Test ampli Boss Nextone Artist

Chris Martin - Le 26 Avril 2019 - Note Guitariste.com : (3/5)
Après de nombreuses années à produire des amplificateurs et multi-effets basés autour de leurs algorithmes de modélisation numérique, la vénérable société japonaise Boss, 46 printemps au compteur quand même, s'attaque à la modélisation analogique de préamplis et circuit de puissance dans sa nouvelle gamme baptisée Nextone et équipée de la technologie "Tube Logic". Regardons ce que le combo "Artist" nous propose.

 

On revient aux fondamentaux

De prime abord, le Nextone Artist est aussi classique que la majorité des combos. Un HP de 12 pouces maison, 80 watts dans le moteur, un poids raisonnable mais rassurant côté solidité, deux canaux, un boost, reverb, delay... du très standard en somme. En naviguant vers la droite des réglages, on aborde ce qui le distingue de ses congénères. Deux switches à 4 positions permettent de passer respectivement par des simulations de 4 types différents de lampes de puissance pour l'un, et 4 niveaux de sortie pour l'autre. Côté simulation de lampes, on a le droit à deux typées US, 6V6 et 6L6, et deux typées British, EL84 et EL34, alors que les niveaux de sortie proposent 0, 0.5 watts, Half-Power, soit 40 watts, et Full Power donc 80 watts. C'est extrêmement pratique, mais certains circuits de ce genre dénaturent parfois le timbre de l'ampli, nous verrons un peu plus loin ce qu'il en est ici. L'ampli embarque également une boucle d'effets, une double entrée footswitch, une sortie directe en jack pour enregistrer ou s'écouter au casque et un port USB afin de l'utiliser comme carte son en direct dans votre séquenceur préféré. Tout ça, c'est bien joli, mais est-ce que ça sonne ? C'est quand même ça le nerf de la guerre pour un ampli qui propose 80 watts.

Le Boss du clean

Si une compagnie peut se targuer de référence en terme de son clair (hors amplis à lampes) c'est bien Boss, dont la compagnie parente Roland a produit l'ampli le plus célèbre dans ce domaine, le fameux Jazz Chorus 120. Il serait donc dommage d'avoir un son clair moyen sur cet ampli, et pour faire simple, vous pouvez être tranquille, le clean est vraiment excellent. L'égalisation fonctionne très bien et on peut donner du corps ou creuser le timbre de manière assez massive pour couvrir beaucoup de terrain, du blues, au métal, en passant par le funk et le rock 70's, le clean reste propre, et en engageant le boost intégré et en montant le gain, on commence progressivement à tordre jusqu'à un overdrive terriblement vintage sur ce seul canal... on a de bonnes sensations de jeu, et le son répond bien aux variations de volume sur la guitare. En jouant sur les différentes options de lampes de puissance, on accentue le caractère et l'impact de l'égalisation, et le résultat n'est pas du tout un gimmick, contrairement à ce qu'on aurait pu craindre. J'avoue être assez séduit par ce concept, et je suis curieux de voir ce que son développement va pouvoir apporter dans les prochaines années, car si il ne s'agit pas forcément d'une grande nouveauté dans le monde des plug-ins, c'est la première fois que je l'expérimente sur un ampli avec une facilité d'accès au paramètre et c'est vraiment intéressant, notamment sur le son clair ou un crunch léger. La réverbe embarquée est simple et efficace, mais un peu trop brillante de base et la régler de manière subtile sera toujours un bon réflexe. Le delay est propre et relativement naturel, sans excès de brillance, et pourra être utilisé d'un court slapback jusqu'à un delay assez long, à la manière d'un delay analogique classique. 

Je commence à saturer... mais pas trop... 

Le canal Lead attaque relativement doucement sur le gain, avec un grain assez serré, et on a d'entrée de jeu le sentiment de jouer une pédale d'overdrive dans un canal clair plus qu'un drive d'ampli à lampes. Ce n'est pas désagréable, mais à aucun moment on ne peut se surprendre à se dire que l'ampli est autre chose qu'un ampli qui "simule" les lampes plutôt qu'un véritable ampli à lampes. Tant qu'on reste sur le gain d'un ampli vintage, ça passe sans souci et le grain est même assez sympa, mais les sensations de jeu sont assez neutres. La dynamique est un peu trop lisse pour ça, et lorsqu'on monte le gain, c'est ce qui au final est le plus gênant. L'ampli ne répond que très moyennement à la dynamique de main droite, même à des niveaux de gain très raisonnables. Là ou le canal clean avait une dynamique justement assez marquée, le canal lead en manque terriblement, ce qui est d'autant plus dommage que le grain, à part quelques fréquences clairement "transistoriennes", est franchement flatteur à l'oreille et donne envie de jouer plus dynamique qu'il n'en est capable. L'ampli répond également beaucoup moins aux variations de volume sur ce canal que sur le clean, mais ce n'est guère étonnant. 

Sur ce canal, on distingue toujours les différentes simulations de lampes de sortie, même si ells ont moins de personnalité qu'en clean, et j'ai nettement préféré les simulations des "petites" lampes de puissance, 6V6 et EL84, à celles de leurs grandes versions qui sonnaient un peu plus caricaturales. Le tableau semble très négatif, mais en réalité la qualité du grain tant qu'on reste raisonnable sur le niveau de gain dans la première moitié de la course du potentiomètre, est vraiment sympa et l'ampli reste agréable à jouer, notamment sans le boost engagé. La puissance de sortie s'adapte à toutes les situations, et le réglage 0.5 watts permet même de jouer en appartement sans réveiller les morts, et sans perdre de grain. Car si une des caractéristiques de cet ampli mérite vraiment d'être soulignée, c'est que son atténuateur intégré est absolument top. En dehors de la réponse du HP, le grain ne change pas quel que soit le réglage du niveau de sortie relatif sur les 3 options de l'atténuateur, et ça c'est absolument idéal.

Boss de fin de niveau ? 

Pour conclure, l'ampli affiche de belles ambitions, des caractéristiques alléchantes sur le papier, et remplit presque totalement le contrat, mais son canal saturé, à mon avis le talon d'Achille récurrent chez Boss dans leur offre de modélisation numérique, et donc visiblement également sur cette série, l'empêche de faire un sans faute, surtout si on cherche des saturations, naturelles et dynamiques à gain relativement élevé. Par contre, le canal clair est vraiment réussi, et tant qu'on reste sur des crunchs, même assez énervés, le canal lead remplit son office. A noter qu'il existe une application offrant des réglages plus avancés pour l'ampli et le footswitch (non fourni) apporte le contrôle du boost, du canal, du déclenchement des effets et du tap tempo pour le delay. Finalement ce qu'on peut reprocher à cet ampli, c'est son placement tarifaire élevé, car la concurrence est féroce dans ce segment qui va de 600 à 800€. Ce combo se démarque certes par les différentes colorations du simulateur de lampes de puissance et l'efficacité de son atténuateur mais on ne peut s'empêcher de remarquer que Boss propose déjà le combo Katana 100 pour presque 400€ de moins avec des caractéristiques très comparables et de meilleurs drives. Il faut donc bien peser le pour et le contre selon votre style de jeu et vos besoins pour vous orienter plutôt vers l'une ou l'autre des solutions proposées par Boss. 

Les plus  

 - Super son clair et crunch
 - Les simulations de lampes de puissance
 - L'atténuateur

Les moins 

 - Le canal saturé dès qu'on dépasse la moitié du gain
 - Le prix

Distribution
Produit Boss distribué par Roland central Europe.

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 23 messages sur le sujet Boss Nextone (Nouvel ampli avec la technologie Tube Logic)

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT