MonoNeon a droit à sa Signature Fender Jazz Bass V

La rédaction - Le 09 Novembre 2022
MonoNeon a droit à sa Signature Fender Jazz Bass V
Si vous aimez la discrétion, vous n'êtes pas au bon endroit ! Le flamboyant MonoNeon a conçu sa basse Signature à son image : un corps jaune fluo, le pickguard et la tête assortis en orange fluo sur une Jazz Bass 5 cordes de droitier qu'il tient comme un gaucher avec les cordes inversées alors que Dywane Thomas, Jr., le véritable nom de l'artiste, est… droitier ce qui contribue à son style unique ! Soyez les bienvenus dans le MonoVerse !

Vous vous souvenez certainement que Fender nous a présenté récemment le "Stratoverse", cet univers virtuel conçu autour de la guitare. Pas besoin d'ordinateur ni de smartphone pour entrer dans le "Monoverse", pour cela il suffit d'acheter pour 1649€ la nouvelle Fender MonoNeon Jazz Bass V (fabriquée au Mexique), de la tenir en droitier ou renversée en gaucher comme bon vous semblera, puis d'enfiler sur la tête de la basse la chaussette fournie à cet effet dans l'étui de la basse (ainsi que des autocollants MonoNeon) ! Ceci n'étant pas une blague mais véritablement une part de l'identité visuelle de MonoNeon… Et pour le total look Fender a pensé à tout : vous pouvez également vous procurer une boite de médiators, l'une des 2 sangles et même un câble jack de 3m tressé aux couleurs de MonoNeon.

Avant d'explorer plus en détails les spécifications de l'instrument, revenons rapidement sur le parcours de Dywane Thomas, Jr. qui s'est mis à la basse pour réussir à jouer la même chose que son père, Dywane Thomas Sr. lui même déjà musicien professionnel. Et les 2 hommes ont appris à jouer de la même manière à savoir : pas de cours. On écoute et on tente de reproduire ce qu'on entend en autodidacte ! Ce qui explique peut être que personne n'ait "corrigé" la position de gaucher de celui qui deviendra par la suite Polyneon puis enfin MonoNeon. Il a d'ailleurs su en tirer profit avec sa technique de slap unique l'ordre des cordes étant inversé, et l'utilisation d'énormes bends sur les cordes aiguës. Peut être que ça donnera l'idée à certains droitiers d'investir dans une basse gaucher pour s'essayer à cet exercice !

Et s'il se décrit comme un bassiste expérimental, on l'associe principalement au style funk notamment suite à sa collaboration en 2015 avec Prince sur le titre Ruff Enuff ainsi que lors de sessions à Paisley Park. Il a également remporté un Grammy Award pour l'album rap King's Disease de Nas en 2020 et beaucoup d'entre nous le connaissent surtout pour ses vidéos YouTube devenues virales, le bonhomme marquant les esprits autant par son style musical que vestimentaire ! 

Revenons-en à la Fender MonoNeon Jazz Bass V à 5 cordes donc avec un corps en aulne en finition Neon Yellow, le pickguard et la tête étant en Neon Orange, le tout avec un accastillage doré pour en mettre plein la vue. Ce qui comprend le chevalet Hi-Mass avec montage des cordes en top-load (sans traverser le corps), les mécaniques ouvertes, la plaque des potentiomètres ou encore celle de jonction corps-manche, cette dernière étant décorée du logo de MonoNeon.

On remarque la paire de micros humbuckers Fireball bobinés sur mesure qui apportent nous dit-on un son puissant et punchy. Le préamp actif de 18 Volts offre un large headroom et l'égalisation à 3 bandes autorise l'expérimentation de différentes couleurs sonores. 

Le manche est lui réalisé en érable torréfié à la teinte très brune. Il compte 22 frettes médium jumbo, des blocs nacrés incrustés comme repères et un sillet en os de 47.6mm très exactement. Le profil est en C avec un radius de touche évolutif allant de 10" à 14".

 

A retrouver directement sur le site de Fender