Jackson SLSMG, tranchant comme une lame

- Le 06 Mai 2008
Quand on évoque le nom de Jackson, on sait d'avance qu'on aura probablement pas affaire à un instrument fait pour jouer du jazz. Gros son, tranchant et puissant, les Jackson arborent également un look très typé. C'est le cas de la SLSMG. Pour 1199€, elle offre le meilleur de la lutherie et de l'équilibre d'une guitare sans tomber dans le piège des finitions façon "sapin de noël".

Jackson SLMG, tranchant comme une lame

Jackson SLMG, tranchant comme une lame. Quand on évoque le nom de Jackson, on sait d'avance qu'on aura probablement pas affaire à un instrument fait pour jouer du jazz. Gros son, tranchant et puissant, les Jackson arborent également un look très typé. C'est le cas de la SLSMG. Pour 1199 €, elle offre le meilleur de la lutherie et de l'équilibre d'une guitare sans tomber dans le piège des finitions façon "sapin de noël".

Lutherie :
Comme toutes les MG Soloist, la SLSMG est équipée d'un manche conducteur : comprenez par là que le manche et la partie centrale du corps sont faits d'une seule et même pièce. Ce procédé a pour effet de donner un plus grand sustain et la possibilité de sculpter un talon permettant un accès au sur-aigu plus aisé. Le corps de la Soloist est lui aussi pensé dans cet optique de grand confort : en aulne et très peu épais (20 mm d'épaisseur sur la corne supérieure de la Jackson SLSMG, contre 55 mm sur des guitares standard). Le corps est en plus sculpté autant sur la table que sur le dos et offre à la Jackson MG SLSMG une ergonomie très agréable et très voluptueuse, qui n'est pas sans rappeler celle des Ibanez série Sabre. De plus, la guitare est très légère et donne la possibilité de la jouer en sangle des heures durant. Le profil du manche en érable n'a lui non plus rien de surprenant. Suffisamment rapide et plat pour le jeu rapide, mais pas trop, ce qui permet un bon feeling et la possibilité de placer facilement la main autrement que pour le jeu shred. La touche ébène est vraiment superbe et apporte une brillance et une netteté au son importantes.

La Jackson SLSMG est disponible avec plusieurs finitions : une noire et rouge au vernis classique et, surtout, la version testée ici, à la finition noir mat. Cette dernière donne non seulement un style plutôt réussi mais aussi un touché très agréable. Du reste, il faut vraiment aimer l'aspect granuleux et sombre de cette guitare. La touche très foncée en ébène accentue encore plus cet effet. Un filé "ivoire" vient entourer la tête et le manche. Une idée très bonne puisque ce binding s'intègre parfaitement à la guitare. Les concepteurs de chez Jackson ont d'ailleurs eu le bon goût de ne pas mettre de ce binding partout, évitant ainsi un style trop chargé qui aurait pu produire un effet trop
rococo. Le seul petit bémol, et ce n'est ici qu'une remarque personnelle, c'est la tête. C'est d'ailleurs plus par sa taille que par sa forme qu'elle me gêne personnellement. Une vague impression qu'une plus petite taille serait davantage appropriée à la finesse globale de cette guitare.

Électronique
Quoi de plus efficace quand on veut un son metal que l'électronique active des EMG ? C'est donc un kit micro actif EMG 81 et 85, très employé par les guitaristes ayant besoin d'une sortie et d'un gain important, tout en gardant un son très précis et tranchant, qui équipe les Jackson SLSMG. Il est vrai que cette configuration n'est pas d'une grande polyvalence, mais en travaillant avec le potentiomètre de volume on arrive tout de même à obtenir quelques sons crunchy intéressants. Certes, ce son est loin du grain d'un Humbucker, mais cette palette de sons reste largement exploitable et pourra faire taire les quelques mauvaises langues qui affirment que, mis à part un son haut en gain, rien n'est faisable avec les EMG 81 et 85. L'électronique est naturellement complétée par un sélecteur de micro trois positions, d'un potentiomètre de tonalité et d'un potentiomètre de volume. Ça reste simple, mais finalement il n'est guère besoin de plus pour tirer des sonorités intéressantes de la Jackson.

Son
Comme développé plus haut, on arrive, malgré une électronique EMG et une touche ébène, à obtenir autre chose que des gros sons très saturés. Bien sûr, le son EMG est là et la lutherie fait tout pour appuyer cette tendance. Jackson a pris également le parti de ne pas mettre de vibrato type Floyd sur cette guitare. Même si les possibilités sont alors légèrement réduites, on garde grâce à ce chevalet fixe (chevalet JT 390), toute la dynamique et la résonance que le manche conducteur peut donner.

Voici quelques exemples audio, qui vous donneront quelques aperçus de ce qu'il est possible de tirer de cette guitare.

En conclusion
Tant par le son que par la forme, la Jackson SLSMG Super Light Soloist est un instrument véritablement bien terminé. Précision du son, finition très agréable, manche fin, ergonomie et poids plume, cette guitare est faite pour être jouée des heures sans s'épuiser. Elle fera très certainement le bonheur des guitaristes metal, et permettra quelques frasques sonores en plus, mais ce n'est à mon avis pas son objectif.

Spécificités techniques :
Type : Solid Body Soloist MG series
Corps : Acajou
Manche : Conducteur en acajou
Touche : Ebène 24 cases
Electronique : 1 volume , 1 tonalité, 1 selecteur trois positions
Micros : EMG actif 81 et 85
Accastillage : Noir
Mécanique : Sealed Die-Cast
Chevalet : Fixe JT390
Disponible en noir, noir mat, rouge
Prix : 1199€

Site de la marque :
www.jacksonguitars.com

Distribution
Produit Jackson distribué par Fender.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

COMMENTER l'ARTICLE

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement