Le guide du guitariste gaucher

Alexandre Criado - Le 13 Juillet 2021
Le guide du guitariste gaucher
Chalut les grattouilleurs ! Cet été, bon, je me doute que tu vas avoir envie comme moi d'enfin fouler du pied les scènes et les terrasses plutôt que de buller devant ton site favori, néanmoins pour les jours de pluie voici un petit dossier thématique un peu spécial mais qui me tient particulièrement à cœur, nous allons disserter de la place du gaucher dans le monde de la six cordes (et ses dérivés).

C'est en effet quelque chose de pas évident à gérer pour un million de raisons, l'idée ici est à la fois d'aborder des pistes, de renseigner, et également d'éclairer, pourquoi pas, le regard du droitier sur notre petite « communauté dans la communauté », afin que nous soyons quelque chose de plus qu'une blague à base de « Eh, tu t'es trompé, ta photo est à l'envers ! *rire gras* » ou la personnification sur terre d'une quelconque aberration satanique.

Guitariste gaucher

Ci-dessus, des musiciennes gauchères et rousses accompagnées de leurs chats noirs, aux environs du 13e siècle.

Faire un effort... ou pas ?

L'une des premières problématiques que l'on rencontre en tant que gaucher est bien évidemment la première approche de l'instrument... En effet, les discours à ce sujet sont divers et contradictoires, l'un des plus courants étant que « puisqu'on n'a jamais appris, au départ ça ne fait aucune différence » et que l'on a qu'à « faire un effort » (je me rappelle avoir été assez choqué par la pédance d'un célèbre luthier français à ce sujet dans un de ses livres...)

La vérité, c'est que oui... mais non ! C'est oublier qu'il y a différents niveaux de latéralisation, caractérisés par (notamment) la main d'usage, le pied d'usage, l'œil directeur... Certains gauchers sont en réalité à la limite de l'ambidextrie, tandis qu'à l'opposé d'autres, appelés gauchers « homogènes », ont vraiment une latéralisation totale, comme votre serviteur. Pour l'anecdote, la première fois ou j'ai pris une guitare (droitière) dans les mains, sans même réfléchir, je l'ai retournée. C'était pour moi une évidence. 

Donc n'écoutez pas les gens qui vous balancent des lieux communs, écoutez votre corps (pwooo lui hé la phrase bateau de coach à deux balles...) et si effectivement il semble que pour le débutant que vous êtes peut-être ça ne fait aucune différence, attaquez en droitier, la suite sera plus facile. Mais s'il y a CLAIREMENT pour vous une différence, ne bataillez pas trop contre la nature de votre latéralisation, vous allez vous rendre les choses plus difficiles et peut-être même vous décourager. Ça serait dommage, non ? Alors que t'es la future révélation de la guitare !!! Quel gâchis...

Parce que certes, un Knopfler ou un Loureiro sont gauchers et jouent à droite et jouent super bien... mais à côté de ça, un Hendrix préfère avoir des boutons de volume qui lui rentrent dans le bras et moins d'accès aux aigus pour pouvoir jouer dans une position qui est naturelle pour lui. S'il y a bien une règle à retenir de ces contre-exemples, c'est... qu'il n'y a pas de règle ! 

Jimi Hendrix

Le monsieur vaguement connu ci-dessus se serait sans doute très volontiers passé des contraintes de jouer comme ça s'il avait pu.
C'est peut-être stylé, mais c'est relou, crois-moi.

Qu'est-ce que ça change sur l'apprentissage ?

La question elle va être vite répondue frère : pas grand-chose. Parfois même, avec un professeur, le mimétisme va être plus facile grâce à une sensation d'effet miroir quand vous serez face-à-face. Une tablature ou une partition ne seront pas plus difficiles à lire. Quant à l'oreille, tournez juste la tête de l'autre côté, ah ah ah. Rho l'humour de gaucher quoi. 

On pourra cependant noter le cas de ceux qui, ayant appris sur la guitare droitière qui traînait dans la maison de famille, jouent « upside down » avec les cordes graves en bas du manche. C'est une situation qui demande de réinventer la manière d'appréhender les accords et les phrasés, c'est pourquoi elle est quasi exclusivement du fait d'autodidactes, comme Éric Gales.

Partition gaucher

Partition pour gaucher (non mais c'est une blague, hein...)

Du coup par contre niveau matos c'est la galère, non ?

Bah oui, hein. On va pas se mentir, c'est le cœur de notre problème. Pour des raisons de rentabilité industrielle la plupart du temps, très rares sont les fabricants à proposer une grosse partie de leur gamme en gaucher. Tout est à relativiser car il est quand même possible de trouver des instruments de tout genre et à tous les prix, mais on sera juste frustrés de ne pas avoir autant de choix d'options et de coloris que nos amis droitiers.

Pour faire un petit tour d'horizon des bons élèves, les deux à tenir le haut du panier sont Kiesel, dont l'approche semi-custom shop permet de proposer toute leur gamme ou presque en gaucher, et Schecter, qui doit être le seul au monde dont la page « left handed » du site est suffisamment longue pour qu'on ait besoin de scroller...

Gamme gaucher Schecter

Une toute petite partie de la gamme gaucher chez Schecter... on peut les remercier chaleureusement

Au rayon « ils ont fait un effort notable » on pourra citer Gibson dont la gamme lefty s'étoffe avec le temps, BC Rich qui ont décidé d'accompagner le renouveau de la marque d'un geste bienvenu envers nous… Pour l'entrée de gamme, des marques comme Harley Benton, Fame ou Agile qui ont su proposer une offre variée et sauter parfois sur l'occasion d'offrir des choses que des fabricants plus prestigieux ont été frileux à tenter comme les 7-8 cordes, les fanfrets...

Dans la catégorie « peut mieux faire mais bon allez c'est pas rien », on trouvera l'écrasante majorité des gros du secteur qui font le choix d'offrir quelques modèles basiques et/ou milieu de gamme et d'étoffer avec des productions en série limitée. Les marques du groupe Fender ou Ibanez par exemple sont coutumières de ce genre de fonctionnement qui leur permet de ne pas prendre trop de risque industriel et financier tout en ayant quand même des propositions. L'aspect frustrant pour nous est que si une de ces guitares nous plait, il faut sauter sur l'occasion car d'une année sur l'autre elle risque de n'être plus disponible !

Enfin les cancres de service sont certaines marques qui très clairement et sans s'en cacher ont fini par produire des instruments pour nous, mais à reculons, avec une mauvaise volonté manifeste et assumée. Je ne vais pas balancer de noms pour pas créer de problèmes, mais les vrais savent. Laule.

Une chose à préciser aussi, c'est qu'il n'y a pas que les guitares en elles-mêmes qui peuvent poser problématique, mais aussi certaines pièces. Et si vous comptez fabriquer/faire fabriquer/customiser un instrument, c'est à prendre en compte :

- Les micros simple bobinage. On n'y pense jamais, mais les plots étagés des simples bobinages traditionnels se retrouveront « à l'envers » sur une guitare gaucher, et seuls certains fabricants proposent une rare partie de leurs micros étagés en version lefty. Dans beaucoup de cas, nous nous retrouveront donc à préférer des micros flat-pole ou à rails pour un champ magnétique et une réponse des cordes homogène.

Micros simple bobinage

- Les chevalets, particulièrement les vibratos. La plupart des marques (Floyd Rose, Schaller, Wilkinson, Gotoh) proposent des modèles gauchers mais ils sont souvent difficiles à trouver et/ou en rupture de stock. Également certains modèles n'existent qu'en OEM (fabriqués et vendus uniquement pour équiper des guitares de série) comme les Floyd 7 cordes. Attention d'ailleurs à l'achat des sillets bloque-cordes, là aussi les erreurs d'achat ou les problèmes de disponibilité sont à prendre en compte. On donnera par contre un bon point à Kahler dont le système, s'il ne plait pas à tout le monde et reste (très) cher, a le mérite de pouvoir se monter aussi bien en droitier qu'en gaucher !

Kahler 2300

La symétrisation totale du Kahler 2300 permet tout !

Oui et puis bon, on achète et teste où, tout ça ? 

Ah, ah, ah, je ris jaune. Ouais, on l'a tous vécu, le meilleur moyen de troller un vendeur de magasins de gratte, c'est de lui dire que tu es gaucher. Même des grosses enseignes ont difficulté à proposer une dotation décente à ce niveau, les politiques commerciales des distributeurs et importateurs n'aidant pas parfois d'ailleurs, on ne va pas se leurrer.

Reste que certaines enseignes font de la résistance, et proposent avec courage de nous dédier leur activité. L'enseigne historique en France est celle simplement baptisée « le Gaucher » rue de Douai à Paris, qui depuis maintenant de nombreuses années propose une jolie gamme variée et complète. On me glisse d'ailleurs dans l'oreillette une anecdote cocasse : Daniel, le patron de cette enseigne, est… droitier et donc joue « upside down » les guitares du magasin ! Cela fait au moins un droitier qui appréhende et comprend notre frustration dans les magasins de musique, qui est l'équivalent de celle d'un intolérant au lactose dans une boutique Haagen-Dazs en plein mois d'aout.

Depuis quelques mois maintenant est également né « GMG guitares gaucher » à Villandraut, un petit village du sud Gironde dans le Sud-Ouest, qui propose dans un cadre convivial une offre grandissante d'instruments inversés... et même une chambre d'hôtes pour ceux qui veulent convaincre la famille d'accepter de venir jeter un œil, en mode « ouiii comme ça on en profite petit week-end à la campagne visite du château, restau, et je repars avec une guitare et tout le monde satisfait » Bien vu l'aveugle ! On notera qu'avec la bagatelle de deux magasins de guitare gaucher en France, nous sommes le pays le MIEUX DOTE de toute l'Europe. Chez les autres, c'est entre un et zéro, c'est dire à quel point c'est laborieux, et pour une fois ce n'est pas un problème franco-français.

Boutique Le gaucher Paris

Un joli mur de la boutique « le Gaucher » à Paris

En ligne, certains magasins (malheureusement américains pour la plupart) commencent à se faire un nom chez les lefties. Jerry's Lefty guitars propose une belle offre de guitares souvent haut de gamme et souvent rares, et XLGuitars se fait une spécialité des instruments gauchers dédiés rock/metal. Ce dernier d'ailleurs est à suivre régulièrement sur les réseaux car c'est un magasin qui réussit à faire faire des limited run (production spéciale de quelques exemplaires sur requête d'un vendeur) chez certains fabricants comme Ibanez ou BC Rich, et essaie de les faire en fonction de la demande de la clientèle.

Limited run XLGuitars

Exemple de limited Run chez XLGuitars... on n'en voit pas tous les jours !

Enfin, certains magasins en ligne ne sont pas dédiés aux gauchers mais ont une offre réellement abondante pour nous. L'allemand-qu'on-ne-nommera-pas est d'ailleurs tout sauf ridicule là-dessus et propose même occasionnellement du Custom Shop ! Hors Europe, on citera en vrac  Adirondack Guitars et Drum City Guitarland aux US, Taniguchi Gakki au Japon...

Avoir de la ressource

Bon comme tu le vois copain, quand on creuse un peu, oui, c'est plus difficile pour nous gauchers, mais il existe des choses et des solutions, et fort d'être environ 15% de la population, nous sommes quand même une belle communauté, grandissante dans le monde de la guitare. D'ailleurs quelques ressources pour toi : si tu es anglophone, le site LeftyFretz est une belle base de données, et en France le petit forum RiffGauche t'accueillera avec plaisir pour tout ce que tu ne trouveras pas ici sur Guitariste.com

Allez courage, et deviens le prochain Hendrix/Cobain/Albert King ! (Pfff le cliché quoi.) Et en attendant, bonne vacances, prends soin de toi cher lecteur !

Collection perso guitares gauchers

Allez j'en profite pour me la péter avec ma petite collec » perso !

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 13 messages sur le sujet Les guitaristes à gauche doivent-il être rééduqués ?

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement