Vola Zenith BBA

- Le 21 Septembre 2018 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
Une marque de guitare qui propose d'être la voix de la vie et des arts - Voice of Life and Arts, le sens de l'acronyme Vola - ne pouvait que nous intéresser à la rédaction. Suite à l'interview de Shawn Cho, l'un des deux cofondateurs de la toute jeune marque, il ne nous restait plus qu'à mettre la main sur au moins un modèle pour nous faire une idée plus précise de ce à quoi nous avons affaire. C'est sur une Vola Zenith, haut de gamme de la marque, que nous avons jeté notre dévolu pour un tour d'essai...

Une superstrat très soignée

Les références et variantes ne manquent pas au royaume des superstrats mais les concepteurs de Vola Guitars réussissent à proposer un design qui, sans être totalement inédit, n'est pas une énième version passe-partout. Haut de gamme oblige, la guitare est livrée dans un case rigide à toute épreuve, bien qu'un peu encombrant si vous trimballez votre guitare dans le métro. Un tour rapide du propriétaire permet de constater que la fabrication est impeccable, ce qui n'est pas surprenant quand on sait que la guitare est faite au Japon dont les luthiers sont réputés pour leur travail soigné. Esthétiquement, c'est une belle guitare qui, malgré ses accastillages dorés, sa table en érable flammé et son coloris trans light purple, ne donne pas une impression trop tape-à-l'œil. Elle est au contraire parfaitement équilibrée visuellement et plutôt discrète au final.  

En terme de lutherie, on retrouve les chanfreins classiques qu'on a l'habitude de voir sur ce type de guitare, à savoir pour l'avant-bras droit et la découpe ventrale au dos de la guitare. Le chanfrein pour l'avant-bras est particulièrement réussi avec une belle courbe très progressive. Petit plus non négligeable, il y a chanfrein très profond au niveau de la jonction corps-manche, au dos de la guitare pour améliorer le confort et l'accessibilité aux notes aiguës. On peut carrément y coller confortablement la moitié de la paume de la main pendant que les doigts s'activent sur les frettes les plus éloignées. C'est une découpe qui devrait plaire à ceux qui aiment jouer dans cette zone du manche... Les plus shredders d'entre vous pour faire simple. 

La prise en main de la guitare est confortable, pas très loin de l’ergonomie d'une Stratocaster. Cette sensation est renforcée par le manche en érable au profil en C large qui m'a pour le coup surpris tant je m'attendais à un manche plutôt orienté shred. Mais ce n'est pas le cas, c'est un manche qu'on pourrait facilement mettre sur une Stratocaster sans que cela ne se remarque. 

L'ensemble mécaniques étagées et vibrato deux points, tout deux de la marque Gotoh, tient bien l'accord. Le vibrato est bien réglé en position flottante ce qui permet beaucoup de voltige. Si la guitare ne se désaccorde pas sous les coups de vibrato, il faut tout de même noter que, sur le modèle testé, le vibrato était un peu dur à manipuler dans la seconde moitié de sa course. Peut-être qu'un réglage différent permettrait de récupérer un peu de souplesse pour ceux qui veulent pouvoir exploiter le vibrato à l'extrême, en gardant à l'esprit que ce n'est pas un Floyd Rose, évidemment. 

Des sonorités entre tradition et modernité

La Vola Zenith est équipée d'un set de micros Vola en configuration HSS soit un micro Vola Flamebucker I en position chevalet et deux simple-bobinage Vola FSV I en positions intermédiaire et manche. Le tout est contrôlé par un sélecteur à 5 positions pour des combinaisons de micros tout à fait classiques. La position 2 du sélecteur, qui permet une combinaison du micro milieu avec le micro chevalet, ne prend qu’une des deux bobines du Flamebucker I, la plus proche du chevalet. On retrouve donc une position intermédiaire assez similaire à celle que l'on trouve sur une Stratocaster à 3 micros simple bobinage. 

Sur les micros manche et milieu, les sonorités sont de fait très "stratoïdes", à savoir qu’on retrouve le caractère mordant mais avec un peu plus de corps et de précision. Les sonorités sont très funky sur la position intermédiaire avec ce son un peu creusé très caractéristique. Le micro manche, lui, présente un beau mélange de rondeur et de claquant. Le micro chevalet quant à lui est un peu plus sombre que ce que j’attendais, plus moderne si je peux m'exprimer ainsi. En son saturé, on sent bien la compression du son du Flamebucker qui le rend particulièrement efficace pour toucher des sonorités qui tendent vers le metal.   

En dépit de ses nombreuses caractéristiques modernes qui pourraient laisser penser qu'on a affaire à une guitare spécialisée, c'est tout le contraire. La Vola Zenith est une guitare très polyvalente capable de se fondre dans à peu près tous les styles musicaux, à la manière d'une Strat, mais avec son petit plus de gros son apporté par son micro chevalet. 

Une superstrat polyvalente mais avec du caractère

Pour conclure, si vous cherchez une guitare qui a l'esprit sonore d'une Strato mais un poil plus méchant et moderne, peut-être devriez-vous vous pencher sur le cas de la Vola Zenith. Ici, la polyvalence de l’instrument ne signifie pas sans caractère... Bien au contraire ! Et en guise de petite cerise sur le gâteau, les repères de touche sont des LEDs incrustées. Grâce au mini-switch niché entre les potards de volume et de tonalité, vous allumerez de jolies loupiottes roses qui feront leur petit effet en live. D'accord, on vous l'accorde, ce n'est probablement pas ça qui vous décidera mais on ne sait jamais...

Les Plus :

 - Fabrication impeccable
 - Les sonorités polyvalentes mais avec du caractère

Les Moins : 

 - Le prix est un peu élevé, haut de gamme oblige

Caractéristiques techniques : 

 - Corps en aulne surmonté d'une table en érable flammé
 - Manche en érable Bird Eye
 - Diapason de 25.5" et radius de 12"
 - 22 frettes
 - Profil du manche en C large
 - LED incrustées dans la touche
 - Set de micros Vola : Flamebucker I en position chevalet et  FVS-1 en position manche et milieu
 - 1 contrôle de volume et 1 contrôle de tonalité
 - Sélecteur 5 positions et mini-switch pour les LEDs incrustées dans la touche
 - Chevalet Gotoh 510TS-FE1
 - Mécaniques Gotoh SD91-05M HAP

Prix Public : 3815 € TTC (prix catalogue).

https://www.volaguitar.com

Note de la rédaction : vous pouvez consulter l'interview du co-fondateur de Vola guitars, Shawn Cho.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 78 messages sur le sujet Vola Guitars, on en parle...

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement