The Log ou la bûche de Les Paul

Judicaël Tribillac - Le 22 Mars 2017

Si pour beaucoup l'histoire de la guitare électrique dite "solid body" ou à corps plein commence en 1930 avec le lap steel Frying Pan de Rickenbacker voire en 1950 avec la Fender Esquire, dès 1940 le guitariste Les Paul se bricole sa propre version dans l'usine d'Epiphone à partir de morceaux de récupération. Le bloc central en pin lui vaudra le surnom de "The Log" la bûche en français.

Aujourd'hui exposée au Country Music Hall of Fame, The Log est aussi bien un hommage aux contribution du guitariste Les Paul à ce genre musical qu'à ses talents d'inventeur. Étoile montante de la guitare dans les années 30, il regrette toutefois les limitations liées à l'amplification des guitares acoustiques, les problèmes de larsen et souhaite obtenir plus de sustain notamment suite à une expérience étonnante. Il explique avoir eu l'idée de tirer des cordes entre 2 rails de chemin de fer obtenant ainsi une extraordinaire durée de note et de vibration grâce à la rigidité de l'ensemble. D'où son idée de créer une guitare sans caisse de résonnance avec un corps plein en bois.

Son ami Epi Stathopoulo, président d'Epiphone, le laisse expérimenter dans son usine le dimanche. Il utilise alors un bloc de pin de 10x10cm d'épaisseur pour fabriquer un corps rudimentaire tout en longueur sur lequel il rajoute un manche Epiphone récupéré. Il installe ensuite un cordier Vibrola et des micros qu'il bobine lui même. Il décide ensuite de se produire avec son invention sur la scène du Gladys' Bar à Sunnyside mais si le son est au rendez-vous, le public n'est pas réceptif. Les Paul retourne chez Epiphone puis découpe le corps d'une vieille demi-caisse archtop qu'il attache de façon rudimentaire à sa bûche. De retour au Gladys' Bar cette fois-ci le public l'acclame, preuve d'après lui que les gens écoutent avec leurs yeux !

Les Paul continuera ensuite de fabriquer plusieurs versions de guitares solid body dont The Klunker et à expérimenter en développant des techniques d'enregistrement sur plusieurs pistes pour avoir un son unique et sortir du lot. Il soumettra à plusieurs reprises ses prototypes artisanaux à Gibson et Epiphone qui refuseront trouvant l'idée d'une guitare à corps plein saugrenue. Il faudra attendre le succès de Leo Fender à partir de 1951 pour que Ted McCarty président de Gibson associe Les Paul au développement de la guitare sortie en 1952 et qui porte aujourd'hui encore le nom du guitariste.

Plus d'infos sur le site d'Epiphone.

 

Pour en apprendre un peu plus sur Les Paul et son histoire, regardez notre émission consacrée à la Les Paul avec l'intarrisable André Duchaussoir et Greg de l'atelier DNG qui nous régalent de leurs anecdotes et infos sur la légende Les Paul...

POUR ALLER PLUS LOIN

Guitare Signature :
  • [Actualité] Epiphone voit blanc
  • [Actualité] Kirk Hammett et ESP jouent au Ouija
  • [Actualité] 3ème guitare signature Tommy Thayer chez Epiphone
  • [Actualité] Ibanez et Paul Stanley voient la vie en rose
  • [Actualité] Nouvelle B.C. Rich Kerry King KKW30 Signature
  • [Actualité] La couleur s'invite sur l'Ibanez JEM-JR
  • [Actualité] Slash premier ambassadeur de Gibson et une Les Paul avec Disto intégrée
  • [Actualité] Yamaha offre à Billy Corgan une Signature Acoustique LJ16BC
  • [Actualité] Les évolutions de la Framus Stormbender
  • [Actualité] Ibanez JS2480 version Sustainiac
  • [Actualité] Anthrax Frank Bello Signature ESP & LTD
  • [Actualité] Martin Signature Ed Sheeran 3ème du nom
  • [Actualité] Une petite guitare pour Mr. Big
  • [Actualité] Gibson ES-Les Paul signature Alex Lifeson
  • [Actualité] Signature Michel Haumont chez LÂG
  • [Actualité] Les Signatures 2017 chez Jackson
  • [Actualité] Une seconde Charvel Signature Joe Duplantier
  • [Actualité] Joe Satriani en remet une couche
  • [Actualité] Le trésor de Joe Bonamassa
  • [Actualité] Charvel et Guthrie Govan voient rouge
  • DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

    COMMENTAIRES (1)


    Doc Loco
    # Publié par Doc Loco le 22/03/2017 à 10:05   Répondre
    Pour ce qui est d'"associer Les Paul au développement de la guitare sortie en 1952", en fait ça se limite à de l'endorsement (contrairement aux idées reçues, Les n'a en rien été associé au développement du modèle, sauf pour l'un ou l'autre détail final comme le bridge/trapèze ... très vite abandonné). Si on veut chercher une descendance à The Log, c'est plutôt du côté de la plus tardive ES-335 (et son bloc central) qu'il faut chercher, voire des modèles à manche traversant.
    Guitariste.com
    # Publié par Guitariste.com le 22/03/2017 à 10:39
    Merci pour le complément d'infos :)
    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement