[Pleins Feux Sur] Wunic Amps

La rédaction - Le 01 Octobre 2018

Comme pour beaucoup d'artisans, c'est d'abord l'insatisfaction mêlée à la recherche de son propre son qui a conduit Philippe Gay à la conception d'amplis et à la création de Wunic Amps. Un parcours semé d'embûches - statut d'artisan oblige ! - mais qui au fil des années a servi sa curiosité et sa créativité jusqu'à œuvrer pour la paix des ménages en créant la série Old School, des amplis au design suffisamment original et joli pour se fondre discrètement dans la déco d'un salon sans risquer d'être relégués dans un coin. Des nouvelles enceintes fraîchement lancées aux projets encore en gestation ou sur le point de naître, Wunic nous réserve encore de belles surprises. Une marque à suivre donc !

Peux-tu te présenter et nous expliquer comment est née Wunic Amps ?
Jamais satisfait à 100 % de mon son, à la mi 90's j’ai rencontré un musicien versé dans l'électronique à lampes. Il fabriquait de temps en temps quelques amplis, essentiellement avec de la récup. Mon accès à certains moyens de production en menuiserie l'ont amené à me proposer une coopération. C'est donc à son contact que je me suis initié assez rapidement à la technologie « tubes », grâce à mes connaissances en électronique.
J’étais frustré par cette coopération qui me cantonnait à la menuiserie et par la piètre qualité de son travail en électronique qui révélait être plus du bricolage et manquait cruellement de fiabilité. Aussi, très vite, j’ai commencé à «mettre les mains dans le cambouis » pour mes besoins propres, à la recherche du « Graal » sonore.
J'en suis arrivé à concevoir, à partir d'architectures existantes, puis à « designer » les headshell et autres enceintes…
Wunic, est donc née de mon insatisfaction et d'une rencontre fortuite au départ, puis a été officialisé en 2013...

Quel est ton parcours professionnel / technique et ce qui t’a amené à cette activité ?
Il est quelque peu atypique : fils de paysan, je me voyais mal rester sur l'exploitation, puis en prendre succession. Ça ne me faisait pas rêver. Je pensais plutôt être fait pour être une "Rock-Star" (je débutais à peine la guitare :D:D) !!! Rêve de gamin, donc… Cependant, après des études ratées et écourtées après une seconde agricole, puis générales  (dont on ne parlera pas), je me suis vu de retour à la ferme pour débuter une "vie active" qui s'annonçait bien morne.
Ce n'est qu'après mon service militaire, que j’ai décidé de reprendre des études en électronique, par le biais de la formation continue. Le secteur était en plein essor et surtout touchait à l'audio, ce qui me permettait de rester en contact avec le milieu musical…
J'ai donc obtenu un équivalent BTS-DUT en électronique en 1986…

Après quelques emplois sur la région parisienne pendant 4 ou 5 ans, l'air de ma province a fini par me manquer. Donc retour aux sources, mais pour trouver du travail dans le domaine, pas évident… L'Education Nationale recrutait, je m’y suis engagé pendant un peu plus d'une vingtaine d'années, jusqu'en 2012 où j’ai claqué la porte pour créer Wunic...

Quelles sont tes influences musicales ?
Le guitariste qui non seulement m'a amené à la musique, mais aussi à la guitare, c'est Alvin Lee, des Ten Years After. Ca a été un déclic, car je n'étais pas particulièrement porté sur la musique, voire même, ça me gênait et ne représentait que du tintamarre ! L'écoute de l'un de ses solos à surement déclenché un truc émotionnellement chargé… Puis bien sûr tout s'est enchainé, avec l'écoute de tous les autres As de cette période charnière, entre Sixties et Seventies. Donc, comme tout guitariste en herbe de l'époque, je me suis forcement largement laissé influencer par des gens comme Santana, Blackmore, Page, Les Stones, AC/DC, puis Queen, etc, etc…
Pour résumer, mes influences sont plutôt Rock et Blues, mais les musiques plus « épaisses », du Hard-Rock à certains styles de Métal actuels, sont loin de me laisser indifféren…
Johnny Winter (période 70's) et Jeff Beck, ont quand même été les plus marquants pour moi...

Quel a été le premier ampli que tu as utilisé et dans quel contexte ?
Le premier, on le passera sous silence : un 5 ou 10 W sans marque et incapable de produire la moindre distorsion ou saturation, sans le moindre tube. Il n’était pas cher, c’était son seul avantage.
Le premier digne d'intérêt, était un Classic 50 Peavey, au tout début des années 80. 1 Canal clair + 1 Canal saturé que l'on pouvait « mixer » et les effets Phaser et Reverb intégrés. Il fut le premier à me servir en groupe… Mais par manque de fiabilité, je ne l'ai pas gardé très longtemps...

Et celui que tu as fabriqué ?

Le premier à été un kit Weber de clone 18W Marshall, que j'ai directement intégré dans une caisse atypique pour m'entrainer à la maitrise de l'implantation. Ça a donné lieu à la première série proposée par Wunic, à savoir la "Old-School". J'ai utilisé par la suite le Cab et le HP Weber pour en faire un second, mais avec du composant de plus haute volée que ceux fournis par Weber ...

Quelle est la particularité, la valeur ajoutée de tes fabrications ?
Si je devais citer ce qui me démarque des collègues artisans, ce serait le design, essentiellement. Cependant, chacun d'entre nous propose en priorité des amplis dont la sonorité est le plus en accord avec nos goûts personnels, et qui répondent le mieux aux fonctionnalités recherchées. Aussi, mes préférences vont plutôt aux sonorités typées US, avec des cleans cristallins et des saturations un peu "acides", mais qui restent très dynamiques, et vont mettre en avant les différences d'attaques d'un musicien sur son instrument. Ce qui ne m'empêche pas non plus de proposer aussi du bon gros son bien gras...

Idem, pour ce qui fait la valeur ajoutée de mes fabrications : comme pour les collègues qui travaillent en Point à Point, c'est la durabilité du matériel. Un tel matériel survivra très facilement à son propriétaire, chose beaucoup moins évidente pour la fabrication industrielle sur PCB. D'autre part, ce mode de câblage permet un entretien plus rapide, donc nettement moins couteux, qui va largement compenser un prix d'achat plus élevé sur la durée. Un autre des avantages de ce type de câblage est qu'il permettra des mods fiables et bien plus poussées qu'avec du PCB...

 Ta série "Old School" affiche un design très original, c’est presque un objet de déco en même temps qu’un ampli, qu’est-ce qui t’a donné l’envie de sortir des formes habituelles pour cette série ?

Ah ! Alors là, c'est une longue histoire ! J'avais flashé, il y a bien longtemps sur le look des amplis Gibson GA79RVT. Et quand mon "partenaire" de l'époque de mes débuts en amplification m'avait consulté pour lui proposer quelque chose de différent, j'ai immédiatement pensé à cet ampli.
Aussi, a partir de photos d'archives ou de ventes sur Ebay, j'ai fini par arriver à dessiner quelque chose de très approchant…

Côtoyant aussi beaucoup de guitaristes, j'ai remarqué que ceux dont les possesseurs vivaient en couple ou en famille étaient systématiquement relégués, qui à la cave, qui au grenier, ou au cellier, garage ou autre ... C'est que leur ampli aurait fait "tache" dans le salon… Par contre, les guitares, elles y trônaient fièrement. Normal, c'est nettement plus joli une guitare avec un beau vernis… Pourquoi les amplis ne bénéficieraient-ils pas de finitions leur permettant, à eux aussi, de trôner dans le salon, sans que le ou la conjoint(e) y trouve à redire ? Bref, ces amplis sont résolument tournés vers une utilisation "domestique" ou studio, plutôt que vers le "live" en répétition ou sur scène...

Après, il faut bien le dire, un parcours du combattant, tu viens tout récemment de conclure un partenariat avec Celestion qui te permet d’équiper tes enceintes en Creamback-Neo. Quels en seront les avantages pour tes clients ?

Des tarifs attractifs ET de la qualité !!!
En effet, la bataille a été rude et longue (2ans) pour arriver à mes fins. Mais la petite différence de tarif obtenue en se fournissant directement chez le fabricant et une marge calculée au plus serré me permettent enfin de proposer des tarifs concurrentiels aux produits industriels historique de même niveau, pour une qualité supérieure, avec l'utilisation de HP de plus haut de gamme. Je ne citerais pas d'exemple ici, vu que la publicité comparative est interdite…:D:D

Il est vrai qu'un ampli artisanal donne l'illusion d'être nettement plus cher que de l'industriel (en pratique, c'est archi-faux). Aussi, le fait de proposer des cabs à prix attractifs peut faire la différence lors de l'achat d'un ensemble ou d'un combo …
D'autre part, le choix du Creamback-Neo de chez Celestion a été dicté par le souci d'épargner les vertèbres des musiciens, sans sacrifier à la qualité du son…

Tu proposes également de la modification/réparation d’amplis, quel est la demande la plus inattendue que tu aies eue en modification et l’ampli le plus mal en point qui t’est passé entre les mains ?
En fait je n'ai jamais été sollicité pour de la modif/optimisation. Peut-être en raison de ma situation géographique, perdu au milieu des vignes du Bordelais… Par contre la réparation la plus inattendue a été celle d'un vieux tourne-disque portable Teppaz, lequel nécessitait un recapage complet (2 condensateurs de filtrage d'alim explosés).
L'ampli le plus mal en point que j'ai eu à dépanner était un Soundcity « Concord » qui avait vu un incendie d'un peu trop près… Presque plus de travail cosmétique qu'électronique, en fait...

Tu organises aussi des "Workshop Training" en quoi ça consiste ?
Les "Workshop Training" consistaient à accueillir des personnes désireuses de monter elles-mêmes leur ampli Wunic. Je fournissais un kit complet, l'outillage nécessaire, le local, et une petite formation d'initiation, avec l'ampli en tant que support pédagogique. L'intérêt était de fournir un ampli à un tarif un peu moins cher que "prêt à jouer" et de partager les principes de base de l'amplification.
Ceci étant, peu de personnes ont été intéressées, et j'utilise maintenant le local à d'autres fins. Ce n'est plus d'actualité, mais si l'on me le demande, on trouvera toujours le moyen de se débrouiller…

Avant tout, ton travail tente de toucher quel public ? Musiciens amateurs, confirmés ou pro ?

Je ne cherche pas spécialement à toucher telle ou telle catégorie sociale de guitaristes. Par contre, on pourrait dire que seuls les guitaristes « électriques » sont  courtisés par la démarche des artisans facteurs d'amplis. Mais par essence, ce sont souvent les gens qui pratiquent depuis longtemps, qui savent ce qu'ils veulent, alors que le débutant se laissera davantage guider par le battage médiatique des industriels (mais heureusement, ce n’est pas systématique). Je pense donc aussi à des projets à destination des bassistes et aussi des guitaristes acoustiques.

Quelle est ton actu et/ou tes projets à court et moyen terme ?
L'actu du moment, ce sont les enceintes.
Outre leurs tarifs revus à la baisse pour être compétitifs, certaines ont vu leur acoustique améliorée pour une expérience sonore encore plus addictive.
Elles vont aussi bénéficier d'allègement, en travaillant sur les matériaux utilisés, pour épargner encore plus nos vertèbres…

Il y a aussi d'autres projets comme rendre la série "Old-School" plus attractive, et d'autres comme de nouveaux modèles dans la série "Native", qui ont actuellement la priorité. Mais il sera toujours temps d'en reparler quand ce sera abouti et finalisé… ;-)

Le guitariste lambda est souvent freiné par le prix des produits élaborés par les artisans. Que pourrais-tu dire pour défendre le coût de tes fabrications ?
La même chose que j'ai dite un peu plus tôt : à savoir la durabilité du matériel, et le moindre coût de son entretien, qui vont compenser une bonne part des différences (fictives) de prix de vente.

Il faut bien se dire que les industriels, pour se démarquer les uns des autres, intègrent de plus en plus pas mal de nouvelles technologies, même dans les amplis à tubes. Ces technologies sont très souvent sujettes à une obsolescence industrielle programmée, ou évolutive assez rapide. Pour la durabilité, on peut faire beaucoup mieux…
D'autre part, dire et redire que les produits artisanaux sont plus chers que la prod industrielle est une idée reçue : les acteurs historiques ne voient pas forcement d'un très bon œil l'arrivée de la concurrence artisanale. Pour s'en convaincre, il suffit de voir certains ressortir des modèles antédiluvien mythiques, câblés en PtP, et clonés à gogo … Comparez les tarifs de ces modèles avec leurs clones et vous vous apercevrez que l'artisan est tout à fait capable de les sortir moins cher, à qualité égale, voire supérieure !

Quels sont les problèmes majeurs que tu as rencontrés ou que tu rencontres encore depuis le lancement de ton activité ?
Le principal problème, c'est le même, en bien pire, que celui d'être musicien : pouvoir vivre de son art ! Avoir une activité "alimentaire" à coté, se révèle encore indispensable, malheureusement, et empiète trop largement sur le "capital temporel" que l'on peut allouer à l'activité qui nous passionne…

Penses-tu que d’une manière générale la presse et les pouvoirs publics s'intéressent suffisamment à l'artisanat ?  
Clairement, dans un paradigme ultra-liberal, non !!! Et pas seulement dans les métiers d'art, comme luthiers, ferronnier, maroquinier ou autres… Toutes les activités artisanales, du paysan au plombier, sont touchées et condamnées soit à disparaître, soit à s'orienter vers les marchés du luxe, soit de s'industrialiser. C'est un tissu social que l'on s'efforce de faire disparaître, avec les relations humaines qui vont avec… L'industrialisation a eu des avantages certains, mais on commence aussi à en mesurer les conséquences… Mais bon, tout ça, c'est de la politique, non ?

Le mot de la fin, ton message à la communauté de Gcom ?
Faire de la musique relève de l'art, mais pas seulement. C'est aussi du sport (surtout dans le Metal !!!). Et comme tout sport, c'est bon pour la santé ! Pratiquez, n'arrêtez jamais !!!




Discuter et en savoir plus sur les fabrications de Philippe
Sur le Topic Pro Wunic Amps     
Site Wunic Amps

Cette rubrique est destinée à mieux faire connaître les artisans présents en Topic Pro dans nos forums. Si vous souhaitez plus d'infos sur ce service pour être présenté vous aussi en [Pleins Feux sur], écrivez à Caroline à l’adresse caroline[@]guitariste.com (retirez les crochets).

POUR ALLER PLUS LOIN

Pleins Feux Sur :
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - CSB Guitars
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - Hufschmid Guitars
  • [Actualité] Nouveau single de Jason Becker en attendant l'album prochainement
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Tout savoir (enfin !) sur Eagletone Custom
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Masoni - Ma Rock'inerie
  • [Actualité] Uli Behringer répond aux accusations de contrefaçon
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur...] Rolf Pedalboards
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Les amplis VANFLET
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] ESAT Arc en Ciel / Atelier du son
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Ligérie Guitares
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] FX Amplification
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Adrien Collet, luthier
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - Castle Made Of Sound
  • [Actualité] PRS Custom 24 plus polyvalente que jamais
  • [Actualité] La Physique de la Guitare
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - A-Waï Amplification
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - SP Custom
  • [Actualité] Fender Supreme Stratocaster
  • [Actualité] Satriani rajoute un chapitre à son livre Strange Beautiful Music
  • [Actualité] L'histoire des oiseaux de PRS
  • Lire les 123 messages sur le sujet Amplis Wunic

    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement