TheGigRig sort le G3 et le petit G3 Atom

La rédaction - Le 17 Octobre 2020
TheGigRig sort le G3 et le petit G3 Atom
Fort du succès du G2 qui s'est imposé comme une référence en matière de switchers haut-de-gamme, Daniel Steinhardt et l'équipe de TheGigRig sortent à présent le G3 doté d'un écran et de nouvelles fonctionnalités accompagné du G3 Atom, une version plus compacte mais qui conserve quasiment les mêmes possibilités que son grand frère !

En 2016 nous avions testé le pédalier TheGigRig G2 et étions déjà impressionnés par les capacités offertes par la machine dont la conception date de 2013. Le nouveau TheGigRig G3 monte la barre encore plus haut et apporte dans ses valises notamment la possibilité d'associer des boucles (loops en anglais) en parallèle ainsi qu'en Wet/Dry changeant ainsi complètement l'interaction entre les pédales intégrées dans les boucles en question comme on peut le voir dans la vidéo de présentation ci-dessous.

Des presets par miliers !

Le pédalier TheGigRig G3 compte 12 boucles passives True Bypass qui peuvent être appairées pour offrir ainsi jusqu'à 6 boucles stéréo (2 seulement sur G2) ou toute combinaison souhaitée des 2. Le contrôle Pre Gain détermine le niveau du buffer d'entrée qui va venir au choix réduire ou booster le signal sur chaque presets, et la machine en compte plus qu'il n'en faut avec 99 banques de mémoire ayant chacune 28 presets… ça fait beaucoup ! Pour rappel l'objectif est ici de regrouper, d'organiser et d'optimiser les différentes configurations d'un pedalboard avec au choix de bonnes vieilles (ou récentes!) pédales analogiques ou des modèles numériques plus modernes compatible MIDI.

Comment ça fonctionne ?

La machine peut être un peu intimidante de prime abord mais une fois qu'on comprend le mode opératoire c'est finalement relativement simple : on trouve à l'arrière l'entrée instrument et celle dédiée à l'accordeur puis les 12 boucles d'effets avec Send et Return dans lesquelles on viendra connecter une pédale ou plusieurs en série. Viennent ensuite les prises MIDI IN et Out/Thru, le G3 pouvant programmer pour chaque preset 15 messages PC et CC différents, ainsi que 2 ports dédiés aux pédales d'expression externes qui peuvent également contrôler les messages CC (voir notre guide sur la technologie MIDI) ou contrôler comme une pédale d'expression standard les niveaux Pre Gain et Post Gain. Toujours à l'arrière se trouve le port pour l'alimentation 9 volts GigRig Generator fournie puis les 2 sorties (la 1 Mono à la terre, la 2 stéréo isolée) pour envoyer le signal à 1 ou 2 amplis simultanément pour un Rig stéréo, ou en alternance selon les presets. Ensuite les 4 Remote Switch sont regroupés par paires isolées grâce aux jacks TRS pour soit changer de canal sur un ampli ou piloter les fonctions Remote sur une pédale. Enfin le port Bank permet de connecter un switch pour passer d'une banque de mémoire à une autre si l'on souhaite ne pas avoir à y consacrer un switch du G3 comme c'était le cas sur le G2. J'espère que tout le monde suit toujours, c'est un peu technique mais c'est important pour bien comprendre le potentiel de la bête. Pour les anglophones Daniel détaille tout cela dans la vidéo Set Up & Connections.

Des contrôles... simples !

On découvre enfin le panneau supérieur sur lequel on retrouve de nombreux repères familiers du G2 et surtout un principe simple : le G3 garde en mémoire tous les boutons sur lesquels vous avez appuyé. Exemple si j'active le preset 1 sur le footswitch OptoKick. J'active ensuite les sorties (Outputs 1&2) pour choisir mon ou mes amplis, et j'utilise l'inverseur de phase pour optimiser le signal. Il me reste à choisir sur les boutons numérotés de 1 à 12 à choisir les boucles et à chaque fois une LED s'allume. Pas besoin de sauvegarder tout est automatiquement enregistré. Les paramètres avancés sont accessible sur le nouvel écran LCD haute résolution pour déterminer quelles boucles sont stéréo, inverser l'ordre des boucles pour expérimenter sur leurs interactions, mais aussi par exemple définir si la traine d'une réverbe ou l'écho d'un delay sont coupés lorsqu'on change de presets ou s'ils continuent de résonner et s'estompent naturellement. Enfin le G3 est associé à une application sur iOS en Bluetooth pour effectuer les mises à jour, sauvegarder les presets ou définir les presets selon l'ordre d'une set list par exemple.

On le voit les possibilités offertes par TheGigRig G3 sont énormes et le tarif s'en ressent annoncé à £1095 soit environ 1209€. Pour ceux qui ne l'auraient pas reconnu, Daniel Steinhardt est le désormais célèbre Dan véritable geek des pédales d'effets qui présente avec Mick Taylor "That Pedal Show".

G3 Atom, pas que pour jouer à la maison !

L'entreprise TheGigRig est basée en Angleterre d'où les prix indicatif en livres sterling et propose également une version plus compacte baptisée TheGigRig G3 Atom pour £799 soit environ 880€. Il propose 8 footswitches OptoKick contre 14 pour le G3 et embarque 6 boucles. A part ces limitations liées à sa taille, il propose exactement les mêmes fonctionnalités que le G3 dont certaines ont été intégrées dans le menu de l'écran LCD. 

Des solutions supplémentaires pour les pros

Et après tout ça on ne vous a pas parlé du G3 Extension Kit, pour garder vos pédales protégées loin de la scène et n'avoir que le G3 à vos pieds, ni du G3 Hub qui servira aux guitar techs par exemple pour piloter les effets depuis les coulisses (quand les concerts reprendront…). Bref des solutions certes haut-de-gamme mais adaptées aux besoins des musiciens professionnels ou amateurs les plus exigeants.