'EL34 en stock et ils avaient donc été obligés de mettre des 6550 à la place. Bien sûr le son classique de Marshall s'obtient avec des EL34, mais les lampes 6550, ainsi que les KT88 qui sont assez similaires, confèrent un son plus imposant aux amplis Marshall selon moi. Il y a vraiment une rondeur et une épaisseur dans le son qui se fait tout de suite sentir. Même sur un ampli joué à faible volume, si tu prends le même modèle avec des lampes de puissances différentes, tu ressentiras la différence. Il y a tellement de variables  dans le son qui proviennent de plein d'endroits différents avant même d'atteindre le haut-parleur, et en la matière le son de mes EVM12L de 300W sera très différent de celui d'un Celestion 25W (Greenback) qui aura naturellement beaucoup de break-up à l'inverse des miens. Le choix des lampes fait partie de ces choses qui influent vraiment sur le son. Tout cela pour dire que depuis cette anecdote je n'utilise plus que des 6550 ou des KT88 et les amplis Wylde Audio seront évidemment équipés d'un de ces deux types de lampes de puissance.

Tu viens d'évoquer ton haut-parleur favori, le Electro-Voice EVM12L (dont Zakk possède également un modèle signature). Qu'est-ce qui t'as attiré vers ce HP ?

Il s'agit du même genre d'accident qu'avec les lampes de puissance. J'avais un baffle qui devait être monté avec des Celestion 75W (G12-T-75) et on m'a mis les EVM12L à la place. De la même manière, j'ai été agréablement surpris par le son, on pouvait sentir tout de suite la différence. Je ressens plus particulièrement encore la différence entre les divers modèles de hauts-parleurs lorsque je suis dans le Black Vatican (ndlr : nom avec lequel Zakk Wylde a baptisé son home-studio). Dans ce contexte, ça ne ment vraiment pas car tu es assis avec en face de toi un mur d'amplis et d'enceintes et il ne te faut même pas cinq minutes pour sentir les différences. Je passe en revue pas mal de modèles différents en studio, mais pour le live les EVM12L sont mes préférés.

J'ai l'impression que tu as changé d'accordage ces dernières années avec Black Label Society, ce n'est plus aussi bas qu'avant. Quel est ton accordage actuel ?

Effectivement, depuis que j'ai mon groupe Zakk Sabbath (ndlr : groupe de reprise de Black Sabbath) j'accorde désormais mes guitares en Do# (C#). "Grimmest Hits" est sur cet accordage, à l'exception des ballades "The Day That Heaven Had Gone Away", "Nothing Left To Say" et "The Only Words" qui sont en Mi (E) standard. Ça leur va mieux et c'est plus pratique pour moi car je joue du piano et de l’orgue Hammond sur ces titres. Au niveau des cordes, j'utilise en ce moment un jeu de 10-46 sur lequel je remplace le 46 par du 56 ou du 52 selon l'humeur. Auparavant lorsque nous nous accordions plus bas sur des titres comme "13 Years Of Grief" ou "Stronger Than Death" , je mettais une corde de 60 à la place.

Live Black Label society 1Live Black Label society 2Live Black Label society 3

 

Avant de nous quitter, tu as réintégré le groupe solo d'Ozzy Osbourne. Quels sont vos projets, lui qui a annoncé faire, pour de bon cette fois, sa tournée d'adieu ?

Pour le moment nous avons des engagements qui courent jusque 2020 avec Ozzy,  nous verrons ensuite ce que nous ferons selon ses envies. Qui sait ce qu'il se passera à ce moment là ? Je serai toujours disponible pour lui s'il veut faire un album ou n'importe quoi d'autre. Il n'y a aucun projet d'album pour le moment mais on ne sait jamais ce qu'il peut se passer et si Ozzy me demande de venir faire un album avec lui, je le ferai. A ce jour, le but est simplement d'aller jusque 2020 avec cette nouvelle tournée et nous aviserons ensuite.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 2288 messages sur le sujet Zakk Wylde's Black Label Society, on en parle...

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement