Charles Kaman : des Ovation de standing !

Gewa Music Europe - Le 29 Mai 2017
Charles Kaman : des Ovation de standing !
D'hier à aujourd'hui, 50 ans d'histoire des guitares Ovation à travers le parcours de Charles Kaman, créateur visionnaire et novateur, ou comment passer de l'aéronautique à la guitare. Au fil des années, les guitares Ovation ont su séduire des artistes aussi prestigieux que Glenn Campbell, Jimmy page, Paul Mc Cartney ou encore David Gilmour... Publi-rédactionnel proposé par Gewa Music Europe.

Historique des guitares Ovation

Charles Kaman nait à Washington  en 1919. A l’adolescence,  passionné d'aviation, il rêve de devenir pilote professionnel mais devra y renoncer à cause d’une surdité à une oreille.  En 1940, après des études à la Catholic University of America, il obtient un Bachelor of Aeronautical Engineering avec la mention magna cum laude, (qu’on pourrait traduire par "grande distinction").

Il travaille alors comme aérodynamicien chez Hamilton Standard où il rencontre Igor Sikorsky qui développe des hélicoptères. Mais très vite, le jeune Charles se fait sa propre idée du vol vertical et du contrôle du rotor. En 1945, à seulement 26 ans, il fonde sa société, la  Kaman Aircraft Company  et c’est dans le garage de sa mère à West Hartford dans le Connecticut qu’il s’attèle à développer son nouveau concept du rotor dans le but de renforcer la stabilité des hélicoptères et de les rendre plus faciles à piloter.

En parallèle, guitariste accompli et ambitieux, Charles Kaman crée en 1966,  la Kaman Music dans laquelle il met les connaissances et les compétences en vibrations et matériaux composites qu’il a acquises en aéronautique au service de la construction de guitares à caisse arrondie.
Ovation est née !

En 1996, Charles Kaman reçoit la Médaille Nationale de la Technologie et de l'Innovation, décernée par Bill Clinton, alors président des États-Unis. En plus de nombreux autres prix pour l’ensemble de son oeuvre, Kaman a également été invité à rejoindre le Hall of Fame des Inventeurs Nationaux, une organisation qui honore les réalisations d‘ inventeurs, l'une des distinctions les plus importantes reçues au cours de sa longue carrière créative. 

Après une longue vie au cours de laquelle il aura laissé une empreinte indélébile tant dans l’aéronautique que dans le monde de la guitare, Charles Kaman s’éteint à l’âge de 92 ans, le 31 janvier 2011.

Ovation

Il y a donc 50 ans, (la marque a fêté son cinquantième anniversaire en 2016 exactement), Charles Kaman présentait au monde sa vision d’une guitare moderne. Ignorant les critiques, il s’est battu pour réaliser son rêve et a créé une société de guitares uniques, une entreprise inspirée  des modèles traditionnels mais, désireux là encore de rompre avec les barrières de la fabrication des guitares d’alors, il y a apporté l’esprit novateur acquis lorsqu’il était ingénieur en aéronautique pour les transformer en instruments Ovation que nous connaissons aujourd’hui . 

Un matériau en fibre composite appelé Lyrachord®, fibre silicone alliée à des résines, en combinaison avec un corps arrondi (Roundback®) a été la recette d'une nouvelle culture du son dans un marché de guitares acoustiques extrêmement compétitif. En 1972, Ovation a effectué une grande percée lorsque la marque a lancé la Breadwinner, une version électro acoustique au look de hache médiévale, qui a une fois de plus démontré l'avantage des connaissances acquises par Kaman au cours de sa carrière dans l'industrie de l'aviation. Le piezo sélectif a été le premier de son genre et a permis au guitariste acoustique de jouer un rôle essentiel,  aussi bien en groupe  qu’en solo, dans de grands stades ou lors de concerts en plein air. 

Une autre étape a été franchie en 1976. Les guitares développées sont dotées d'une table avec une couche de graphite ultra fine et résistante, favorisant les vibrations. Cela a surpris tout le monde et a établi une nouvelle norme pour le son acoustique.

L’année 1994 a été un moment clé : avec 1 million de guitares vendues,  Ovation remporte un succès massif pour une compagnie de guitares qui se différencie des marques traditionnelles et, à partir de ce moment, s’ inscrit dans un nouveau chapitre de l'histoire de la musique.

Pour ne pas disparaître complètement de l'entreprise sans laisser de trace, Karman réduit progressivement son activité et en 2007, quatre ans avant son décès, vend  Ovation à Fender Musical Instruments Corporation (FMIC). La production est alors sous-traitée en Extrême-Orient, avec  pour conséquences inévitables  la fermeture de l’unité de production de New Hartford, en Avril 2014.

La marque propose des guitares, des basses et des mandolines et la production de guitares se répartit en quatre catégories : Applause (modèles d'entrée de gamme) Celebrity, Balladeer, Legend, Elite et leurs différentes séries et Adamas (modèles haut de gamme). 

Les artistes Ovation

Au fil du temps, de nombreux artistes de renom ont joué sur scène et dans des studios à travers le monde sur une guitare Ovation ou Adamas, dont ils ont reconnu le grand potentiel.
On peut citer entre autres : Al Di Meola (Ovation Signature Al Di Meola Signature 1769-ADII5), Jimmy page (Ovation 1994 Double Neck) , Brian May (Ovation-1615-Pacemaker), David Gilmour ((Ovation Custom Legend 1619-4, The Wall Live 1980-1981, Animals Tour 1977), Roger Waters (Ovation Classical 1613 - The Wall Live 1980-1981, Animals Tour 1977), Steve Lukather , Cat Stevens, Paul Simon, Bob Marley, Cindy Lauper, Mick Jagger, Eddie van Halen, John Lennon, Paul McCartney, Richie Sambora, Yngwie Malmsteen, Larry Coryell , Glen Campbell, Melissa Etheridge ou Kaki King … 

La liste de ces musiciens pourraient encore s’allonger si nécessaire, mais les énumérer tous nuirait aux guitares elles-mêmes !

 

Ovation aujourd'hui

Ovation a changé de mains en décembre 2014  lors d’ une transaction avec le groupe Drum Workshop (DW), une société fondée en 1972. Cette entreprise, basée à Oxnard en Californie et comme son nom l’indique, spécialisée dans la fabrication d'instruments de percussion, bénéficiait déjà d’une excellente réputation en termes de qualité de fabrication.  
Il existe de nombreuses similitudes entre les deux entreprises : l'innovation, les experts pour les bois, un besoin de perfection et une culture du son. DW a rapidement compris que la production en Extrême-Orient lui permettait de produire des guitares dans toutes les gammes de prix. D'autre part, ils ont également reconnu que les idées fondatrices originales devaient être relancées et maintenues afin de pérenniser la marque, et la fabuleuse usine Ovation de New Hartford a été ré-ouverte le jour de l'Independence Day (4 juillet 2015). 

Heureusement, bon nombre d’experts constructeurs présents à l’origine de la marque ont pu revenir. Une Ovation n'étant pas une guitare conventionnelle, il fallait être capable de répondre à de grandes connaissances spécifiques pour fabriquer les divers éléments, les assembler et les faire sonner. Il n'a pas fallu longtemps pour que la production de New Hartford renaisse et au cours de l’année 2015, Ovation a conçu six modèles en édition limitée pour célébrer son cinquantième anniversaire, lesquels ont été présentés au NAMM de Janvier 2016. 

 

Distribuées aujourd’hui par le groupe Gewa Music Europe, les guitares Ovation sont largement présentes en France via son réseau de revendeurs.

Les fondations d’un avenir passionnant ont maintenant été mises en place et une chose est sûre, Ovation signifie être différent, penser différemment, se démarquer.  
C'est la raison pour laquelle Ovation continue d'innover dans la façon de créer quelque chose de nouveau et d’unique.