Mort de João Gilberto : fille d'Ipanema orpheline

La rédaction - Le 08 Juillet 2019
Mort de João Gilberto : fille d'Ipanema orpheline
L'un des pères de la bossa nova vient de s'éteindre ce samedi 6 juillet 2019 avec l'annonce du décès de João Gilberto âgé de 88 ans. Ce guitariste et chanteur brésilien aura contribué à mélanger samba et jazz pour créer un nouveau genre dans les années 1960 avant de devenir une star internationale dont les centaines de morceaux continueront pendant longtemps d'influencer de nombreux musiciens.

Les rythmes syncopés de la bossa nova semblables à la cadence des vagues qui roulent sur les grandes plages brésiliennes sont devenus quasiment indissociables de la douce voix de velours de João Gilberto qui nous accompagnait tous depuis les années 1960. En 62 son interprétation de la Garota de Ipanema écrite par Antônio Carlos Jobim lui avait ouvert une carrière internationale qui a véritablement explosée, prenant une ampleur considérable, après que Frank Sinatra ait repris à son tour le morceau en 1967.

La carrière de João Gilberto débute véritablement en 1958 alors qu'il joue l'accompagnement guitare du morceau Chega de Saudade écrit par Antônio Carlos Jobim. Décelant chez le jeune guitariste un potentiel, Jobim insiste pour l'entendre chanter et Gilberto s'exécute ajoutant sa patte personnelle avec le rythme Batida inspiré de la samba ainsi qu'un chant presque chuchoté. Cette façon de chanter qui deviendra sa marque de fabrique est pourtant fortement critiquée par la presse dans un premier temps. Mais son style est adopté rapidement par la jeunesse brésilienne et c'est bien là l'essentiel. Parmi ses titres les plus populaires on peut citer Desafinado, Corcovado, Rosa Morena, Aquarelo do Brasil ou encore son album Getz/Gilberto enregistré avec le saxophoniste américain Stan Getz. En 2001 il est récompensé d'un Grammy Award dans la catégorie Musiques du monde pour son album Joao : Voz e Violao.

Il y avait également une grande dualité chez João Gilberto qui était d'un perfectionnisme maladif. Il se consacrait pleinement à son art qu'il était capable de jouer une nuit entière le même morceau en boucle jusqu'à parvenir au résultat souhaité, récoltant au passage la réputation de ne pas être facile à vivre au quotidien. Pour tout le contrôle qu'il exerçait sur la guitare et la musique, il laissait à ses proches le soin de gérer tout le reste. Ce qui lui vaudra de finir sa vie ruiné, reclus chez lui en pyjama, aux côtés de sa dernière compagne, alors que d'un côté ses 2 fils et de l'autre sa précédente épouse 40 ans plus jeune et la fille qu'ils ont eu ensemble se disputent la responsabilité des déboires du chanteur et sûrement également son héritage à présent. Triste fin pour un si grand Monsieur de la musique et de la guitare en particulier dont les notes sont inscrites au plus grand des panthéons, celui d'être imprimé dans l'inconscient collectif.

 

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 11482 messages sur le sujet Le Nécrotopic

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement