JM Forest LP-300 & GS-300

Sémi Souamès - Le 21 Mars 2017 - Note Guitariste.com : (3,5/5)
Au pays des guitares qui veulent faire vivre le mythe aux débutants sans qu'ils aient à hypothéquer leurs biens ou racketter leurs parents (pour les plus jeunes), voici les JM Forest LP-300 et GS-300. La marque française, qui existe depuis 1991, avait déjà tenté de produire des répliques de Les Paul et SG mais elles ne répondaient pas suffisamment à leurs attentes, entre autres parce qu'elles avaient des manches vissés. Avec ces deux modèles, JM Forest récidive mais en étant capable cette fois de produire des guitares de type Les Paul et SG au manche collé, tout en restant sous la barre des 400 €.

Caractéristiques communes de la LP et SG

Répliques des guitares Les Paul et SG sans être des copies conformes pour autant, les LP-300 et GS-300 sont tout de même diablement proches des modèles Standard de chez Gibson. C'est du moins le cas pour l'esthétique générale des instruments si on regarde les bindings, les pickguards, voire les dimensions qui semblent correspondre à celles des modèles originaux. Même la tête reprend la forme de type Open Book, certes assez modifiée, mais suffisamment proche pour comprendre la référence évidente. Les finitions, noires pour la LP et wine red pour la GS, ne présentent aucun défaut visible. Tout au plus on devine un vernis peut-être un peu épais, ce qui est assez commun dans cette gamme de prix. Je ne formulerais qu'un seul petit regret esthétique concernant les repères de touche. Le perloid est joli et les repères sont posés avec soin mais cette forme de triangle est un peu tristounette. 

Au niveau de la lutherie, on retrouve la caractéristique principale de ces guitares, à savoir le manche collé avec une touche en palissandre. Le profil du manche est en C, très fin avec un radius relativement plat. C'est un manche assez agréable à la prise en main et ce d'autant plus que les frettes sont bien finies. La jonction corps-manche est propre et sa forme est relativement proche de ce qu'on trouve sur les modèles originaux. À la lecture de tout ceci, vous pourriez vous demander ce qui différencie vraiment ces deux JM Forest de leurs grandes sœurs de marque. Comme souvent, il s'agit d'une question de bois et d’équipements. Les corps et manches des LP-300 et GS-300 sont en okoumé massif, un bois africain utilisé à diverses fins, allant de la menuiserie à la fabrication d’instruments de musique. L’okoumé aurait des propriétés plus proches de l’érable que de l’acajou, ce qui n’est peut-être pas un détail quand on fait une guitare de type Les Paul ou SG.

Petite ombre au tableau concernant les deux guitares, la tenue de l'accord, en particulier sur les cordes de Mi grave et de Sol, n'est pas parfaite. Les responsables les plus probables sont les mécaniques qui peuvent nécessiter a minima un petit serrage pour tenter de résoudre le problème.

Caractéristiques techniques :

  • - Corps en okoumé
  • - Manche collé en okoumé
  • - Touche en palissandre
  • - Micros humbuckers chevalet et manche en céramique
  • - Mécaniques à bain d’huile chromées

 

JM Forest LP-300 (7/10)

L'utilisation de l'okoumé en lieu et place du traditionnel acajou a une conséquence directe sur le poids de la LP-300 qui, avec ses 3,6 Kg, est significativement plus légère qu'une Les Paul traditionnelle. Jouée à vide, cette guitare laisse deviner un bon sustain, confirmé une fois l'instrument branché. Il sera donc possible de vous essayer à votre meilleure imitation de la note-qui-dure à la Gary Moore. La LP-300 est au final assez moderne dans l'esprit : une guitare légère, facile à jouer avec une paire de micros (en céramique) assez puissants. Comme souvent dans ce cas, ce qu'on perd en dynamique, on le gagne en immédiateté. Le son de ces micros est flatteur avec un côté un peu "rentre-dedans". 

Pour jouer du gros rock à l'ancienne voire des choses plus modernes typées heavy, il n'y a pas besoin de déployer trop d'efforts. Sans effet direct dans le canal clair de l'amplificateur, ça crunch très vite sur les 3 positions du sélecteur. Autant le dire tout de suite, on n'aura jamais un son cristallin mais ce n'est pas pour ça qu'on prend une guitare de type Les Paul en général. On retrouve à peu près ce qui fait la caractéristique sonore d'une Les Paul avec une dynamique moins prononcée. L'okoumé ne vibre pas comme de l'acajou - "no shit, Sherlock!" comme on dit en bon français - et c'est sur ce point qu'on peut le sentir le mieux. À noter qu'il n'y a pas de différence de volume entre les 3 positions chevalet, manche et intermédiaire. Le micro chevalet pourrait avoir un peu plus de mordant que ça ne serait pas gênant. Le micro manche quant à lui s'en sort très bien avec son caractère chaleureux mais tout de même peut-être un peu moins rond que ce qu'on attend d'une guitare de type Les Paul.

JM Forest GS-300 (6/10)

Sur la GS-300, l'okoumé n'a pas de conséquence majeure sur le poids de la guitare étant donné que la SG de Gibson est déjà un poids plume à la base. Jouée à vide, la GS-300 présente un caractère un poil plus dynamique que sa consœur LP-300. La GS-300 est équipée du même jeu de micros double-bobinage en céramique qui a le même type de son flatteur en première approche. Je me suis donc naïvement attendu à faire les mêmes constats que pour la LP-300. Eh bien, j'ai eu tort. Explication.

Dans le cas de la GS-300, le micro chevalet a tout le mordant nécessaire. Pas besoin d'en rajouter. Il se révèle même assez hargneux et un peu acide. A contrario, le micro manche est moins chaleureux que lorsqu'il est sur la consœur LP-300. Il a un caractère plus medium et un peu moins ample. C'est mon deuxième moment "no shit, Sherlock!" de ce test... Eh oui, une SG qu'elle soit en acajou ou en okoumé, n'a pas les mêmes propriété vibratoires qu'une LP ! Pourquoi les micros se comporteraient-ils de la même façon ? Il est bon parfois de se faire remettre les idées en place... même les plus basiques. 

Pour le reste, on peut faire un constat similaire, à savoir qu'on retrouve approximativement les caractéristiques d'une SG sans complètement retrouver la dynamique qu'on attendrait. C'est peut-être même un phénomène plus prononcé pour la GS-300 que pour la LP-300. 

Au Final...

Pour conclure, JM Forest propose là des instruments qui ciblent clairement les débutants même si en terme de prix, elles pointent légèrement au-dessus de l'entrée de gamme qu'on a l'habitude de voir. C'est, j'imagine, le prix de finitions un peu plus soignées et de micros de meilleure qualité que sur des guitares moins chères. Les LP-300 et GS-300 sont des guitares faciles à jouer et assez flatteuses pour ne pas rebuter l'apprenti guitariste dans cette étape cruciale qu'est le début de l'apprentissage. Elles ont l'avantage de présenter des caractères approchant les modèles originaux de façon aussi crédible que ce que fait Epiphone, par exemple, dans une gamme de prix similaire. 

Prix Public: LP-300 : 349€ - GS-300 : 299€ 

Les Plus : 

  • - Finitions soignées
  • - Faciles à jouer

 

Les Moins :

  • - De meilleures mécaniques ne seraient pas de refus, surtout eu égard au soin apporté par ailleurs.

 

Catalogue 2017 sur le site de la marque 

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

  • JM forest FA16 (2)
  • Jm Forest ou Squier bullet (18)
  • JM Forest ou Ibanez ? (6)
  • Avis JM Forest PRP16 (15)
  • JM Forest D15SN (18)
  • L'origine des jm forest devoilee!!! (8)
  • Le noob avec sa JM Forest veut jouer du placebo (11)
  • COMMENTER l'ARTICLE

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement