Article du Guardian ,pourquoi les groupes disparaissent.

Aller à la page: 4
Auteur Message
glas.wegian
Inscrit le: 18 Apr 21
Localisation: -

Répétition du dernier message de la page précédente :
Par ailleurs, et peut-être que d'autres l'ont observé mieux que moi, j'ai noté une tendance ces derniers temps sur les forums US à ce qu'une part croissante des guitaristes soient dans le "P&W" (Praise & Worship).

J'ai eu plusieurs discussions avec des Américains notamment au sujet des tarifs que l'on peut espérer en tant que guitaristes, selon les endroits et les formats.

La conclusion était la suivante, aux USA en tant que groupe de rock indépendant qui joue des compos, on peut espérer se partager entre 40 et 150€ pour tout le groupe dans la plupart des états.

Une conséquence de cela c'est que ce n'est plus un débouché possible pour les (nombreux) guitaristes qui aspirent au professionnalisme là-bas.

Et donc, beaucoup de musiciens qui souhaitent être professionnels trouvent un salaire confortable et des revenus stables dans l'orchestre d'une Eglise (et oui, d'où le fameux P&W). Les salaires discutés avaient l'air très corrects, pour un concert par semaine et des répétitions régulières avec un chef d'orchestre.

Et bref, on en pense ce qu'on en veut, ça m'a tout de même mis en choc de me dire qu'aux Etats-Unis: le pays de l'entertainment, la meilleure piste pour un guitariste à notre époque c'est de jouer de la musique de messe (alors certes les messes en question sont spectaculaires, on peut d'ailleurs voir des vidéos sur le Tube).

Même des mecs comme Rhett Shull parlent de leur expérience de guitariste pro dans leur Eglise locale.

Et bref je pense que ça contribue aussi aux Etats Unis, au fait qu'il y a peut-petre moins de groupes qui se lancent sur la route, la réalité c'est que même chez eux, c'est devenu compliqué de gagner sa vie comme ça.
Haut
Alerter un moderateur
Marcowz
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 10 Oct 04
Localisation: le perreux/marne

Le côté iconique des groupes de rock des années 50 à 90 à aussi du plomb dans l’aile dans l’œil des nouvelles générations de musiciens,
Le côté individualiste et do it yourself séduit visiblement plus les jeunes .
Quasiment tout peut être fait de sa chambre avec un logiciel ,un instrument basique type clavier maître et quelques notions musicales et surtout une bonne maîtrise des séquenceurs ,quand je vois le travail quotidien pour maîtriser un tant soit peu son instrument,les contraintes de disponibilité et de travail personnel pour faire tenir un groupe dans la durée sans parler des concessions humaines afin d’être dans un groupe ,je comprends au final le désir d’autonomie des musiciens..
Quasiment tout ce qui sort actuellement c’est du solo artist , même si la guitare à toujours le vent en poupe ,ce qui fait rêver le plus les gens au final c’est l’univers individuel qu’une quelconque performance d’instrumentiste qui n’intéresse plus que les musiciens eux mêmes .
La musique évolue et évoluera tjrs ,c’est peut être triste pour l’aventure collective des groupes et toute l’imagerie du rock que ça véhiculait ,mais il y a aussi des évolutions intéressantes dans ce côté do it yourself ou finalement avec relativement peu de moyens matériels on peut créer et proposer des choses quitte à aller vers les autres dans un deuxième temps …
Haut
Alerter un moderateur
oldamp
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 30 Mar 09
Localisation: On était bien au XXeme siècle !

C'est surtout que tu te gardes les cachets pour toi tout seul

_________________
Vaccinez-vous bordail !

ATTENTION ! Google vous surveille !
Haut
Alerter un moderateur
Page 4 sur 4 Article du Guardian ,pourquoi les groupes disparaissent. › début du sujet
Aller à la page: 4