Forum Fender

Telecaster Profile Silhouette

Aller à la page: 1  
Auteur Message
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

Profile est une énième marque "rebranded" made in japan. Pas trés connue (mais répertoriée sur harmony central) et dont au moins un deuxième exemplaire (daté de 1979) circule en France puisque une autre télécaster est partie récemment sur e-bay (ce n' est pas la guitare présentée).

La légende veut que cette marque ait été créé à la demande d' un importateur australien à la fin des années 1970. Il aurait envoyé 2 modèles Fender (une stratocaster et une télécaster des années 1960 au japon afin qu" elles soient copiées. Il existe effectivement nombre de guitares "rebranded" made in japan entre le début des années 1960 et le milieu des années 1980 sorties pour les plus connues (les usines) de chez Matsumoku, Hoshino gakki ou Tokai gakki.

Maintenant, qu' en est-il réellement lorsque l' on regarde plus attentivement un modèle que l' on a entre les mains, sans numéro de série et avec, comme seule indication, made in japan sur la plaque de jonction corps/manche.

Tout d' abord, ce qui surprend, c' est l' incroyable fidélité dans les côtes et les matériaux par rapport à son modèle. Le corps est en 3 parties de Frêne. Une centrale avec 2 ailes. Une configuration que je préfères à celle en 2 parties (plus ou moins bien centrées et qui occasionnent une différence audible de tonalité). Ce n' est pas du Frêne des marais et la belle affiche légèrement plus de 4 kgs sur la balance. Le vernis est nitrocellulosique satiné et la finition blonde (un grand classique).
Bon comme on va le voir, ce n' est pas non plus une copie fidèle de la Télécaster 1952.

Vue de face :


Vue de dos :


A la vue du modèle (en état near mint comme disent les américains), je comprends que Fender ait pu attrappé des boutons avant de confier la fabrication de ses modèles aux ouvriers et luthiers ainsi qu' aux machines japonaises. Difficile, sans regarder avec précision, de déterminer les 3 parties qui composent le corps. Il faut savoir que sur cette période, certains agents du commerce américains débarquaient dans les magasins et fracassaient les "copies" japonaises. Je trouve que cette démarche était du plus mauvais goût (au même titre que détruire une guitare sur scène).

Le manche est dans la tradition télécaster. Epais et large en forme de D avec une légère courbure.



la découpe est quasiment parfaite. Avec des nervures plein centre, comme ne sait plus le faire Fender même sur ces modèles "industriels" américains. Aujourd' hui, si vous voulez un "bon" manche, mieux vaut choisir votre guitare ... Un constat qui vaut pour toutes les marques (soit dit en passant).



Les frettes sont fines. Alliées au profil du manche, ce type de conception n' est pas destiné à obtenir une action basse (au mieux 2mm à la 12ème case). Si vous jouez de la guitare acoustique, celà ne posera aucun problême d' adaptation. Mais si le manche autoroute avec action au ras des paquerettes (spécial shred) est votre domaine, mieux vaut passer votre chemin. Vous risquez d' être confronté à un choc des cultures.



A la différence du modèle, le manche (en érable) est en une seule partie "pleine" (sans la barette de noyer du trussroad) sur laquelle est posée (enfin collée) une touche érable et dont le réglage de courbure du manche s' effectue par le bas du manche. Une conception que l' on retrouve plutôt sur les séries 1960 avec touche palissandre.



Autre concession à la "modernité", les mécaniques (avec bouton forme kluson) sont à bain d' huile. Avec une forte ressemblance avec les Gotoh SG503. Personnellement, je trouves la démarche heureuse. Il faut avoir joué sur une guitare équipée de vraies mécaniques kluson pour apprécier le bain d' huile ... tout celà est une affaire de goût.





Le plus dur, sur les guitares "rebranded" est d' identifier leur lieu de production. La plaque est conforme à la période fin 1970/première moitié 1980 ... mais sans numéro de série. Le logo est "blanc" et non pas "jaunatre" (typique Ibanez/Hoshino/Squier). Son inclinaison et sa couleur "granuleuse" fait penser au logo Tokai sur cette période. De même que le tenseur des cordes et sa situation géographique.



Les pontets sont au nombre de 6, donc à réglage individuel. Là aussi, pour ma part, c' est une concession bienvenue au chevalet vintage. Ils sont en acier trempé. Ce type de pontets à été essentiellement utilisé sur les Tokai "breezy sound" à partir de 1982/83.





Si on enlève la partie électronique, on a la confirmation que cette guitare a été fabriquée entre 1983 et 1985 dans l' usine Tokai gakki. Tout d' abord le fameux sélecteur DM30 qui équipe la production Japonaise jusqu' à 1985.
Ensuite les potentiomètres de marque NOBLE (équivalent japonais des cts, même si celà en fera sourire certains ... à tort) en tous points semblables (marquage circulaire sur la partie basse) à ceux qui équipent les breezy sound sur la période mentionnée plus haut. Des potentiomètres dont la hauteur est ajustée à l' aide d' épaisses rondelles en laiton. Les 2 sont de valeur 500K (loga pour le volume et linéaire pour la tonalité). La valeur choisie est surprenante, quand on considère que génèralement, la valeur recommandée est plutôt de 250K pour un simple bobinage. Peut-être pour "relever" la faible valeur de résistance des micros ...



Le micro manche, qui, à mon avis n' est pas le point fort de cette guitare, se règle à l' ancienne. Sur le VJ, il m' a semblé bien "sourd" jusque sur la position intermédiaire. Peut être un problême de réglage. Il faut enlever la plaque pour accéder au vis à bois montées directement dans le corps. Une épaisse plaque de mousse faisant office de ... ressort. Une conception plutôt mal venue. A mon avis, le seul point de conception/fabrication critiquable sur cette guitare. Mais facilement corrigeable.



Le micro chevalet est quand à lui conforme à l' idée que l' on se fait d' un bon micro télécaster. Twangy à souhait, il repose sur une plaque en cuivre trempée dans de l' alliage (peut être du zinc et/ou du chrome). A noter la propreté des soudures et du cablage de la partie électronique. Excellentissime sur le VJ.

Edit : aprés mesure à l' ohmmètre, le micro chevalet affiche 5,5K et le micro manche 4,4K (ce qui est cohérent). Ce sont des valeurs proches des premiers micros qui équipaient la télécaster. Le niveau de sortie est faible (constat effectué à l' oreille), De même il faut tenir compte d' une possible désaimantation liée à l' âge des micros (certainement bien plus de 25 ans), même si cette dernière a été trés peu jouée.

En conclusion, une excellente télécaster de fabrication japonaise agée d' environ 25 ans, que l' on peut aquérir pour un tarif en dessous d' une squier affinity special (la version butterscotch). Autant écrire tout de suite que les 2 ne jouent pas dans la même cour de récréation. En terme de lutherie on est même un cran au dessus d' une mexicaine voire même d' une américaine.
Haut
Evaluer ce post : 0
Forum Fender

Fender Telecaster › Sujets les plus populaires :

Recherche achat Fender Telecaster :

Recherche Fender Telecaster sur Thomann Recherche Fender Telecaster sur Euroguitar Recherche Fender Telecaster sur Music Store Recherche Fender Telecaster sur Star's Music Recherche Fender Telecaster sur Pourlesmusiciens
fabh
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 07 Dec 05
Localisation: 74

Belle review pleine de détails bienvenus

_________________
"Réfléchis-y, j'ai profité de cet échange avec fabh pour avancer, tâche d'en faire de même..."
Haut
Evaluer ce post : 0
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

fabh a écrit :
Belle review pleine de détails bienvenus


... en l' absence de numéro de série, seuls les détails permettent d' affiner la recherche (et de faire passer la légende en toile de fond).
Ceci écrit même les Tokai estampillée d' un numéro de série sont difficiles à dater (avec précision).
Haut
Evaluer ce post : 0
--
Custom Ultra utilisateur

Inscrit le: 13 Apr 06
Localisation: Zürich

Très sympa comme review. Ca donne envie...

_________________
Haut
Evaluer ce post : 0
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

Jonny Park a écrit :
Très sympa comme review. Ca donne envie...


Merci. Vu l' age (environ 25 ans), l' état (pas une trace d' oxydation) de cette beautée et le prix de cette dernière (inférieur au prix d' une tele affinity chez Thomann), c' est carrément une affaire.
Il est clair, que là encore, il y aurait eu marqué Tokai sur la tête, elle prenait 300 Euros de plus.

L' absurdité d' une société de consommation basée sur la marque et non pas sur les qualités intrésèques du produit. Sur les on dits aussi; je me rappele encore la réputation sulfureuse de qualité (la même dont on affuble aujourd'hui la production coréenne et chinoise) dont on souffert les modèles de fabrication japonaise à l' époque relayée par les "pros" et la presse spécialisée. On sait dorénavant ce qu' il en est plus de 20 ans aprés ... le protectionisme et la "propagande" économique américaine ont de beaux jours devant eux. Il n' en va, fort heureusement, pas de même des "consommateurs" lambdas américains beaucoup plus raisonnés.

Et je le répète (et le revendique haut et fort), la lutherie vaut bien des fender américaines de production industrielle actuelle. J' ai récemment essayé une strat américan deluxe, eu égard le prix affiché, la qualité de lutherie et des bois n' étaient vraiment pas à la hauteur. Je ne veux pas généraliser sur tous les modèles de la série, mais attirer l' attention sur le fait qu' il est primordial de choisir une guitare de visu avant de l' acheter afin d' éviter les mauvaises surprises.

Et que ni la marque, ni le prix ne sont des gages de qualité ...
Haut
Evaluer ce post : 0
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

Ajout de samples. (par manque de place j' ai du les enlever pour faire place à d' autres). Il en reste un page 3.
Haut
Evaluer ce post : 0
MusashiChan
Vintage Total utilisateur

Cet utilisateur est un revendeur
Inscrit le: 07 Feb 05
Localisation: Surtout en montagne ! (Lyon)

Salut,

Boulot magnifique sur cette gratte ; c'est super sympa pour le forum ; merci pour les infos très enrichissantes !!!!

@+

_________________
Photographies : http://musashichan.com/
Haut
Evaluer ce post : 0
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

Merci à toi.
Haut
Evaluer ce post : 0
benosiris
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 06 Jan 05
Localisation: Région Parisienne

c'est super intéressant et instructif comme post!

je me demande comment tu as trouvé cette guitare, en chinant, ou sur ebay en achetant au hasard (j'ai bien l'impression que ce n'est pas le cas, d'après ce que tu dis).

_________________
J'ai un problème de motivation, jusqu'à ce que j'ai un problème de temps...
Haut
Evaluer ce post : 0
Den33
Custom Ultra utilisateur


Inscrit le: 17 Dec 06
Localisation: 33 Entouré de Vignes

benosiris a écrit :
c'est super intéressant et instructif comme post!

je me demande comment tu as trouvé cette guitare, en chinant, ou sur ebay en achetant au hasard (j'ai bien l'impression que ce n'est pas le cas, d'après ce que tu dis).


Merci. Je l' ai trouvé et achetée dans un cash converter. La guitare était trés mal réglée, le micro manche touchait légèrement les cordes et il manquait le bouton du sélecteur.
Mais là n' est pas le plus important. La première chose à regarder c' est la lutherie dans sa globalité, les frettes et l' accastillage. Aprés, mes guitares je me les règle.

Comme je l' ai écris en privé à un forumeur super sympa et trés doué (il se reconnaitra si il passe par là ), la dernière période et le dernier lieu de fabrication de qualité globale restent la fin des années 1970/première moitiée des années 1980 au Japon. Tout est de haut niveau, digne d' un custom shop ... industriel. Qualité des bois, de la découpe, du séchage. les frettes sont en nickel/argent (donc facilement récupérables si marquées) et ne s' usent que si l' on s' en sert ... énormément. Aujourd' hui l' alliage des frettes est vraiment mauvais (elles s' usent à vitesse grand V). L' accastillage et les alliages utilisés (laiton, cuivre) sont de première qualité. Les "vices" n' étaient pas cachés sous un épais et beau verni ou sous de falacieux arguments publicitaires. Les mécaniques (pour celles à bain d' huile) répondent toujours présent plus de 20 ans aprés et tiennent toujours l' accordage.
Le point faible (pour celles qui n' ont pas la chance d' être équipée de micro "made in usa" de l' époque, Di-marzio ou Fender) reste les micros et parfois la qualité du vernis (mais on trouve le même problême sur les "made in usa").
Depuis les portes billets des actionnaires (et la consommation des marques) ont fait place à la qualité de fabrication. Mais il ne faut pas se leurrer le "made in usa" n'est absolument pas un gage de qualité. Pas plus que le steak vendu chez C.......R et ses filiales dans un autre domaine (bien plus dangereux).
Je précises que je ne suis pas luthier, ni vendeur de guitares (que je n' achètes pas pour les revendre ensuite). Juste passionné (en essayant de rester objectif).
Haut
Evaluer ce post : 0
Page 1 sur 6 Telecaster Profile Silhouette
Aller à la page: 1